Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 décembre 2019 3 11 /12 /décembre /2019 00:05

Les interventions militaires en zone urbaine

Enjeux et défis

Dorothée Lobry

Voici un petit volume qui constitue une excellente initiation pour tous ceux qui s'intéressent aux problématiques actuelles de l'emploi des forces.

Le milieu urbain, qui fut longtemps évité par les armées en campagne, est aujourd'hui devenu un lieu presque "normal" d'affrontement des armées et des groupes armés. Dans sa présentation, Dorothée Lobry consacre une importante première partie à la présentation d'un élément essentiel pour un soldat de l'armée de Terre : le terrain. Elle y ajoute les questions météorologiques et climatiques et la notion de renseignement géographique opérationnel. La deuxième partie est plus directement centrée sur la ville, "un nouveau terrain pour les armées", mais aussi "un milieu difficile à appréhender" dans toute sa complexité. La troisième enfin s'intéresse à la préparation opérationnelle adaptée mise en place par l'armée de Terre, et les non-spécialistes y découvriront ce qu'est le Cenzub (Centre d'entraînement aux actions en zone urbaine), "outil exceptionnel de préparation au combat de par sa grande infrastructure et son réalisme" et l'importance du Retex (Retour d'expérience), deux domaines dans lesquels l'armée française est en pointe. L'auteure termine son étude par la prise en compte d'un certain nombre de paramètres : l'interarmisation, les nouvelles technologies, la décentralisation du commandement et ses contraintes, la "nécessaire polyvalence" du personnel.

Un volume "petit format / petit prix" mais dense et extrêmement riche en informations pour le non spécialistes, d'autant que toutes les références (en particulier des documents militaires officiels) sont données. Indiscutablement à connaître.

Editions du Cygne, Paris, 2019, 130 pages, 14,- euros.

ISBN : 978-2-84924-577-4.

Zone urbaine

Partager cet article

Repost0
10 décembre 2019 2 10 /12 /décembre /2019 00:05

Des prêtres alsaciens incorporés de force

se souviennent

Témoignages rassemblés par Joseph Sifferlen

Voici un ouvrage tout à fait original. En effet, si nous disposons déjà de nombreux témoignages sur les Alsaciens-Mosellans incorporés de force dans l'armée allemande à partir de 1940, celui-ci s'intéresse à une population particulière, numériquement marginale mais intellectuellement et moralement significative, celle des jeunes déjà engagés dans un parcours religieux (séminaire).

Après une introduction de Jean-Noël Grandhomme, qui souligne les profondes oppositions entre catholicisme et nazisme, dix parcours personnels, dix expériences individuelles, nous sont proposés, dans différentes armes et armées. Nous y découvrons l'instruction reçue, le dilemme moral lors de la prestation de serment au Führer (entre refus et déformation du texte), les questions très matérielles d'alimentation ou d'hébergement, le refus de tuer, les difficultés de la retraite du front de l'Est, parfois le passage dès que possible dans l'armée française lors de la Libération, mais aussi comme pour beaucoup de soldats les manœuvres d'évitement. Si la plupart servent contre l'URSS, d'autres se retrouvent en France, dans les Balkans ou en Italie (un parcours de Monte Cassino au QG du général Juin). Parfois, la guerre va durer plus longtemps, comme pour ceux qui seront prisonniers en Russie. On le voit, des parcours très variés qui sont autant d'occasions pour ces jeunes de confronter leur foi aux conditions d'une guerre terrible, ce qui donne souvent, sur le ton presque dégagé de la conversation ordinaire, des observations à la fois poignantes et profondes.

Un livre qui séduira largement au-delà du seul cercle des amateurs d'histoire de la Seconde guerre mondiale.

Editions du Signe, Strasbourg, 2019, 367 pages, 25,- euros.

ISBN : 978-2-7468-3737-9.

Profond et émouvant

Partager cet article

Repost0
9 décembre 2019 1 09 /12 /décembre /2019 00:05

Un siècle d'histoire culturelle en France

de 1914 à nos jours

Françoise Taliano-Des Garets

En un peu plus de 400 pages, voici une étude à la fois ample et précise de l'évolution culturelle de la France au cours du siècle passé.

En neuf grands chapitres, l'auteure nous entraîne des années qui précèdent la Grande Guerre à la mondialisation et à "l'hybridation" culturelle actuelle. On constate que, jusqu'à la guerre d'Algérie, les guerres constituent des périodes d'accélération et/ou de rupture, des pratiques qui suivent la Première Guerre mondiale aux affrontements aussi culturels qu'idéologiques des années 1960-1970 ("Les deux guerres mondiales sont à l'évidence des marqueurs durables"). Au fil des chapitres, outre les "grands" arts classiques (peinture, sculpture, littérature, etc.), nous voyons apparaître et se développer le cinéma, la radio, le disque, la télévision, mais aussi le livre de poche, le sport-spectacle, la photo, la bande dessinée et l'art contemporain, jusqu'au médias sociaux actuels. Françoise Taliano-Des Garets replace ces innovations techniques et leurs influences dans leur contexte politique et social, qu'il s'agisse par exemple du tiers-mondisme ou de mai 1968, mais elle a également une approche spatiale, qu'il s'agisse du seul hexagone ou de l'empire colonial, puis l'outre-mer.

On le voit, une approche extrêmement large du sujet, que l'on retrouve dans la diversité des notes de référence et dans la volumineuse bibliographie finale. L'auteure considère finalement que l'approche généralement négative du sujet (nous serions en déclin) est surfaite et en grande partie non-méritée, ce que nous ne partageons pas. Il n'empêche que l'ensemble du volume est extrêmement riche et intéressant.

Armand Colin, Paris, 2019, 430 pages. 26,50 euros.

ISBN : 978-2-200-28663-7.

Triste bilan

Partager cet article

Repost0
8 décembre 2019 7 08 /12 /décembre /2019 00:05

Jacques Chevallier

Les fidélités successives du dernier maire d'Alger

Alain Herbeth

Déjà auteur ces dernières années de deux portraits de personnages intimement liés aux dernières années de la présence française en Algérie (Jacques Soustelle, l'homme de l'intégration en 2015 et Robert Lacoste, le bouc émissaire. La SFIO à l'épreuve algérienne en 2017), Alain Herbeth nous propose ici une biographie de l'ambitieux dernier maire d'Alger.

Jacques Chevallier entre en politique avant la Seconde guerre mondiale dans le mouvement des Croix de Feu puis du PSF de colonel de La Rocque, est proche de Weygand lorsque ce dernier représente Pétain en Algérie rejoint ensuite le parti radical et évoluera au fil des années entre les différentes nuances du radicalisme et du socialisme. Successivement député puis maire d'Alger, il fait le choix lors de l'indépendance de la nationalité algérienne mais ne jouera absolument aucun rôle dans le nouveau système où le FLN s'impose rapidement comme parti unique. L'auteur définit ce "caméléon politique" comme "un politicien ambitieux qui n'hésite pas à adopter des fidélités successives", mais aussi comme "un candide", car "il faut souvent aller chercher au-delà des apparences pour comprendre un homme". Le livre est divisé en six grandes parties : "Des Croix-de-Feu à la Croix de Lorraine", "L'incontournable étape radicale", "Un bout de chemin avec De Gaulle", "Pierre Mendès France et l'attirance libérale", "Le temps du soupçon et de la solitude", et "La dernière illusion". L'épilogue revient sur les attaches américaines de Jacques Chevallier (par sa mère), en particulier sur le rôle de la CIA lors des "négociations" FLN / OAS de 1962. Face aux engagements politiques successifs de Chevallier, un fil conducteur de sa vie semble être sa foi chrétienne et son intérêt pour la doctrine sociale de l'Eglise.

Un livre tout à fait passionnant car il nous place de fait au cœur des bouleversements politiques (mais aussi militaires et diplomatiques) dans une période et une région qui n'en manquent pas. Un livre qui nous fait entrer directement dans le cercle étroit de ceux qui réfléchissent et agissent (souvent en se berçant d'illusions) durant cette guerre d'Algérie.

L'Harmattan, Paris, 2018, 198 pages. 20,50 euros.

ISBN : 978-2-343-15274-5.

Politicien complexe

Partager cet article

Repost0
7 décembre 2019 6 07 /12 /décembre /2019 00:05

Les secrets de guerre de Hitler

Boguslaw Woloszanski

Un livre à la fois intéressant et étonnant, mais qui suscite rapidement de nombreuses interrogations. Dans cet ouvrage en effet, l'auteur tend à nous démontrer que pendant plus de trois ans Hitler a mené par des intermédiaires des négociations secrètes avec les Alliés pour parvenir à la paix.

Le livre est divisé en une vingtaine de chapitres chronologiques, chacun étant centré sur un évènement, une rencontre ou une situation particulière, comme les entretiens entre Göring et l'industriel suédois Dahlerus à la résistance intérieure allemande en passant par les discrètes rencontres en Suisse ou en présentant Bormann comme un interlocuteur des Soviétiques. Le fil conducteur (parfois bien léger) serait que Hitler ait très tôt compris l'impossibilité de vaincre sur deux fronts et ait recherché les modalités d'une paix de compromis avec les Occidentaux. Livre intéressant, car il met en relief des faits bien connus depuis longtemps, mais livre étonnant car il les agrège en une chaîne continue qui se voudrait logique pour en faire une démonstration. Le style est agréable (nombreux dialogues reconstitués) et l'ensemble se lit facilement, mais il n'y a aucune référence (pas même une bibliographie finale), ce qui est rédhibitoire sur de tels sujets, et certaines formulations un peu rapides font s'interroger (dès les premières pages par exemple, "l'arme secrète: la doctrine de la guerre éclair" ?). On a ainsi un livre qui s'appuie sur des éléments objectifs mais qui en tire des conclusions qui semblent abusives.

On le lira avec intérêt car il rappelle des faits peu connus et place sous les projecteurs des acteurs secondaires importants et rarement cités, mais on prendra soin de ne pas adhérer trop rapidement à des conclusions d'ensemble qui paraissent excessives. 

Editions Jourdan, Paris, 2019, 455. 19,90 euros.

ISBN : 978-2-87466-573-8.

Guerre secrète

Partager cet article

Repost0
6 décembre 2019 5 06 /12 /décembre /2019 00:05

Ostfront

La Wehrmacht attaque l'ours soviétique

2e Guerre Mondiale  -  hors-série n° 47

Un numéro "dans l'air du temps", au regard de la parution récente de livres importants sur le sujet.

Sous la signature de quelques auteurs bien connus (Jean-Jacques Langendorf, Vincent Bernard, Philippe Richardot), ce numéro thématique s'intéresse aux premiers mois de la guerre entre le IIIe Reich et l'URSS. Il se divise en sept chapitres qui permettent de faire un point assez complet : "Hitler se tourne à l'Est" sur les origines de l'opération Barbarossa, "L'armée Rouge face à Barbarossa" présente l'armée soviétique des premières semaines du conflit, "La fin de l'opération Barbarossa" revient sur les erreurs stratégiques allemandes et les grandes batailles de l'automne, "La bataille de Moscou" nous rappelle ce que fut l'échec allemand devant la capitale soviétique, "L'URSS se redresse" s'intéresse aux débuts du redressement russe (avec l'aide américaine et grâce à un contrôle encore plus étroit de la population et de l'armée), "La contre-offensive d'hiver soviétique" et "La Wehrmacht se rétablit mais s'enlise" terminent ce numéro spécial en dressant le bilan des dernières opérations de l'année 1941.

L'ensemble du numéro est ponctué de présentations de matériel et d'encarts (ordres de bataille en particulier) qui complètent les articles. 

FRONT DE L'EST

Partager cet article

Repost0
5 décembre 2019 4 05 /12 /décembre /2019 00:05

Tsahal

Au cœur de l'Israël

Olivier Hanne, Charlotte Desmarest, Benjamin Fever

Ce livre n'est pas à proprement parler une nouvelle histoire de l'armée israélienne, mais une étude dans le temps long de la place et du rôle de Tsahal au sein de l'Etat hébreux.

 Les auteurs (un enseignant de l'ESM Saint-Cyr et deux élèves de la Spéciale ayant effectué leur stage international en Israël) développent essentiellement deux grands axes, à travers six parties : les origines de l'armée Israélienne actuelle et son rôle à partir de 1948 comme élément d'intégration au sein de la jeune nation. Ils remontent pour cela aux premiers temps de l'installation de communautés juives en Palestine et à la création de milices d'auto-défense, en insistant sur les mouvements fondateurs de l'Hashomer et de la Haganah ainsi que sur l'organisation des kibboutz. Ils identifient et détaillent ensuite deux grandes périodes dans l'évolution de l'armée israélienne : les débuts et la phase de croissance jusqu'en 1967 et une décennie de redéfinition et d'adaptation entre 1967 et 1977. Ils s'intéressent alors au rôle de l'armée dans la société israélienne, à travers le service militaire (place des femmes) mais aussi dans le secteur industriel (investissements), avec une attention particulière pour les Juifs de la diaspora qui émigrent dans l'Etat hébreux (en particulier les Juifs d'Ethiopie et les russophones) mais aussi pour la population arabe d'Israël ("Il existe des Arabes sunnites volontairement engagés au sein de Tsahal … On les regroupe au sein d'une unité d'infanterie créée en 1987 et appelée la Patrouille du Désert, laquelle opère le long de la frontière égyptienne et même autour de Gaza"). Enfin, les cinquième et sixième parties insistent sur les dernières évolutions depuis l'intervention au Liban en 1982 et les opérations ciblées contre la bande de Gaza ou le Hezbollah, ces dernières années dans le contexte très particulier de la guerre en Syrie. Considérant que Tsahal a été un acteur majeur du "développement d'une identité israélienne et d'une culture commune" tout en restant en permanence capable de s'adapter aux mutations extérieures et internes, les auteurs observent qu'elle est "un acteur politique grandissant". On note d'ailleurs parmi les annexes un tableau récapitulatif des carrières militaires des Premiers ministres.

Un livre tout à fait complémentaire des autres études sur l'armée israélienne, élément essentiel dans une région toujours sous la menace d'une reprise du conflit. Indiscutablement à connaître.

Balland, Paris, 2019, 243 pages, 22,- euros.

ISBN : 978-2-94055-629-8.

Pilier et coeur de l'Etat

Partager cet article

Repost0
4 décembre 2019 3 04 /12 /décembre /2019 00:05

Napoléon à la conquête du monde,

la campagne d'Italie avril 1796, le général Eblé

Napoléon Ier  -  n° 94

Un dossier central à la fois original et passionnant, sous le titre générique de "Napoléon à la conquête du monde", en quatre articles qui traitent de l'Egypte, de la Louisiane, de la Catalogne et des influences (souvent ultérieures) en Amérique latine et en Asie. Outre les chroniques habituelles, nous retenons en particulier parmi les différents articles l'étude sur la campagne-éclair au Piémont au printemps 1796 (cartographie très claire), une originale approche des relations entre Fouché et Bernadotte, la présentation du général Eblé dont la brillante carrière ne compte pas que le passage de la Bérézina, et une présentation de la place de la religion au sein de la Grande Armée.

Un excellent numéro, sur le fond comme dans la forme, qui témoigne de la haute tenue de la revue.

L'Europe et le monde

Partager cet article

Repost0
3 décembre 2019 2 03 /12 /décembre /2019 00:05

L'armée de papa

La drôle d'histoire du soldat français

Patrick Monier-Vinard

Voici une "brique" atypique et jubilatoire, qui rassemble en dix-sept chapitres plusieurs milliers d'anecdotes et de citations, classées par thèmes et accompagnées d'un texte courant de mise en contexte.

Parmi les sujets abordés, on relève les classiques attendus ("Du métier militaire", "De la guerre", "De l'armement", etc.), d'autres logiques ("Des femmes, De la santé", "Des sports", etc.) et enfin de plus originaux ("De la religion", "De l'argent", "Des arts et lettres", etc.). Chaque chapitre est divisé en plusieurs sous-thèmes : dans "Des récompenses", on relève par exemple "Des arcs de triomphe", "Des décorations", "Des armes d'honneur", "De la Légion d'honneur", "Des médailles", "De l'avancement", "Du bâton de maréchal", "Des punitions", "Du limogeage" et "Des punitions collectives". On le voit, multiplié par dix-sept chapitres, le livre aborde des dizaines et des dizaines de sujets. Les auteurs retenus sont tout aussi variés, des militaires eux-mêmes aux grands classiques de la littérature, à l'humoriste Alphonse Allais, aux auteurs plus ou moins anonymes de souvenirs et de mémoires et aux extraits de presse. Dans cette masse impressionnante, relevons simplement la formule très réaliste de Jacques Prévert : "Il faut des civils pour faire des militaires", et celle tout aussi profonde de Lyautey au Maroc : "Donnez-moi quatre médecins et je vous renvoie deux bataillons". Finalement, comme l'écrivait Alfred de Vigny, "Telle qu'elle est, l'armée est un bon livre à ouvrir pour connaître l'humanité"...

Un livre à lire non pas d'une traite, mais par petites séquences successives, en alternant les thématiques et en prenant le temps de peser chaque phrase, tranquillement, un vieil armagnac dans l'autre main. 

Editions des Eéquateurs, Paris, 2019, 970 pages, 36,- euros.

ISBN : 978-2-84990-529-6.

Des milliers d'anecdotes jubilatoires

Partager cet article

Repost0
2 décembre 2019 1 02 /12 /décembre /2019 00:05

1943 et l'armée Rouge

1944 et l'armée allemande

2e Guerre Mondiale  -  n° 86

Un numéro qui aborde plusieurs thèmes très différents. Le dossier central s'intéresse aux conditions du rétablissement de l'Armée Rouge en 1943 et un article d'une dizaine de pages revient sur l'emploi des 5e et 6e divisions allemandes de parachutistes dans l'offensive des Ardennes. On relève aussi un article sur les SA (l'un des ses régiments "s'illustre" lors de la campagne de France "notamment lors de la prise de la ligne Maginot"... Etonnant), et une présentation des "Sources de l'historien de la Seconde guerre mondiale" (mais attention : "Il n'est pas indispensable de baser son travail sur des sources primaires pour effectuer un bon travail d'historien", formule délicate). Enfin, un portrait d'un personnage important mais largement méconnu, le maréchal italien Badoglio.

Un numéro intéressant et qui ouvre sur de larges perspectives.

Armée Rouge et armée brune

Partager cet article

Repost0

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile