Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 février 2012 3 08 /02 /février /2012 08:00

Activités pédagogiques et éducatives

du Service historique de la Défense

Pedago-SHD393.jpg 

Afin de permettre aux élèves du secondaire de découvrir l'histoire à partir des documents originaux et aux étudiants de mieux préparer leurs recherches dans les archives de Vincennes, le SHD accueille classes et séminaires avec leurs professeurs dans le cadre de journées spécialisées. Ces activités sont bien sûr gratuites et peuvent apporter une rélle plus-value aux enseignements magistraux en salle. En fonction de la population concernée, du but recherché et du temps disponible, le programme de ces visites et présentations est systématiquement adapté, l'organisation est "à la carte". Il est donc nécessaire que les membres du corps enseignant prennent contact suffisamment tôt en amont pour préparer ces séances et réserver les créneaux auprès du bureau de la politique des publics : B2p-dpv@shd.defense.gouv.fr, ou par téléphone au 01 41 93 22 85.

Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Débats et actualité
commenter cet article
7 février 2012 2 07 /02 /février /2012 11:22

Séminaire

Marine & politique à l'époque contemporaine

 

Seminaire-marine.jpg

Organisé par l'université de Paris - Sorbonne, le Centre d'études supérieures de la Marine et le Service historique de la Défense, ce séminaire se déroule le mardi entre 17h30 et 19h00 en amphithéâtre Suffren de l'Ecole militaire.

14 février : Marine et politique : enjeux, bilan et perspective d'un champ de recherche (Jean de Préneuf)

21 février : La Révolution française et la Marine : commander par temps de révolution (Olivier Chaline)

20 mars : Le Second empire et les marins, les marins et le Second empire (Michèle Battesti)

3 avril : Louis Jacquinot, d'Alger à la rue Royale : le Colbert de la Libération (Philippe Vial et Thomas Vaisset)

15 mai : La dimension politique de l'action d'un officier général sous la Ve République (Laurent Mérer)

22 mai : Les opérations extérieures de la Marine nationale dans les années 1990 au prisme des rapports parlementaires (Dominique Guillemin)

 

Entrée libre, mais inscription obligatoire auprès de : cesm.etudes@marine.defense.gouv.fr

Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Séminaires universitaires
commenter cet article
7 février 2012 2 07 /02 /février /2012 10:20

Napoléon Ier

Le magazine du Consulat et de l'Empire

Napoleon-mag396.jpg 

Le numéro 63 (février-avril 2012) est en librairie. Le dossier central, consacré aux relations entre l'empereur des Français et le tsar de toutes les Russies, contient en particulier un intéressant article sur le général de Caulaincourt, duc de Vicence et ambassadeur de Napoléon à Saint-Pétersbourg, où il passera quatre ans. On remarque également un article tout-à-fait original sur l'expédition oubliée de Cagliari (Sardaigne) au premier semestre 1793, par laquelle la République française voulait battre et contraindre à la paix le royaume de Piémont-Sardaigne. Mal préparée, mal conduite avec des soldats qui n'étaient ni formés, ni motivés, elle fut un fiasco complet, mais voit le jeune Bonaparte, élu lieutenant-colonel en second d'un bataillon de volontaires corses, connaître à La Maddalena sa première expérience du feu.

Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Presse "Histoire"
commenter cet article
7 février 2012 2 07 /02 /février /2012 10:15

24, le chemin des solitudes

Merri

(préfacé par Alain Juillet)

24.jpg

Sous un nom d'emprunt, l'auteur, à la fois acteur et témoin de la guerre de l'ombre, nous plonge au coeur des opérations spéciales et clandestines, avec une originalité percutante, en attribuant aux principaux protagonistes de ce récit dit de fiction ( ... ) des numéros plutôt que des noms. Au-delà des actions fulgurantes, au-delà des actions tragiques et cruelles, l'auteur donne un relief éminemment sociologique et psychologique à son livre, pour peindre l'état mental, spirituel même, de ces hommes de l'ombre qui, mus par une force intérieure si particulière, guidés par des convictions de loyalisme et d'attachement à la notion de servir, perdent en retour bien des espoirs et sont même gagnés par l'amertume, tant ils ont tout donné sans guère recevoir en retour. En tout cas, rarement la sérénité. Hantés par les souvenirs cruels, un certain détachement devant la nature humaine, ils se confortent dans l'esprit du clan, convaincus que seules l'action et l'amitié entre frères d'armes demeurent les ciments inaltérables de leur existence.

Un livre qui parlera immanquablement à tous ceux qui font partie d'une manière ou d'une autre de cette communauté, animée par l'humilité, la discrétion la plus totale, mais aussi torturée par une certaine solitude et vouée à la raison d'Etat. Une communauté dont les membres aspirent, légitimement, à pouvoir aussi extérioriser -et exorciser- toutes ces missions où la mort était au rendez-vous, tous ces traumatismes enfuis qui sporadiquement remontent et influent sur leur parcours de vie. A ce titre, l'auteur rend un bel hommage aux femmes, de la mère à l'épouse, "piliers" qui aident à amortir les fardeaux des hommes qu'elles accompagnent, d'une certaine manière, tout au long de la vie ... pour les plus solides et les plus fiables d'entre elles en tout cas. Une immersion parfaitement maîtrisée et un récit bien plus profond qu'il ne pourrait paraître.

P. Le Pautremat

Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Renseignement - Espionnage
commenter cet article
7 février 2012 2 07 /02 /février /2012 10:00

La direction politique de

l'expédition de Syrie,

1860-1861

EXPEDITION-SYRIE.jpg 

Entre août 1860 et juin 1861, un corps expéditionnaire français mène sur le territoire de ce qui deviendra le Liban une action de rétablissement de la paix et de pacification. Lorsque cette force militaire regagne l'hexagone, elle n'a pas (à proprement parler) combattu et ses résultats sont en demi-teinte : si les attaques contre les Maronites ont pris fin, leur situation dans la région n'est que partiellement améliorée.

Cette campagne ayant été présentée à plusieurs reprises comme une "première" opération humanitaire moderne, il est intéressant de revenir au texte original des directives données par l'amiral Hamelin, ministre de la Guerre par interim, au général de Beaufort d'Hauptoul, commandant en chef (manuscrit conservé au SHD-Vincennes).

 

"Général,

En vous plaçant à la tête d'une brigade envoyée en Syrie, l'Empereur n'a pas moins compté sur votre prudence que sur vos qualités militaires.

L'expédition n'a pour but ni une conquête territoriale, ni une occupation de quelque durée ; elle répond au sentiment public et à la pitié profonde qu'inspirent les malheurs des Chrétiens d'Orient.

Vous allez porter du secours.

Ainsi votre mission est esentiellement réparatrice et temporaire, et l'intention de l'Empereur est que vous restiez exactement fidèle à ce programme.

Puad Pacha est déjà arrivé de Constantinople à Beyrouth avec des troupes turques pour rétablir l'ordre en Syrie au nom du Sultan ; vous serez là près de lui pour lui prêter l'appui moral du nom de l'Empereur et du drapeau français, le secours de vos conseils et la coopération de vos forces.

Vous vous concertrez donc avec ce général sur les mesures à prendre, seulement s'il apparaissait, en passant du conseil à l'exécution, manquer de décision ou d'énergie ; vous le presseriez vivement d'agir, et, au besoin, vous serez libre d'agir vous-même dans les limites de votre programme.

En arrivant à Beyrouth, après avoir assuré l'existence de vos troupes, votre premier soin sera de vous enquérir de l'état présent du pays et d'examiner, de concert avec le Consul et Fuad Pacha, les moyens les plus efficaces d'inspirer aux meurtriers des Chrétiens une salutaire et durable terreur. D'après ce concert, et les règles ci-dessus posées, vous aviserez, mais, dans aucun cas vous ne quitteriez Beyrouth sans vous être bien assuré qu'il y a nécessité de le faire et que vos troupes seront suffisantes pour les buts à atteindre, comme pour parer aux incidents prévisibles, sans ne rien compromettre et n'engager rien sans succès certain est une condition nécessaire de votre situation. Il importe au plus haut point de conserver au dessus de toute atteinte le prestige de nos armes.

En conséquence, vos préoccupations devront tendre à bien faire reconnaître les pays où vous aurez à agir, à ne jamais laisser sans appui de petits détachements, à tenir vos troupes bien réunies soit en station, soit en marche, et pour y réussir sûrement à bien organiser vos moyens de transport, à bien assurer vos approvisionnements, enfin à veiller avec soin à la santé de vos soldats.

Vous ne tenterez une marche sur Damas que dans l'hypothèse où vous pourriez l'effectuer utilement et sans rien risquer.

En un mot, l'Empereur voudrait que votre petit corps d'armée fut une colonne mobile partant dans tous les pays qu'elle pourra atteindre, l'épée de la justice faisant saisir, juger et châtier les coupables, rendant aux Chrétiensleurs biens confisqués, désarmant les Druzes et prélevant sur eux des contributions de guerre dont le produit servirait à indemniser les victimes de l'insurrection.

C'est ainsi que l'expédition revêtirait d'une manière éclatante le caractère d'un acte de justice et d'humanité ; elle sera de courte durée et l'Empereur verrait avec une vive satisfaction qu'elle pût rentrer au bout de deux mois ayant accompli son oeuvre.

Sa Majesté compte que bien pénétré de ses vues, vous saurez ne rien négliger pour vous y conformer et que vous ne vous laisserez entraîner par aucune circonstance au delà du but qu'elle a marqué".

 

Cette directive est particulièrement significative. Il s'agit indiscutablement d'une opération que l'autorité politique veut conserver dans d'étroites limites, en dépit des difficultés et des délais de communication qui existent à cette époque entre l'hexagone et le théâtre concerné, du fait en particulier d'un complexe contexte international. Les ordres reçus par le commandant du corps expéditionaire sont sans ambigüité et rappellent étrangement, à peine actualisés, les termes employés depuis une vingtaine d'années.

Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Corps expéditionnaires
commenter cet article
6 février 2012 1 06 /02 /février /2012 15:36

Guerres, armées et sécurité

de l'Antiquité à nos jours

Paris IV 

Dans le cadre du séminaire transverse organisé par Paris IV Sorbonne (séances le jeudi de 16h00 à 18h00, à l'amphithéâtre Sainte-Barbe, place du Panthéon), le programme du deuxième semestre est toujours marqué par une grande diversité de sujets :

9 février : L'échec du putsch d'Alger (22 avril 1961), Jacques Frémeaux

23 février : De la contre-insurrection à la police des foules : l'ascension de la gendarmerie mobile, du pays chouan au Quartier latin (1798-1968), Jean-Noël Luc

15 mars : Comment les "petites guerres" sont-elles devenues la guérilla ?, Béatrice Heuser

29 mars : Le colonel Lacheroy et la guerre psychologique, Marie-Catherine Villatoux

12 avril : La révolte hongroise du prince Rakoczi (1703-1711), Olivier Chaline

3 mai : L'armée française et le risque d'insurrection communiste des années 1930 à 1942, Georges Vidal

24 mai : Enseigner la guerre aujourd'hui, Olivier Forcade / Tristan Lecoq / Olivier Chaline (une séance "à trois voix" qui promet d'être particulièrement intéressante).

Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Séminaires universitaires
commenter cet article
6 février 2012 1 06 /02 /février /2012 14:31

 

1914

Une guerre par accident


Georges Ayache

linkAyache389.jpg

Dans ce volume de 350 pages disponible depuis quelques semaines, l'auteur revient sur un sujet déjà traité à de très nombreuses reprises, mais qui conserve toute sa pertinence : la question des responsabilités immédiates dans le déclenchement de laPremière Guerre mondiale. Pour ce faire, il étudie avec un luxe de détails la période qui s'étend entre le 28 juin et le 4 août 1914, fait souvent référence aux correspondances et entretiens diplomatiques et rappelle les débats intérieurs propres à chaque pays.

Bien des tentatives d'explication ont été avancées depuis la guerre elle-même pour tenter de comprendre comment les pays les plus puissants et/ou les plus avancés de l'époque ont pu se lancer en trente-sept jours dans le conflit le plus effroyable "dans sa durée et dans son intensité" : inconséquence des états-majors, cupidité des financiers et des industriels, stupidité des dirigeants politiques, etc. Passant par toutes les capitales européennes, par les résidences de villégiature estivale des souverains, chefs d'Etat et membres des gouvernements, son livre se présente souvent sous la forme de "reconstitution" de brefs dialogues et multiplie les citations (parfois sujettes à caution car émanant de sources de seconde main). Cette formule présente l'avantage d'offrir une grande facilité de lecture, mais oblige à des formules qui se rapprochent plus du roman que du livre d'histoire ("Soudain, le vent glacé de l'angoisse balaya la plage", le 31 juillet à Ostende ?). Elle conduit également à des ellipse, temporelles ou spatiales, et à des rapprochements rapides qui peuvent nuire à la rigueur d'une démonstration pourtant sérieusement référencée.

L'épilogue retrace ce que devinrent, au fil des années, les principaux protagonistes de ce mois de juillet 1914. Dans sa conclusion, Georges Ayache écrit "qu'il n'y eut manifestement pas de mauvais génie ou d'esprit foncièrement malfaisant dans cette affaire". Il avait d'ailleurs ouvert les premières pages de son livre sur ce triple constat, qui a bien des égards emporte l'adhésion : "la conviction des responsable, consciente ou inconsciente, que la crise de juillet pourrait être conjurée in extremis" comme les précédentes, "la conclusion la plus effarante de ces journées hors norme fut que personne en Europe, en dehors de quelques comparses, ne souhaitait véritablement la guerre", mais que paradoxalement "bien rares furent ceux qui consacrèrent toutes leurs forces à lui barrer la route".

Un ouvrage à lire d'abord pour la multitude de précisions fournies, qui permettront ensuite à chacun de se forger une opinion.

Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Première Guerre mondiale
commenter cet article
6 février 2012 1 06 /02 /février /2012 09:50

Port-Fouad,

laboratoire d'une occupation et révélateur d'une crise

(lieutenant François David, 2007)

Port-Fouad391.jpg 

Guerre et action psychologiques

en Algérie

(Marie-Catherine Villatoux, 2008)

Osycho-Algerie392.jpg

La défense en surface (1945-1962)

Le contrôle territorial dans la pensée stratégique française d'après-guerre

(Marie-Catherine Villatoux, 2009)

Defense-surface390.jpg

La collection des Cahiers d'histoire militaire appliquée, lancée en 2007 après une longue maturation par le Service historique de la Défense, semble être interrompue (ou au moins suspendue) puisque, à notre connaissance, aucun volume n'est paru ni en 2010, ni en 2011. On peut le regretter, car les trois titres disponibles (petites brochures de 60 à 100 pages d'une prix modique) sont du plus grand intérêt.

Dans Port-Fouad, laboratoire d'une occupation et révélateur d'une crise, le lieutenant (r) François David pointe la nouveauté, l'originalité, mais aussi les ambigüités et les limites de l'action du 5e bureau français pendant l'occupation de la zone Port-Fouad / Port Saïd à la fin de l'année 1956, entre la fin des combats contre l'armée égyptienne et la prise en compte de la situation par les premiers Casques bleus. Dans le volume 2, Marie-Catherine Villatoux, spécialiste bien connue de ces questions, met en relief l'essentiel de la genèse et de la mise en place (avec ses difficultés et ses contradictions) de la Guerre et [de] l'action psychologiques en Algérie et l'on lira en annexe le texte complet de la conférence prononcée le 2 juillet 1957 sur ce sujet, dans le grand amphithéâtre de la Sorbonne, devant quelques 2.000 officiers de réserve, par le colonel Lacheroy. Le dernier numéro, paru en 2009, La défense en surface (1945-1962), revient sur un concept français particulièrement mis en valeur dans les années 1950 et sur lequel le maréchal Juin comme le généralBeaufre ont insisté à plusieurs reprises.

N'hésitez pas à vous procurer ces études, qui comportent -chacune- une utile bibliographie de référence.

Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Guerre d'Algérie
commenter cet article
6 février 2012 1 06 /02 /février /2012 09:47

Les guerres de Napoléon,

au château de Versailles

 Expo-Versailles397.jpg

Dans l'enceinte du château le plus emblématique de la monarchie absolue et du "Grand Siècle" (salle d'Afrique) une exposition pour une fois consacrée, du 14 février au 13 mai 2012, au Premier empire, à travers les oeuvres du général et peintre Louis-François Lejeune. Celui-ci participa aux principales campagnes de l'empereur et réalisa ensuite sur la base de ses souvenirs personnels de très nombreux tableaux. Une mise en image de l'épopée napoléonienne, avant l'invention de la photoraphie.

Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Débats et actualité
commenter cet article
6 février 2012 1 06 /02 /février /2012 09:22

14-18

Le magazine de la Grande Guerre

14-18-mag395.jpg 

Plusieurs articles tout particulièrement intéressants au sommaire de ce n° 56 (février-avril 2012). Eric Labaye revient en 12 pages sur la bataille de Guise, dont on connait toute l'importance dans la succession des événements des premières semaines de guerre et dont on se souvient qu'elle précède de quelques jours le limogeage du général Lanrezac, commandant de la Ve Armée. Michaël Bourlet, chercheur affûté, retrouve l'histoire de l'escadrille 160, créée en janvier 1918, et Julie d'Andurain dresse un portrait équilibré du maréchal Lyautey, "devenu colonial pour avoir voulu échapper à une France trop républicaine". On remarque enfin, parmi d'autres, l'original article de Julien Sapori sur "Les troupes italiennes en Extrême-Orient", essentiellement constituées de prisonniers austtro-hongrois de langue italienne (Legione Redenta, ou "Légion affranchie") et du Corpo di Spedizione Italiano in Estremo Oriente, dont les derniers éléments quitteront la Sibérie en août 1919.

Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Presse "Histoire"
commenter cet article

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile