Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 février 2016 4 11 /02 /février /2016 06:00

Clemenceau

Dernières nouvelles du Tigre

Jean-Noël Jeanneney

On sait que, parmi d'autres sujets, Jean-Noël Jeanneney s'intéresse depuis longtemps à Georges Clemenceau, et la personnalité comme la carrière du Tigre sont propices à un exercice du type de celui auquel il se livre dans cet ouvrage.

Organisé de façon chronothématique en onze chapitres, il nous présente Clemenceau à diverses époques et confronté à des questions ou des problèmes variés. Nous avons donc successivement le républicain hostile aux campagnes coloniales, le républicain qui critique le parlement de la IIIe République, ce républicain très à gauche qui devenu ministre de l'Intérieur réprime les grèves insurrectionnelles, ce républicain orateur d'exception mais aussi auteur lui-même et amoureux de grande littérature, ce républicain journaliste et pamphlétaire, etc. En résumé, "Le" républicain. Immensément cultivé. Polémiste hors pair. Fin connaisseur de la Grèce antique comme de l'extrême-Orient. Ardent partisan de la laïcité mais scrupuleusement respectueux des croyances privées. Le livre se termine sur la question du traité de Versailles (a-t-il été trop dur à l'égard des Allemands ?) et sur l'opposition de son héros à Foch dans les années 1920. Au fil des pages, bien sûr, Jean-Noël Jeanneney présente Clemenceau, ses décisions, ses propos sous un jour toujours favorable, et (pourtant) pour tout dire attachant.

Une personnalité d'une telle ampleur, d'une telle force, ne peut qu'être particulièrement intéressante. Non sans parti pris, l'auteur nous en montre aussi la complexité, le caractère parfois inclassable en dehors de quelques grands principes fondateurs. A ces titres, l'ouvrage est à lire.

CNRS Editions, Paris, 2016, 219 pages, 19,- euros.

ISBN : 978-2-271-08938-0.

Le Tigre
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Histoire politique
commenter cet article
10 février 2016 3 10 /02 /février /2016 06:00

Puebla, 5 mai 1862

Le jour où est née la nation mexicaine

Emmanuel Dufour

Fin connaisseur du Second empire et de la campagne du Mexique en particulier (son Aymard de Foucauld, ici), Emmanuel Dufour nous propose un livre original en ce qu'il analyse (un aspect de) cette campagne sous l'angle des Mexicains.

Extrêmement fouillé dans le détail des opérations décrites, de la marche en avant par le massif montagneux des Combres, à l'arrivée devant la ville à partir du 4 mai. On peut suivre les échanges télégraphiques entre le défenseur de la ville et les autorités gouvernementales, les mesures prises au fur et à mesure de l'approche des Français, commandé par le général de Lorencez. Ce dernier est généralement présenté comme le premier responsable de l'échec du 5 mai, sa suffisance et son mépris de l'ennemi en particulier se manifestant depuis plusieurs jours parallèlement à sa soif d'une victoire prestigieuse. Déjà l'illusion que la furia francese sera suffisante pour rompre les obstacles... Sapeurs en tête, les Français attaquent après une trop sommaire reconnaissance à partir du milieu de journée. Après une préparation d'artillerie en demi-teinte, les zouaves chargent mais sont bloqués par une ligne de feu d'infanterie : "L'effet de surprise est immense ! La violente fusillade mexicaine déclenchée sur les zouaves les oblige à suspendre leur course et, haletants, à se coucher au sol". Pour un deuxième assaut, des fusiliers-marins sont engagés aux côtés des zouaves. Sans plus de succès. Une troisième tentative avec les zouaves et les chasseurs à pied atteint la base des fortifications mexicaines mais ne peut tenir face à la contre-attaque mexicaine. En dépit du courage des hommes, les pertes sont trop nombreuses et sous l'orage tropical il faut se replier : "Il est quatre heures. On marche depuis cinq heures du matin et l'on se bat depuis midi. Témoin des efforts surhumain de ses troupes, ... le génral de Lorencez donne le signal de la retraite". Tandis que les Français évacuent le champ de bataille, les Mexicains renoncent à poursuivre, mais n'en publient pas moins des communiqqués de victoire : ils ont fait reculer la puissante ("l'orgueilleuse") armée française. Une bataille de quelques heures donc, une bataille qui paraît compter peu à l'échelle de la campagne dans son ensemble, mais à partir de laquelle va naître et croître une forme nouvelle de nationalisme mexicain. Les Français reviendront devant Puebla, mais un an plus tard...

Tout en relativisant la portée quasi-mythique de la victoire mexicaine, Emmanuel Dufour nous présente sous un jour nouveau (pour nous) la campagne du Second empire et nous en apprenons beaucoup sur les divisions politico-militaires du Mexique et ces Républicains mexicains. Facile à lire et très intéressant. 

Editions L'Harmattan, Paris, 2015, 223 pages. 23,50 euros.

ISBN : 978-2-343-07561-7

Le "Valmy mexicain"
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Amériques
commenter cet article
9 février 2016 2 09 /02 /février /2016 06:00

Bréviaire stratégique

Hervé Coutau-Bégarie

Disponible à partir de jeudi 11 février dans toutes les bonnes librairies, cette nouvelle édition de "La" référence récente en la matière, régulièrement réédité depuis sa première parution. Ce que nous en disions il y a trois ans, lors de la dernière publication : ici.

Un petit volume indispensable pour quiconque s'intéresse à ces questions.

Editions du Rocher, Paris, 2016, 134 pages, 12 euros.
ISBN : 9782268081755

Référence
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Stratégie et principes de la guerre
commenter cet article
8 février 2016 1 08 /02 /février /2016 06:00

Leçons d'histoire

pour une droite dans l'opposition

Jean-Etienne Dubois

En travaillant sur les mobilisations et actions des droites contre le Cartel des Gauches dans les années 1920, l'auteur nous en apprend beaucoup sur cette période relativement négligée dans l'historiographie récente.

Mieux encore, Jean-Etienne Dubois ne travaille pas seulement au niveau du gouvernement et des états-majors parisiens, mais il multiplient les références et les aller-retour avec le terrain, les circonscriptions électorales de province, les élections partielles dans les petites communes. Son travail (à certains égards exemplaire) est donc d'une très grande richesse, aussi bien au sujet de cette gauche parfois idéologiquement malmenée au pouvoir que de ces droites protéïformes (et souvent opposées) qui travaillent et s'organisent dans l'opposition... Toute comparaison avec des situations présentes serait bien sûr tout-à-fait abusives. A travers dix chapitres thématiques, de 1924 à 1928, nous suivons toutes les évolutions de ces droites diverses, divisées entre elles mais finalement rassemblées contre le Cartel, du "centre droit républicain" aux mouvements ligueurs d'extrême-droite. Les questions de l'antiparlementarisme, des relations avec l'Eglise catholique, des rapports au monde industriel et financier, de la presse et de la propagande électorale sont traitées avec soin (et parfois avec brio). On peut simplement regretter que, dans leurs causes comme dans leurs conséquences, certaines questions militaires et stratégiques soient à peine abordées (révoltes rifaine et druze, occupation sur le Rhin, nomination de Sarrail, remplacement de Lyautey, par exemple), alors qu'elles traduisent des divergences de fond et illustrent également des conceptions différentes du rapport à l'Etat et à ses intérêts majeurs. Jean-Etienne Dubois étudie aussi les évolutions du sens des mots ("national", "Cartel"), le paradoxe d'une opposition parfois très dure dans le discours mais d'un gouvernement parlementaire globalement au centre, l'influence des modes de scrutin sur les résultats électoraux, etc. 

On compte plus de 160 cartes, graphiques et tableaux au fil des pages, qui viennent judicieusement en appui du texte courant, une volumineuse bibliographie et pas moins de quatre index spécialisés. Une véritable somme, dont on peut bien sûr (c'est notre cas) discuter ici ou là les conclusions et synthèses partielles, mais qui va très rapidement devenir une référence scientifique incontournable, indispensable pour quiconque s'intéresse à la période.

Institut universitaire Varenne-LGDJ, Paris, 2015, 598 pages, 45,- euros.

ISBN : 978-2-37032-064-3.

Années 1920
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Histoire politique
commenter cet article
7 février 2016 7 07 /02 /février /2016 06:15

Génie : mobilité et contre-mobilité

Colloque tenu à Vincennes le 25 janvier 2016

En lien ci-après, la présentation générale et les captations vidéo

de toutes les interventions de la journée : ici.

Colloque "Le génie au combat"Colloque "Le génie au combat"Colloque "Le génie au combat"
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Armes, unités, services
commenter cet article
7 février 2016 7 07 /02 /février /2016 06:00

La première Compagnie des Indes

Apprentissages, échecs et héritage

1664-1704

Marie Ménard-Jacob

Histoire déjà lointaine et souvent bien oubliée aujourd'hui, celle de la première Compagnie des Indes telle que nous la raconte Marie Ménard-Jacob mérite réellement que l'on s'y attarde.

Première tentative française en 1664, à l'initiative de Colbert, pour s'installer durablement en Orient, dans un but de commerce naval et d'enrichissement, d'abord dans une zone géographique mal définie entre Madagascar et la mer de Chine. Il s'agit alors de se tailler une place dans un commerce très largement contrôlé par les Hollandais et les Portugais, les Britanniques n'intervenant encore qu'en second rang. Dans son introduction, l'auteure souligne que le souvenir de cette expérience a été largement effacé par la deuxième Compagnie des Indes. Marie Ménard-Jacob fait le choix de centrer son étude sur les hommes de la Compagnie en Orient, leur adaptation progressive au milieu et à l'environnement, leurs rapports avec la métropole mais aussi avec les sociétés et élites locales comme avec les autres Occidentaux. L'ouvrage est divisé en trois grandes parties chrono-thématiques : "Les apprentissages d'une compagnie", "L'expérience des Indes" et "Le poids des conjonctures". Elle s'attache, au fur et à mesure, à retracer non seulement les actions mais aussi le portrait, la carrière, la personnalité des principaux personnages qui assurent sa direction, son établissement en Indes ou défendent ses implantations. Elle décrit avec soin le détail des installations, en particulier (mais pas seulement) à Pondichéry et s'intéresse au rôle et à la place des marchands comme des religieux et des militaires, sans oublier les aspects familiaux de leur existence et la naissance de "petites dynasties des Indes". Les relations avec les principaux monarques indiens comme avec les autres nations européennes sont essentiellement abordées au début de la dernière partie, avant que ne soit traitée pour la dernière période l'histoire, l'aventure des différentes campagnes maritimes envoyées par la Compagnie et le roi de France. Ces récits, qui s'échelonnent entre 1690 et 1704, montrent surtout le manque de moyens (et peut-être de volonté) et paradoxalement des succès significatifs à terre. Les revenus notablement insuffisants que la Compagnie rapporte à ses armateurs métropolitains signent alors son arrêt de mort.

Sa conclusion, exprimée en fait dès le début du livre, est sans appel : "Conçue pour s'épanouir en temps de paix, la Compagnie des Indes ne résiste pas à la guerre de Succession d'Espagne déclarée en 1701, et sombre institutionnellement dans les premières années du XVIIIe siècle". Un livre bien écrit, qui aborde de très nombreuses facettes du sujet et qui passionnera indiscutablement tous ceux qui s'intéressent aux XVII-XVIIIe siècles, en France comme aux colonies.

Presses universitaires de Rennes, 2015, 316 pages, 21,- euros.

ISBN : 978-2-7535-4351-5

Colonies et commerce
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans XVIe - XVIIIe siècles
commenter cet article
6 février 2016 6 06 /02 /février /2016 06:10

Verdun

La bataille du siècle

Géo Histoire - février-mars 2016

L'éditorial, qui use systématiquement d'un vocabulaire jouant sur les sentiments et les perceptions de 2016 ("carnage", "stupidité", "macabre", "horreur", et bien sûr "l'arrogance des généraux" cause du "plus coûteux cimetière de France") sans remise en contexte, n'apporte rien à un dossier qui par ailleurs est intéressant. En une douzaine d'articles (dont quelques thématiques sur l'aviation, la logistique, la propagande, ou plus original le renseignement), y compris un sur le rôle exact de Pétain dans la bataille, c'est un tour d'horizon assez complet du sujet qui est proposé au lecteur. 

Verdun
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Presse "Histoire"
commenter cet article
6 février 2016 6 06 /02 /février /2016 06:00

Organisations, mouvements et partis

des droites radicales au XXe siècle

Olivier Dard (Dir.)

Dernier opus du programme de recherche pluriannuel consacré aux droites radicales (le volume précédent sur les théoriciens et les individualités, ici) et plongée dans le monde des micros organisations politiques européennes et américaines.

Spécialiste d'histoire politique et en particulier des droites radicales, Olivier Dard a rassemblé huit contributeurs venus de France, du Portugal, d'Espagne et du Canada, pour dresser le panorama de cette nébuleuse "Internationale noire", où il semble que l'enflure des termes (on ne compte plus les "fédérations" et autres "mouvements européens") le dispute à l'extrême maigreur des effectifs et à l'indigence d'un discours qui reste profondément ancré dans des caractéristiques nationales en dépit d'une volonté affichée de dépasser ce cadre étroit. Tout l'intérêt de ce volume réside dans l'identification des cheminements intellectuels transnationaux, mais aussi dans la mise à jour de subtilités doctrinales parfois étonnantes (comme ces "monarchistes populaires" issus de l'Action française de la fin des années 1960, influencés par les milieux carlistes d'Espagne). L'étude d'Olivier Dard sur la filiation "Jeune Nation/Mouvement nationaliste du progrès/Rassemblement européen de la liberté" montre bien les processus d'évolution et de transformation dans le domaine de l'organisation partisane, de crises internes et échecs électoraux et en scissions, au tournant des années 1960. On relève également une étude sur les relations historiques entre le Front national et le MSI italien, une sur la droite radicale en Argentine (avec ses propres contradictions) et une autre sur le Parti de l'unité nationale au Canada. Enfin, la cas des identitaires nord-américains est évoqué à travers l'exemple des références païennes de la "Wulfing Kindred". Entre l'infiniment petit dans le domaine des effectifs, et l'immensité philosophique pour ce qui concerne le discours. Etonnant.

Peter Lang Ed., Berne (CH), 2016, 202 pages.

ISBN : 978-3-0343-2062-7.

Droites radicales
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Histoire politique
commenter cet article
5 février 2016 5 05 /02 /février /2016 06:00

Verdun 1916

Le Figaro Histoire - n° 24

De très nombreux périodiques titrent naturellement ce moi-ci sur "l'hyper-bataille" de 1916. En consacrant une soixantaine de pages à ce sujet, Le Figaro Histoire nous propose une belle réalisation. Une dizaine d'articles sérieux et parfaitement illustrés, et les nombreuses références aux publications récentes qui font l'une des qualités du magazine. Parmi les nombreux autres articles, on remarque en particulier "Dans le secret des archives de Vichy" (qui revient sur la mise à disposition des chercheurs sans restriction des archives des commissions d'armistice), et "Qasr Bashir, le rêve arabe de Rome" (qui présente les ruines de ce fort qui appartenait au limes arabicus, en Jordanie. Superbes photos). Un numéro extrêmement agréable.

Verdun
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Presse "Histoire"
commenter cet article
5 février 2016 5 05 /02 /février /2016 05:50

De Gaulle et les Américains

NRH - n° 82

Avec en toile de fond les négociations en cours entre les Etats-Unis et l'Union européenne sur un nouveau traité transatlantique (dans les domaines économiques et financiers) dont les conséquences seraient majeures pour la souveraineté des "vieilles nations", le dossier de ce numéro est consacré en sept articles aux relations souvent houleuses entre le général De Gaulle et les Anglo-Saxons, jusqu'à la sortie du commandement intégré de l'OTAN en 1966 et à la recherche d'une "troisième voie" indépendante entre les USA et l'URSS. Parmi les articles en varia, je signe un texte sur le martyre et la renaissance de l'armée serbe en 1915-1916, et l'on note un rappel sur "Anne de Kiev, reine capétienne", une présentation de "Les militaires et la musique" et une réflexion sur "Comprendre le chaos libyen".

Souveraineté et indépendance
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Presse "Histoire"
commenter cet article

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile