Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 juillet 2022 1 11 /07 /juillet /2022 00:01

Le marquis de Bonnay

Le père oublié de la Déclaration des droits de l'homme

François Duluc

Voici une biographie tout à fait originale, qui nous entraîne sur les traces d'un petit noble que rien ne prédestinait à jouer un rôle politique national et que les turbulences du début de la Révolution propulsent en 1789 sur le devant de la scène, puis mettent au service du futur Louis XVIII en exil et lui conservent un rôle non négligeable après la chute de l'empire.

Elu comme suppléant pour les états généraux de 1789, le marquis de Bonnay siège très rapidement suite à la démission de son colistier et se distingue dès le mois d'août par ses interventions déterminantes dans la rédaction de la déclaration des droits de l'homme et du citoyen, puis en 1790 à la présidence de l'assemblée : "il était considéré sur tous les bancs comme un modèle d'impartialité, qui n'avait pas son pareil pour désembourber un débat, mettre fin à un incident de séance susceptible de dégénérer ou élaborer un compromis au-delà des clivages partisans". Il préside la fête de la Fédération le 14 juillet 1790. Il fait néanmoins le choix de l'exil l'année suivante après l'échec de la fuite du roi à Varennes mais effectue plusieurs aller-retour clandestins comme agent de liaison entre Louis XVI et ses frères. Devenu intime du futur Louis XVIII qu'il accompagne pendant toute la période du consulat et de l'empire, il est celui qui en 1815 "conseille à Louis XVIII de refuser toute vengeance et toute épuration, s'opposant à Chateaubriand et aux ultra-royalistes". Ambassadeur à Berlin jusqu'en 1820, il est alors proche du duc de Richelieu, président du Conseil et ministre des Affaires étrangères. Nommé à l'issue ministre d'Etat et membre du Conseil privé par Louis XVIII, avec lequel il s'entretient régulièrement, il termine sa carrière publique comme gouverneur du palais de Fontainebleau.

La biographie d'un homme très (trop) largement méconnu et qui a pourtant joué un rôle important durant une période particulièrement agitée, sans aucun doute l'un des principaux artisans de l'installation du parlementarisme en France.

Passés/Composés, Paris, 2022, 415 pages, 24,- euros.

ISBN : 978-2-3793-3855-7.

Pour commander directement le livre : ici.

De la nuit du 4 août à l'émigration
Partager cet article
Repost0
10 juillet 2022 7 10 /07 /juillet /2022 00:01

Quand s'avance l'ombre

Mission à haut risque en Syrie

Enora Chame

Ce livre est étonnant, car il est rare que des missions très récentes soient de la sorte portée à la connaissance du public, surtout lorsque les considérations internationales sont majeures, et l'on pourrait avoir le sentiment qu'il s'agit d'un "coup" éditorial sans grand rapport avec la réalité. Or, dans sa préface, le GCA (2S) Gomart, ancien commandant des opérations spéciales et ancien directeur du renseignement militaire, n'hésite pas à écrire : "L'armée française peut s'enorgueillir d'avoir en son sein des officiers de sa trempe, capables, comme elle, d'agir avec une parfaite abnégation et un vrai sens de la mission" ; tandis que le général Marill ajoute dans son introduction : "Enora Chame illustre à la perfection cet esprit français et son pragmatisme, avec l'élaboration en continu de sa 'caisse à outils', représentant ainsi l'irremplaçable système D français qui pallie souvent notre manque de moyens. Elle est une figure héroïque de notre armée, un exemple à méditer et à suivre". En route donc avec Enora Chame pour cette Syrie en proie à la guerre civile.

L'auteure affirme tout d'abord relater son expérience personnelle parmi les observateurs (non armés) des Nations-Unies en Syrie (MISNUS), "la plus violente dans laquelle se soient trouvés des observateurs désarmés dans l'histoire des missions de maintien de la paix". Elle précise également avoir modifié certains noms et en avoir passé d'autres sous silence pour des raisons de sécurité ("Les services syriens existent toujours, peut-être plus puissants que jamais"). Après avoir rappelé les conditions de sa découverte des pays du Moyen-Orient au début des années 2000, tout en poursuivant une scolarité de spécialisation aussi bien à l'INALCO qu'à Sciences Po, elle se trouve en poste au Nations-Unies lorsque qu'éclate le crise syrienne et à partir du printemps 2012 fait partie du corps de 300 observateurs déployés dans le pays. Le corps du récit est ensuite constitué de son journal quotidien, du 22 mai au 11 août, période durant laquelle elle assiste au plus près à la montée en puissance de la guerre civile dans les différentes régions, en passant d'un côté à l'autre entre forces légalistes et milices diverses plus ou moins radicales. Les journées sont interminables, l'engagement personnel maximum et pourtant le résultat peu probant. Enora Chame ne cache rien des difficultés de sa mission, ni de son insatisfaction devant le peu de résultats concrets obtenus en dépit de grands risques. Les portraits qu'elle dresse des responsables insurgés sont parfois glaçants et le compte rendu qu'elle fait de ses conversations à Alep ou à Homs peut laisser rêveur. On y a confirmation de l'inefficacité structurelle des missions de l'ONU en dépit du dévouement des militaires impliqués, et de l'ineptie d'un certain nombre de demandes d'autorités ne connaissant rien au terrain.

Un livre témoignage qui intéressera à la fois les lecteurs passionnés par le Moyen-Orient et ceux qui privilégie les travaux sur l'organisation internationale et les crises actuelles.  

Mareuil éditions, Paris, 2022, 351 pages. 19,90 euros.

ISBN : 978-2-372542- 41-8.

Pour commander directement le livre : ici.

Au coeur du danger
Partager cet article
Repost0
9 juillet 2022 6 09 /07 /juillet /2022 00:01

Goering

L'homme de fer

François Kersaudy

Nouvel opus (le 11e) dans la collection 'Maîtres de guerre', avec ce volume consacré au deuxième personnage du IIIe Reich, par un spécialiste de la période, bien connu pour ses livres sur Churchill.

Avec brio, dans un style très aisé à lire, François Kersaudy nous propose un texte passionnant. De l'enfance d'Hermann Goering et de ses difficultés familiales, aux derniers jours de la guerre à Berchtesgaden, puis à la détention et au procès jusqu'au suicide final, il sait retracer tous les évènements dans le détail et tout en les replaçant systématiquement dans leur contexte et en repositionnant Goering par rapport à Hitler et aux autres dirigeants nazis. On ignore généralement que son passage dans l'aviation durant la Première Guerre mondiale commence par des missions d'observation mais aussi d'amélioration du matériel en service et que la réussite de l'un de ses vols au dessus de Verdun lui vaut d'être décoré de la croix de fer par le kronprinz, commandant la Ve Armée allemande. Il termine la guerre comme capitaine et, on le sait, successeur de von Richthofen à la tête de son escadrille. Il est connu que le maréchal du Reich était morphinomane, addiction commencée lors de son traitement à la suite d'une grave blessure reçue lors du putsch manqué de Munich en 1923 et de son exil en Autriche. Réfugié en Suède et devenu en 1925 pilote de ligne d'une société civile, il marque parfois ses passagers : "Au cours de la traversée, le pilote Goering n'a pas pu résister à la tentation de simuler une attaque en piqué contre un navire" ! De retour en Allemagne et élu député, agent commercial influent, lobbyiste (et corrompu) pour l'industrie aéronautique et la Lufthansa, il est réélu en 1930 et devient vice-président du parlement. Après des années de misère (y compris deux séjours en hôpital pour désintoxication), commence une nouvelle époque, d'abondance croissante et de luxe de plus en plus insolent. Goering est dès lors en opposition avec plusieurs autres dirigeants du parti nazi, Roehm, chef de la SA, tout d'abord,  et il triomphe lors de la nuits des longs couteaux : "Le combattant héroïque, vétéran patriote, aventurier romantique, putschiste malheureux, exilé sans ressources, chômeur morphinomane, homme d'affaires entreprenant, orateur tonitruant, député mercenaire, président du Reichstag conquérant, ministre de l'Intérieur sans scrupule, ministre de l'Air galonné et ministre-président arriviste peut désormais prétendre au titre de truand chevronné. Du reste, il n'a pas fini de cumuler les distinctions...". La suite de la biographie est aussi dense, précise et agréable à lire pour suivre Goering des accords de Munich à la campagne de Pologne, aux offensives à l'Ouest, à la bataille d'Angleterre, à la guerre sur le front Est, avec une Luftwaffe mal commandée, voire laissée à la dérive, et de moins en moins bien équipée (numériquement parlant au moins). On lira également avec intérêt les lignes consacrées à la sourde hostilité qui l'oppose au général Galland et aux manoeuvres mesquines qu'il met en oeuvre contre ce grand pilote. De même, les pages qui traitent des derniers jours de la guerre ou du déroulement du procès de Nuremberg jusqu'à son suicide le 15 octobre 1946 sont absolument passionnantes.

Une grande biographie qui doit impérativement figurer dans toute bibliothèque bien tenue sur la Seconde guerre mondiale.

Perrin, Paris, 2022, 424 pages, 25,- euros.

ISBN : 978-2-262-10102-2

Pour commander directement le livre : ici.

Grand veneur du Reich
Partager cet article
Repost0
7 juillet 2022 4 07 /07 /juillet /2022 00:01

HWK

Hartmannswillerkopf

Un sommet en enfer

Tranchées  -  hors-série n° 24

Un très bon numéro hors-série qui mérite d'être conservé parmi les études de référence. Ce numéro s'intéresse en effet aux terribles combats qui se déroulent de janvier à décembre 1915 pour le contrôle de ce massif dominant la plaine d'Alsace. Dès le 4 janvier, avec une première attaque allemande, les engagements se multiplient dans ce secteur qui voit s'illustrer les "diables bleus" des bataillons de chasseurs alpins. En six parties chronologiques, Yves Buffetaut raconte avec précision les échecs et les victoires successives des deux belligérants, en avril, à l'été, en septembre, octobre et jusqu'au dernier assaut français du 21 décembre, qui voit la quasi-disparition du 152e RI. 

Pour s'abonner à Tranchées : ici.

HWK
Partager cet article
Repost0
6 juillet 2022 3 06 /07 /juillet /2022 00:01

L'impensable défaite

Gerd Krumeich

Historien allemand spécialiste de la Grande Guerre, co-fondateur de l'Historial de Péronne et qui se définit lui-même aujourd'hui comme un historien des mentalités, Gerd Krumeich s'interroge dans ce livre sur l'évolution de la république de Weimar de 1918 à 1933 : en quoi la Première Guerre mondiale serait-elle à l'origine de l'accession au pouvoir du nazisme ?

Réédition d'un ouvrage paru en 2019, le livre se caractérise d'abord par l'abondance, la précision, la diversité des notes de référence, des sources et de la bibliographie, qui occupent plus de 60 pages en fin de volumes. Il est divisé en quatre chapitres chrono-thématiques : "La guerre lointaine", "1918, l'étrange défaite", "Responsabilités et coup de poignard dans le dos", et "Les tranchées de la mémoire de guerre". Commencée en août 1914 pour le peuple allemand comme une guerre de légitime défense, la guerre se termine en novembre 1918 sans que l'armée allemande n'ait été vaincue dans une bataille décisive et alors qu'elle se déroule toujours sur le sol d'autres pays. Dans ces conditions, le "diktat" de Versailles, et surtout la désignation de l'Allemagne comme seule et entière responsable du conflit, ne peut qu'approfondir le traumatisme. S'appuyant sur sa parfaite connaissance du conflit, de l'historiographie et de ses évolutions, et plus globalement de la période, Gerd Krumeich met progressivement en place sa démonstration : "Le recours énergique des nationaux-socialistes à la culture mémorielle de la Première Guerre mondiale, a aussi contribué à les rendre crédibles, tant parmi la population que parmi les élites traditionnelles ... Toutes ces entreprises allèrent toujours de pair avec la promesse de gagner enfin la Première Guerre mondiale envers et contre tout. C'est exactement ce qui se produisit d'un point de vue symbolique avec la victoire sur la France en 1940".

Un format poche à petit prix qui ouvre bien des pistes de réflexion et doit figurer dans toute bonne bibliothèque sur la Grande Guerre. 

Editions Alpha, Paris, 2022, 398 pages, 10,- euros.

ISBN : 978-2-3838-8003-5

Pour commander directement le livre : ici.

Traumatisme national
Partager cet article
Repost0
5 juillet 2022 2 05 /07 /juillet /2022 00:01

Petit guide pour mener votre propre enquête

et retrouver votre ancêtre poilu

François Cochet et Erwan Le Gall

Voici une façon originale d'aborder à la fois la généalogie, certes, mais aussi l'histoire de la Grande Guerre en tant que telle, et même de corriger un certain nombre d'idées reçues et d'a priori.

Les deux auteurs, excellents connaisseurs de la Première Guerre mondiale, nous présentent en effet les différents "gisements" d'informations (les JMO, les fichiers individuels, les décorations et citations, les témoignages, la presse, l'archéologie, etc.), tout en nous prévenant des limites de chacun : "Après avoir présenté la source et souligné tout ce qu'elle apporte à une recherche biographique, nous dresserons un rapide inventaire de tous les pièges qui lui sont inhérents, obstacles qu'il convient d'avoir en tête sous peine de contre-sens et d'erreurs d'analyse". Ainsi, les JMO sont-ils une source "essentielle", "mais trompeuse" : ils sont donc "des archives très paradoxales". De même, les témoignages sont-ils relativisés, entre "littérature et histoire", et les correspondances de guerre, entre le poilu et les siens à l'arrière, remises en perspective (parfaite remise en cause du bestseller Paroles de poilus et des manipulations de courriers détachés de leur contexte et sélectionnés sous un prisme idéologique). Au fil des chapitres, des coups de projecteur sont donnés, sous forme d'encarts, sur des aspects concrets, du quotidien, ou des pièces différentes, comme les journaux de tranchées, les associations d'anciens combattants, les photographies officielles, ou le vocabulaire des tranchées. Une notion particulièrement importante à retenir, p. 113 : "Tout comme les lettres, les carnets de guerre doivent être confrontés à d'autres archives : autres témoignages écrits, bien entendu, mais également JMO ainsi que photographies. Ce croisement des sources, véritable alpha et oméga de la méthode de l'historien, doit permettre de trier, au sein d'un corpus documentaire, l'extravagant, le peu probable et le plus sûr". Au-delà de la documentation traditionnelle, le livre revient également sur les musées de la Grande Guerre, dans la grande diversité de leurs approches, et sur les pratiques mémorielles aujourd'hui en vigueur. Au bilan, il faut donc être prudent et ne se priver d'aucune ressource, car "l'histoire n'est pas la mémoire" et il convient de se méfier d'une perception trop "victimaire" de la Grande Guerre pour en retrouver la complexité.

Un volume absolument indispensable pour quiconque s'intéresse au conflit et souhaite entreprendre quelques recherches, ne serait-ce que par les pistes qu'il ouvre et les conseils méthodologiques qu'il donne.

Editions Pierre de Taillac, Paris, 2022, 282 pages. 14,90 euros.

ISBN : 9782364452114

Pour commander directement le livre : ici.

Aux sources !
Partager cet article
Repost0
4 juillet 2022 1 04 /07 /juillet /2022 00:01

5 juin 1940 - 22 juin 1941

Avions  -  n° 247

Plusieurs articles originaux au sommaire de ce numéro d'été, avec en particulier le récit détaillé (témoignage du général Henri Hugo) de la "chute" de l'As Werner Mölders, abattu par un Français sur Dewoitine D.520 le 5 juin 1940, jour de la reprise de l'offensive allemande pour rompre le front de la Somme. Relevons également pour la Seconde guerre mondiale la deuxième et dernière partie de l'article traitant des opérations aériennes sur le front sud de Barbarossa en juin 1941 et pour la Première Guerre mondiale l'histoire de la capture d'un hydravion allemand Gotha WD 7 obligé d'amerrir en mer du Nord et pris par un contre-torpilleur français le 3 avril 1916. Pour l'entre-deux-guerres, on relève l'article tout à fait passionnant sur les premiers vols commerciaux internationaux dès 1919 avec des appareils Handley Page, au départ de Londres. Pour les territoires ultramarins, fin des présentations des différents Farman 190 déployés au-delà de l'hexagone dans les années 1920 et au début des années 1930. Enfin, une dizaine de pages avec de nombreuses photos s'intéressent à la composante 3e dimension de la première phase de la guerre en Ukraine.

Pour s'abonner à Avions : ici.

 

Juin 1940 et Juin 1941
Partager cet article
Repost0
3 juillet 2022 7 03 /07 /juillet /2022 00:01

Diane de Poitiers

Didier Le Fur

Très souvent présentée en quelles lignes de manière assez légère, très souvent critiquée voire calomniée, très souvent décriée, Diane de Poitiers méritait bien cette passionnante biographie par l'un des meilleurs spécialistes de la période.

"Symbole du triomphe du pouvoir au féminin", l'auteur s'attache à nous raconter l'ensemble de sa vie, en dépit de la rareté de sources parcellaires et parfois peu fiables. C'est ainsi tout autant la description de son époque que sa biographie que nous offre Didier Le Fur. La première partie nous la présente, de son enfance heureuse à son mariage avec Louis de Brézé, sénéchal de Normandie et de 40 ans son aîné, elle se fait toujours plus belle : "L'équitation, pratiquée dès l'aube et quotidiennement, l'absence de fard sur le visage et le ban d'eau glacée venant du puit ou de la rivière chaque matin, associés à de nombreuses heures de sommeil et une alimentation surveillée, étaient ses principaux secrets de beauté". Elle appartient très tôt à la cour de France, devient gouvernante des enfants royaux, proche de François Ier, devenue la maîtresse du dauphin, qui monte sur le trône sous le nom d'Henri II. Le livre détaille ainsi chronologiquement sa vie, les nombreux cadeaux du roi en biens et terres faits à la duchesse du Valentinois, jusqu'à ce qu'elle soit chassée de la cour à la mort de son amant et se retire dans son splendide château d'Anet, où elle décède au printemps 1566. La seconde partie tente de lever le voile sur les aspects les moins connus ou les plus discutés de sa vie ; et sur la période durant laquelle elle fut, comme maîtresse royale, la plus proche du pouvoir. On y apprend par exemple le détail du processus judiciaire qui fit finalement d'elle la propriétaire du château de Chenonceau. La troisième partie enfin s'intéresse à la légende noire qui entoure Diane de Poitiers, avide, rapace, qui va se développer dès les guerres de religion. A t'elle été une lettrée ? Eut-elle des compétences de diplomate ? Aurait-elle été une femme particulièrement intelligente en avance sur son temps ?  L'auteur s'efforce de répondre à ces questions avec mesure, sans tomber dans l'éloge inutile ni la critique infondée, en relevant au fil des siècles la façon dont Diane fut perçue et présentée.

Une étude complète du personnage, mais aussi une analyse de tout son environnement et de la politique de l'époque (guerres d'Italie). Une approche enfin des méthodes de gouvernement et des jeux de pouvoirs en ce temps.

'Tempus', Perrin, 2022, 403 pages, 9,- euros

ISBN : 978-2-262-10083-4.

Pour commander directement le livre : ici.

Maîtresse royale
Partager cet article
Repost0
2 juillet 2022 6 02 /07 /juillet /2022 00:05

La traque d'Eichmann

Neal Bascomb

Ce fut sans doute l'une des chasses à l'homme les plus déterminées et les plus ambitieuses de l'après-deuxième guerre mondiale et son procès en 1962 fut, volontairement, largement médiatisé. La parution en poche de ce volume publié en France il y a une dizaine d'années permet de revenir sur l'ensemble du processus et le parcours des différents acteurs.

Le livre commence assez naturellement par le récit des derniers mois de la guerre, et notamment la libération des camps de concentration, et le sort immédiat d'Eichmann, qui se cache sous un faux nom, au cours de cette fin de printemps 1945. Dès le mois de juin, il est identifié comme l'un des grands responsables de la mise en oeuvre de la shoah et ces responsabilités mises à jour lors du procès de Nuremberg. Un an après la fin de la guerre, il s'évade du camp américain où il est retenu avec des centaines d'autres officiers allemands, alors que des commandos juifs sont déjà à sa recherche et pendant de longs mois va vivre, toujours en Allemagne, dans une semi-clandestinité. Il quitte finalement l'Europe via l'Italie pour rejoindre l'Argentine de Péron en 1950. A partir de là commence une dizaine d'années de chasse à l'homme qui se termineront, comme on le sait, par son quasi-rapt, son exfiltration vers Israël et son procès médiatisé à Jérusalem en avril 1961. Tous les problèmes, tous les rebondissements, toutes les manoeuvres, tous les détails de ces années de recherche, de la capture elle-même et des longues heures (parfois presque surréalistes) qu'Eichmann va passer avec ses ravisseurs avant d'être embarqué dans un avion d'El Al sont décrits. C'est un véritable roman d'aventures et d'espionnage. 

Une opération du Mossad qui est entrée dans l'histoire. Un récit haletant. A lire.

'Tempus', Perrin, Paris, 2022, 517 pages, 10,- euros.

ISBN : 978-2-262-10085-8.

Pour commander directement le livre : ici.

Chasse à l'homme exceptionnelle
Partager cet article
Repost0
2 juillet 2022 6 02 /07 /juillet /2022 00:01

Le NKVD et l'US Force Austria

Uniformes  -  n° 343

Après un éditorial de Laurent Berrafato qui rappelle un certain nombre de vérités sur la place de la propagande (pardon, de la communication) en temps de guerre, le magazine s'intéresse comme d'habitude à une série de sujets originaux à partir d'objets emblématiques. L'étude sur le NKVD se poursuit avec les formations de garde-frontières "organisées comme une véritable armée à part entière". A l'autre extrémité du spectre, la présentation des US Force Austria, mise en place à partir de 1945 dans le cadre de l'occupation interalliée de l'Autriche, nous permet de découvrir un commandement et des formations bien oubliés aujourd'hui et qui perdurent jusqu'en 1955. Enfin, tout à fait original, un article s'intéresse aux nombreuses "Associations anti-boches" de la Grande Guerre, essentiellement en France, mais aussi en Italie. Très intéressant. Un dernier mot pour remercier la revue pour l'annonce de la parution de la biographie du général Brémond.

Pour s'abonner à Uniformes : regiarm[at]abomarque.fr

D'URSS en Autriche
Partager cet article
Repost0

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile