Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 avril 2016 6 09 /04 /avril /2016 05:50

Notre mère la guerre

Le texte complet

Maël & Kris

Tout est juste dans cette bande dessinée ! Le récit est complet, puisqu’il part de la mobilisation et qu’il va jusqu’à l’exhumation de nuit des corps de leur enfant tombé au combat par des parents éplorés. Le ton est parfaitement adapté aux situations. Le dessin précis, les couleurs sobres voire sombres comme la guerre, appuient le texte et mettent en valeur l’extrême difficulté des combats, qu’il s’agisse de la violence des bombardements, de celle des ravages causés par la pluie ou le gel, ou encore des tensions parfois paroxystiques entre les hommes. L’homme, enfant ou époux, le soldat, au combat, en permission ou en convalescence, le camarade de tranchée, le confident ou le défouloir, est le héros de cette bande dessinée. Celui qui n’aurait jamais rien lu sur la Grande Guerre et qui se plongerait avec attention dans les pages de ce livre aurait une idée précise de ce que vécurent nos anciens ; il y trouverait des réponses à ses questions : pourquoi se sont-ils battus ? pourquoi sont-ils restés ? comment ontils tenus ?

Jacques Defretin

Editions Futuropolis, 2014. 34,50 euros.

ISBN : 978-2-7548-1176-7

A travers la bande dessinée
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Première Guerre mondiale
commenter cet article
8 avril 2016 5 08 /04 /avril /2016 06:00

Les lettres de guerre du sergent Eugène Lasbleis

Agnès Guillaume, Thierry Hardier et André Lasbleis

Ce livre publie le texte intégral des 526 lettres écrites à sa famille par l’auteur, sapeur incorporé au 6ème régiment du génie d’Angers le 12 avril 1915 puis affecté au 8ème régiment du génie le 13 mars 1917, entre le 26 décembre 1915 et le 24 novembre 1918, période au cours de laquelle il est dans une unité combattante. Il nous permet de vivre le quotidien d’un jeune sapeur de la classe 16 dans une unité qui est engagée au contact, sur la ligne de front, puis celui d’un sapeur aguerri qui se trouve dans une unité moins exposée où la vie est plus tranquille.

La transcription fidèle des lettres génère cependant une certaine lassitude par la répétition des propos destinés à rassurer la famille ou par l’insistance mise sur « les permissions qui n’arrivent pas ». Elles permettent cependant de bien comprendre l’importance du soutien moral et concret (colis et argent) apporté par les proches. Le lecteur qui cherche à mieux appréhender les aspects techniques du travail du sapeur restera sur sa faim. Mais ces lettres confirment que les régimes des permissions du sapeur et du fantassin sont différents, car il faut d’abord terminer les travaux de protection (abris-cavernes, positions de mitrailleuses, réseaux de barbelés, etc.). Elles nous permettent de mieux comprendre le rythme de travail du sapeur qui ne monte en première ligne que lorsqu’il y a besoin de ses capacités techniques, tandis que le fantassin y est présent jour et nuit. Enfin, elles apportent un éclairage intéressant sur la situation de quasi embusqué que connaît le sapeur Lasbleis dès lors qu’il a rejoint, à son grand soulagement, le 8ème régiment du génie.

Au final, c’est un livre qui mérite d’être lu car il n’existe que très peu d’ouvrages sur le génie pendant la Grande Guerre, mais son intérêt reste limité pour un travail de recherche approfondi sur cette arme peu documentée.

Jacques Defretin

EDHISTO, Moyenmoutier, 2015, 386 pages, 19,- euros.

ISBN : 978-2355150197.

Un sapeur
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Première Guerre mondiale
commenter cet article
8 avril 2016 5 08 /04 /avril /2016 05:50

Au revoir là-haut

Pierre Lemaître

Prix Goncourt en 2013, ce roman qui se situe de la fin de la Grande Guerre à l’immédiat après guerre est une « fresque d’une rare cruauté, remarquable par son architecture et sa puissance d’évocation ». Il mêle la réalité du scandale des exhumations militaires, qui éclate en 1922, à la fiction d’une arnaque aux monuments aux morts montée par deux soldats victimes de la guerre, l’un est une « gueule cassée », l’autre souffre de graves troubles psychologiques.

L’auteur s’est intéressé aux travaux d’historiens chevronnés, Annette Becker, Stéphane Audouin-Rouzeau, Jean-Jacques Becker et Frédéric Rousseau. Il s’appuie aussi sur les écrits d’Henri Barbusse, Maurice Genevoix ou encore Roland Dorgeles avec son livre Le réveil des morts. Enfin, il a fait appel aux ressources des bases de données telles que Gallica, Arcade et Mérimée du ministère de la culture. Un des fils rouges de ce livre peut être trouvé dans le paradoxe entre ces deux soldats, qui devraient être traités en héros, selon les discours de la propagande officielle, et qui ne sont que des laissés pour compte, alors que les héros de la société de l’époque ne sont que des crapules qui se sont enrichies grâce à la guerre.

Ce livre qui tient en haleine jusqu’au dénouement final permet au lecteur d’amorcer, s’il le souhaite, une réflexion sur le douloureux problème du travail de deuil de la Nation et des familles.

Jacques Defretin

Albin Michel, Paris, 2013, 576 pages. 22,50 euros.

ISBN : 9782226249678

Roman du deuil
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Première Guerre mondiale
commenter cet article
7 avril 2016 4 07 /04 /avril /2016 06:00

Sous le brassard vert

Douze journalistes dans la Grande Guerre

Collectif (présenté par Bernard Cahier)

Un livre dont certains connaissent sans doute le titre, mais presque introuvable aujourd'hui, et qui mérite totalement cette scrupuleuse réédition. Le sujet en lui-même est passionnant : témoignages des journalistes français ayant appartenu à la "Mission de la presse" auprès du Grand Quartier Général. Son titre fait référence au brassard porté par les journalistes accrédités à partir de 1917.

A la fin de la guerre, l'ancien chef de la mission, le lieutenant-colonel réserviste Prévost, académicien, a la bonne idée de demander à chacun des anciens journalistes de la mission (presse quotidienne et périodique nationale, provinciale et agence de presse) de raconter une anecdote, un souvenir particulier. Quelques signatures célèbres de l'époque parmi ceux-ci, dont Henry Bidou, Eugène Tardieu, Paul Ginisty, Henry Vidal et bien sûr Albert Londres. Ces journalistes se livrent donc à l'exercice : le plus original est sans doute Gustave Babin (de L'Illustration) qui fait le choix de raconter sa visite, après guerre et alors que les troupes françaises sont en occupation sur le Rhin, au grand-duc de Hesse, visiblement toujours apprécié de sa population et qui refuse d'abdiquer tant que le cadre constitutionnel n'est pas stabiliser. En quelque sorte, il continue à régner mais ne gouverne plus. Le lieutenant d'Entraygues (pseudonyme, du quotidien Le Temps) décrit pour sa part une attaque au gaz toxique qu'il avait lui-même dirigé comme commandant de la 3e section de la compagnie Z 31/2 (peu de témoignages de ce type). Edouard Helsey (quotidien Le Journal) s'interroge, fait en partie son Mea Culpa, mais aussi explique dans le contexte de la guerre la propagande, sous le titre "Examen de conscience d'un bourreur de crâne". Albert Londres (du Petit Journal) propose un texte excellent sur les Dardanelles ; Marcel Nadaud (quotidien La Liberté) brode sur le thème des aviateurs, des pilotes et de leur état d'esprit particulier ; Georges Rozet (de L'Oeuvre) évoque "Les sports sur le front", leur intérêt pour le soldat et en particulier le foot-ball puisqu'il fut à l'origine de la campagne bien oubliée pour "Le ballon aux armées" ; etc. On le voit les thèmes sont très variés et correspondent à autant de coups de projecteur sur tel ou tel aspect, essentiel ou marginal de la guerre. Au fil des pages, des regrets, mais aussi beaucoup de passion pour leur métier.

Un ensemble de souvenirs et de témoignages qui se lit avec beaucoup de plaisir et d'intérêt.

Editions Arléa, Paris, 2016, 307 pages, 20,- euros.

EAN : 9782363081049

Journalisme de guerre
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Première Guerre mondiale
commenter cet article
6 avril 2016 3 06 /04 /avril /2016 06:00

A l'époque de Verdun

Tranchées - n° 25

Pour ce numéro d'avril-juin 2016, le magazine fait le choix d'aborder une série d'événements et de combats, soit liés à la grande bataille de Verdun, soit qui se déroulent peu ou prou au même moment. L'article consacré à "La chute du Zeppelin LZ 77" permet de revenir sur deux spécialités émergents et souvent mal connues, la défense anti-aérienne et la guerre électronique. Celui sur les derniers assauts allemands dans le secteur de Thiaumont-Fleury met bien en relief ce paradoxe permanent de l'ampleur des moyens humains et matériels engagés sur un front réduit d'un peu plus de deux kilomètres. La présentation de "L'aviation allemande à Verdun" fait en quelque sorte le pendant avec les nombreux articles récemment parus sur les As et l'aéronautique française au cours de la bataille. Les trois textes sur "L'évacuation des Dardanelles" (seule réussite de cette dramatique expédition), "Les Australiens en France" (en prévision des combats de la Somme), et "La bataille de Coronel" (première défaite navale britannique depuis deux siècles) redonnent au numéro l'ampleur géographique d'une guerre mondiale. 

1916
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Presse "Histoire"
commenter cet article
6 avril 2016 3 06 /04 /avril /2016 05:50

Zouaves et hussards

Traditions - n° 7

Un sommaire extrêmement varié pour ce numéro d'avril, avec en particulier un bel article sur quatorze pages, consacré à l'histoire des zouaves pontificaux. On note aussi un (rapide) article sur la guerre russo-japonaise en Extrême-Orient au début du XXe siècle, avec surtout la présentation des armées des deux belligérants ; tandis que deux généraux de l'armée impériale sont présentés : Bisson, monument de courage mais grand buveur devant l'Eternel (et pour tout dire ivrogne invétéré), et de Pinteville, très grièvement blessé pendant l'ultime campagne d'Allemage. On retient également la brève mais intéressante présentation de la bibliographie ancienne consacrée à la guerre de 1870-1871, l'article sur la place t le rôle des régiments du grand-duché de Hesse au début de la même guerre franco-prussienne, et un rappel sur l'histoire du 4e régiment de hussards sous la République et l'Empire.

Pour commander chez l'éditeur : ici.

Les soldats du Pape
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Presse "Histoire"
commenter cet article
5 avril 2016 2 05 /04 /avril /2016 06:00

A la conquête de l'Extrême-Orient

Napoléon III - n° 34

Ce numéro de mars-mai 2016 consacre une douzaine de pages aux premiers temps de la colonisation en Cochinchine, à partir d'une expédition franco-espagnole pour venir en aide aux Chrétiens persécutés, et en Chine, à l'occasion de la deuxième guerre de l'Opium. Un article revient sur alfred Nobel, sa vie, ses découvertes, son oeuvre et sa sombre évolution personnelle au soir de son existence. Deux autres articles originaux sont à lire : l'un nous parle de la Victoire de Samothrace et de son arrivée dans les collections du Louvre, l'autre nous présente l'histoire finalement assez morne des régiments de carabiniers. Il ne suffit pas d'arborer un splendide uniforme pour connaître une existence glorieuse...

Indochine et Chine
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Presse "Histoire"
commenter cet article
5 avril 2016 2 05 /04 /avril /2016 05:50

Ode à la Grèce

Le Figaro Histoire - n° 25

Avec un dossier central consacré à l'héritage que nous devons à la Grèce antique, articulé comme de coutume autour d'une dizaine d'articles, ce numéro pourrait nous entraîner loin, et haut. Pourtant, mais ce n'est qu'un avis personnel, j'ai eu le sentiment que l'ensemble se manquait de souffle. Il y a bien quelques articles qui sortent de l'ordinaire, mais reste finalement après lecture un brin d'insatisfaction, que je retrouve d'ailleurs dans les deux autres grandes rubriques, "Actualité de l'Histoire" et "L'esprit des lieux". Ainsi, "Pâques sanglantes à Dublin" me séduit davantage que "Boutang, vu de haut", et "Au pas des brigands" dans le sud de l'Italie réunifiée m'invite davantage au rêve que la description du Pont-Neuf dans "La traversée de Paris".

Comme quoi, s'il faut de tout pour faire un monde, il en est de même pour faire un magazine.

Héritage
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Presse "Histoire"
commenter cet article
4 avril 2016 1 04 /04 /avril /2016 05:30

Aristide Briand

Bernard Oudin

Réédition en format poche d'une biographie initialement parue en 2004. Disons le tout net, le rôle d'Aristide Briand est absolument essentiel durant les trente premières années du XXe siècle, mais le personnage dérange. L'as des combinaisons politiciennes et des manoeuvres de couloir n'a pas grand chose pour attirer la sympathie.

Bernard Oudin propose néanmoins une biographie très élogieuse de son personnage, dont il brosse en dix-hui chapitres chronologiques un portrait qui ne laisse guère de place à la critique. Débutant sa carrière de journaliste, d'avocat, d'homme politique dans sa région nantaise d'origine, Briand "monte" à Paris où il bénéficie assez rapidement d'une réputation flatteuse parmi les partis de gauche et les syndicats, ce qui lui permet d'être élu député de Saint-Etienne en 1902 et de rentrer au gouvernement comme ministre de l'Instruction publique en 1906. Au pouvoir pratiquement jusqu'à sa mort à l'exception de quelques courtes périodes, il sera 23 fois (au moins) ministre et 11 fois chef du gouvernement. A ces titres, il est l'un des premiers acteurs politiques pendant la Grande Guerre et les années 1920. Pour avoir eu l'occasion de travailler à plusieurs reprises sur des sujets dans lesquels Briand tient une place souvent importante, force est de constater que l'auteur lui attribue des décisions, des résultats, voire des mérites, qui paraissent peu justifiés : Briand à l'origine de la victoire de la Marne ? Briand premier soucieux de développer l'artillerie lourde ? La ficelle est un peu grosse. Jusqu'aux années 1920-1922 dans les relations triangulaires entre Paris, Londres et Berlin, dans le contexte de l'occupation de la rive gauche du Rhin, du plébiscite de Haute-Silésie et des oppositions franco-britanniques en Orient... Briand est aussi l'homme de Locarno et des premiers pas de la politique de désarmement de l'entre-deux-guerres. Un effet de mode aujourd'hui lui donne l'auréole du précurseur de la gestion internationale des conflits (SDN puis ONU), position intellectuelle qui s'apparente aussi à un aveu de faiblesse des gouvernements de l'époque : quand on n'a pas les moyens de ses ambitions, le plus simple est de négocier ; quand on ne veut pas prendre position, le plus facile est de créer une commission... Mais le plus grave est sans doute que la sincérité même de ses prises de position puisse être régulièrement remise en cause. Bref, la faveur dont Briand bénéficie de la part de son auteur n'emporte pas toujours la conviction quand on a travaillé sur ses sujets.

Il n'empêche que le livre est extrêmement dense et très riche en références, citations, extraits de discours et de correspondances, etc., ce qui en fait un ouvrage incontournable pour quiconque s'intéresse à la IIIe République et à son histoire. Un volume de référence pour les informations qu'il apporte, mais qui doit être confronté à d'autres travaux pour les conclusions qu'il en tire.

Coll. 'Tempus', Perrin, 2016, 925 pages. 12,50 euros.

ISBN : 978-2-262-06517-1.

Le "pèlerin de la paix"
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Biographies
commenter cet article
3 avril 2016 7 03 /04 /avril /2016 06:00

Nos armées au temps de la Ve République

Général Michel Forget

Un véritable hommage aux armées françaises de la Ve République, en en brossant dans le détail le tableau depuis la fin de la guerre d'Algérie.

Le livre est divisé en trois grandes parties chrono-thématiques, les chapitres étant scandés par les présidences successives, ce qui correspond logiquement à la plus haute responsabilité du chef de l'Etat : "Nos armées au temps de la guerre froide" (De Gaulle à Mitterrand), "Vers la professionnalisation" (années 1990), "La crise : les armées dans la tourmente" (présidences Sarkozy et Hollande). Le bilan des années 1960 et des fondamentaux posés par le général De Gaulle est bien précisé, tout comme l'extraordinaire cohérence qui, durant de longues années, marquent la politique militaire de la France. La place et les idées principales des livres blanc successifs sont rappelés, ce qui replace toujours les évolutions étudiées dans le contexte géopolitique du moment. L'évolution atlantiste et otanienne de la politique du président Sarkozy est clairement sulignée, même si l'auteur n'émet que fort peu de critiques (les inconvénients sont cependant signalés pp. 110-113). La dernière partie, consacrée aux restrictions successives et permanentes des dernières années, est plus sévère, tout en soulignant la qualité intrinsèque individuelle et collective des armées, puisqu'elles parviennent néanmoins à remplir les missions fixées même si c'est de plus en plus difficile en raison d'un format insuffisant. Il accorde ici une place particulière à la dissuasion nucléaire, son importance mais aussi son coût. Michel Forget souligne en conclusion que la fin annoncée de la diminution (provisoire) des effectifs ne donne aucune raison de se réjouir, d'autant que la médiatisation de la menace terroriste peut cacher d'autres risques tout aussi crédibles (ou probables), et il souhaite que le soutien actuellement apporté par la population à ses armées ne se démentisse pas.

Le livre est d'autant plus intéressant que la bibliographie est relativement peu importante sur cette période des années 1960 au début du XXIe siècle. Un ouvrage qui apporte donc, avec le ton et la conviction de l'auteur, une véritable plus-value à la connaissance que peuvent en avoir ceux qui n'ont pas vécu ces transformations.

Economica, Paris, 2016, 196 pages, 27,- euros.

ISBN : 978-2-7178-6868-5.

Histoire récente de la Défense
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Généralités
commenter cet article

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile