Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 septembre 2013 2 24 /09 /septembre /2013 06:35

3e RAMa

Dans la vie d'un Bigor

Marlène Photography, 2012

Ce n'est pas un livre, ni même une brochure, tant les textes sont marginaux, tout au plus un recueil de photos. En fait, un album régimentaire, mais quel recueil !

Prenant comme trame un peu fictive une chronologie journalière, la photograhe nous présente des centaines de belles images, de l'instruction aux cérémonie, de l'engagement opérationnel aux spécialités, sans oublier l'histoire du 3e RAMa, la diversité des matériels mis en oeuvre et le centre d'instruction spécialisé.

En résumé, un très bel album de photos qui séduira tous les amis des Bigors et tous ceux qui s'intéressent à la vie des régiments aujourd'hui.

Informations et commandes : www.marlene-photography.com

Bigors

Partager cet article

Repost0
24 septembre 2013 2 24 /09 /septembre /2013 06:30

Le spectre de la révolution noire

L'impact de la révolution haïtienne dans le monde atlantique

1790-1886

Alejandro E. Gomez

A partir de thèse soutenue à la fin de l'année 2010, Alejandro Gomez nous propose une histoire revisitée, à la fois approfondie et élargie, de la grande révolte des esclaves de Saint-Domingue à la fin du XVIIIe siècle.

On connait bien sûr le nom de Toussaint Louverture, figure emblématique de l'insurrection, mais on ignore généralement la réalité des rapports locaux entre puissance métropolitaine, planteurs (Saint-Domingue est alors la plus riche et la plus rentable des colonies) et Etats ou territoires voisins. Ainsi, tout en racontant l'histoire de la révolte et ses conséquences, l'auteur s'intéresse aussi (et certains paragraphes sont passionnants) aux effets que les nouvelles venues de la colonie française ont dans tout l'arc caraïbe, de Virginie au Vénézuela en passant par Cuba et par la Jamaïque. Il termine d'ailleurs, après avoir comparé la révolution haïtienne au processus d'indépendance des colonies sud-américaine de Madrid, par une analyse des réactons observées sur ce sujet au parlement britannique et aux Cortès espagnols (en particulier à l'occasion du débat abolitionniste), donnant à son livre toute l'ampleur régionale et internationale annoncée dans le titre.

Une très belle étude sur les conséquences régionales d'un événement de l'histoire de France dont nous ne conservons souvent qu'un souvenir partiel.

Presses universitaires de Rennes, 2013, 308 pages, 19 euros.

ISBN : 978-2-7535-2220-6.

Conséquences d'une révolte

Partager cet article

Repost0
23 septembre 2013 1 23 /09 /septembre /2013 06:35

Petite histoire de la Germanophobie

Georges Valance

Une histoire culturelle, des représentations dans le temps long, mais aussi (au deuxième niveau de lecture) une histoire politique et militaire, ou du moins qui donne des clefs de compréhension des questions politiques et militaires.

Journaliste passionné par l'histoire de l'Allemagne, qu'il connait bien, Georges Valance remonte jusqu'à Charlemagne puis à Bouvines, qui "décida de l'avenir de trois pays pour plusieurs siècles" et qui fut perçue dès l'époque "comme la victoire d'un français sur un Allemand".  Entre pays centralisé sous la monarchie absolue et fédéralisme impérial, de la révolte allemande contre Napoléon Ier au romantisme, du traité de Westphalie à la fin de la Seconde guerre mondiale, de la Revanche, à "l'humiliation et à la haine", nous traversons ainsi les siècles jusqu'à la réconciliation au sommet entre de Gaulle et Adenauer, mais aussi à l'attitude initale ambigüe de François Mitterand lorsque la réunification allemande semble inéluctable à l'hiver 1989-1990.Les derniers débats ne semblent pas avoir calmé le jeu, entre les Allemands qui "accusent souvent les Français d'inconséquence" et un décrochage français "qui n'a de sens que par rapport à l'Allemagne" pour le leadership européen,

Un livre dont, ici ou là, on pourra contester les exemples ou les conclusions partielles, mais qui offre l'énorme intéérêt de replacer nos débats actuels dans le temps long. A ce titre au moins, sans compter les multiples situations particulières décrites, le livre mérite d'être lu et connu. 

Flammarion, Paris, 2013, 245 pages, 18 euros.

ISBN : 978-2-0813-0184-9

Chleus et autres Boches

Partager cet article

Repost0
23 septembre 2013 1 23 /09 /septembre /2013 06:29

Histoire secrète de la crise irakienne

La France, les Etats-Unis et l'Irak, 1991-2003

Frédéric Bozo

Chacun a gardé en souvenir le discours de Dominique de Villepin à l'ONU à l'occasion de la crise irakienne des années 1990-2000. Frédéric Bozo, professeur d'histoire contemporaine et des relations internationales à Paris III, nous plonge ici dans le récit détaillé de ces événements, "une tension euro-américaine d'une intensité inégalée depuis celle de Suez en 1956", et dont "l'aspect le plus spectaculaire ... aura été l'affrontement franco-américain, le plus grave depuis les années 1960 et les défis lancés par le général de Gaulle sur fond de guerre du Vietnam".

A partir de sources d'archives encore inexploitées  et de plus de 70 entretiens avec des responsables français et américains de l'époque, Frédéric Bozo nous entraine de la fin de la première guerre américaine du Golfe à la chute de Saddam Hussein puis à la réconciliation entre les deux côtés de l'Atlantique dans les années 2004-2007. Nous suivons donc parallèlement les deux administrations, française et américaine, et, ponctuellement, les Britanniques et les Allemands essentiellement. Nous assitons aux réunions de conciliation ou décisionnelles au plus haut niveau et nous suivons les aléas d'alliances et de rapprochements mouvants. Il apparait d'ailleurs que, dans un premier temps, Chirac et de Villepin semblent avoir sous-estimé l'ampleur de la crise avec Washington, "encore sous le coup des attentats du 11 septembre". Le détail des éléments rassemblé va jusqu'aux appels téléphoniques entre les deux présidents, jusqu'à Chirac tentant de persuader G. Bush qu'il reste malgré cette différence "l'ami des Etats-Unis"

Un ouvrage très précis et, semble-t-il, très complet, (50 pages de notes, sources et index), qui éclaire utlement tout le versant politique et diplomatique de la guerre de 2003. 

Perrin, Paris, 2013, 408 pages, 24 euros

ISBN : 978-2-262-03123-7.

Quant la France rompait avec les USA

Partager cet article

Repost0
23 septembre 2013 1 23 /09 /septembre /2013 06:25

Mise en ligne des billets

et "répartition des rôles"

Du fait de nombre croissant d'informations qui nous sont adressées depuis la rentrée de septembre, il devient impossible de tout détailler sur Guerres-et-Conflits. Nous en venons donc à une spécialisation de chaque support : vous retrouverez les recensions et chroniques de nouvelles parutions (livres, presse), ainsi que quelques annonces particulièrement importantes sur le site, comme de coutume. La page dédiée sur FB (ici), tout en reprenant bien sûr ces billets, y ajoutera une dizaine de "brèves" quotidiennes permettant de faire le point (autant que possible !), presque en temps réel, de l'actualité de l'histoire. Les deux adresses électroniques sont donc complémentaires :

http://guerres-et-conflits.over-blog.com/ pour les chroniques un peu plus longues et l'édition essentiellement

https://www.facebook.com/pages/Guerres-et-Conflits-XIXe-XXIe-s/407256039354632  pour les informations rapides, les nouvelles relayées, dans tous les domaines de l'histoire.

DEUX ADRESSES A ENREGISTRER DANS VOS "FAVORIS"

et à DIFFUSER LARGEMENT AUTOUR DE VOUS  ! 

A très bientôt !

Guerres et Conflits et sa page FBGuerres et Conflits et sa page FB

Partager cet article

Repost0
22 septembre 2013 7 22 /09 /septembre /2013 06:35

Staline

Robert Service

Déjà connu pour ses grandes biographies de Trotski et de Lénine, Robert Service nous propose ici une nouvelle traduction de ses travaux, cette fois sur le "tsar rouge", parue pour la première fois en anglais en 2004.

Les plus de 700 pages sont donc organisées chronologiquement de façon assez classique : "Le révolutionnaire" (de la naissance à l'apprentissage de la révolution et à son retour de Sibérie en 1917), "Un leader pour le parti" (de la révolution bolchevique au milieu des années 1920), "Le despote" (de la suppression brutale de la NEP à la fin des années 1930 via les déportations, les purges et le culte de la personnalité), "Seigneur de guerre" (période de la Grande guerre patriotique), et enfin "L'Imperator", de 1945 à sa mort. Le récit de la mort de Staline est plutôt repris du témoignage de Kroutchev, mais celui-ci est remis en cause dans la récente biographie de Béria que nous chroniquions il y a quelques jours (ici). Au bilan, Robert Service ne s'écarte pas fondamentalement (comment le pourrait-il ?) de ce que l'on connait du sanglant dictateur. Il y ajoute par contre une dose (osons le mot, au sens propre) d'humanité en nous présentant un homme parfois sensible, un père de famille (mais qui traine sa fille par les cheveux un soir de colère), un personnage complexe finalement, pour tout dire, une personnalité en rupture et à certains égards un quasi malade mental qui s'ignore et que les autres refusent de voir. Les anecdotes sont nombreuses et le récit est vivant.

On apprécie également les notes et références. A lire en parallèle avec d'autres ouvrages récemment parus sur l'URSS des années 1930-1950 : chacun de ces volumes complète les autres et l'on obtient sans doute au final une représentation plutôt fidèle de ce que devait être la réalité.

Perrin, Paris, 2013, 732 pages, 29 euros.

ISBN : 978-2-262-03455-9.

Le "petit père des peuples"

Partager cet article

Repost0
22 septembre 2013 7 22 /09 /septembre /2013 06:30

Mémoires de nos pères

James Bradley et Ron Powers

A partir de la célèbre photo qui orne la couverture ("la personnification des idéaux les plus élevés de la nation américaine, l'incarnation même du courage"), sur laquelle figure son père, l'auteur se lance dans une véritable quête en partant à la recherche des autres soldats qui figurent sur ce cliché, qui les fait entrer collectivement dans l'histoire tout en les laissant individuellement dans l'anonymat.

James Bradley nous les présente donc tour à tour, au fil de son enquête pour les retrouver, dans leur environnement, dans leur famille, au Texas, en Arizona ou dans le New Hampshire.Il nous raconte le début de la Seconde guerre mondiale pour les Américins, l'engagement de ces jeunes garçons "qui n'étaient guère plus vieux que des scouts" dans les Marines. Nous survolons les terribles combats de Bougainville, puis la campagne du Pacifique central, avec ses débarquements meurtriers suivis de combats au corps à corps sur une longue litanie d'îles et d'archipels. Un retour aux States, un entrainement intense, quelques jours de permissions et le départ pour Iwo Jima. Les descriptions de l'ennemi japonais deviennent plus nombreuses, plus précises : est-ce un effet d'optique ou la proximité de l'ile volcanique ?

70.000 hommes vont débarquer, et se heurter à 22.000 Japonais soumis à un intense bombardement aérien et naval. Et pourtant : "Jim Buchanan ne pouvait absolument pas imaginer ce qui les attendait", car les innombrables blokhaus enterrés n'ont pas été détruits, et il faut s'en emparer un par un, au combat rapproché. Les Marines sont fauchés par les tirs repérés des mitrailleuses camouflées et ne peuvent progresser que très lentement. Il faudra plus d'un mois pour d'emparer de ce "cailloux", au milieu d'un "cortège d'horreur". Puis, enfin, la guerre s'achève, les survivants sont des héros, et il faut gérer ces souvenirs, cette photo. Quelques belles phrases sur l'intériorisation par les vétérans de souvenirs que, pensent-ils, les "autres" ne peuvent pas partager. 

Bref un "livre de guerre" original, à la fois recherche familiale, histoire individuelle et collective, dans le sang et la boue, mais aussi au pays, dans ce lointain village du Texas. 

Movie Planet (aujourd'hui Nimrod), Paris, 2006, 400 pages. 19,50 euros.

ISBN : 2-915243-04-2.

Le DVD du film éponyme de Clint Eastwood, ci-dessous :

Iwo JimaIwo Jima

Partager cet article

Repost0
22 septembre 2013 7 22 /09 /septembre /2013 06:25

Le XXIe siècle est religieux !

(à moins qu'il ne le soit pas)

Nouvelle Revue de Géopolitique - juillet/septembre 2013

Ce numéro ne comporte pas moins de seize articles traitant d'un aspect ou d'un autre de la question du poids relatif des religions dans le monde et de leur rôle ou influence dans les crises et les conflits. Au-delà des sujets désormais classiques, on apprécie la présentation initiale en chiffres et des thèmes plus originaux comme celui de "Chypre, les enjeux géopolitiques de l'axe orthodoxe", Il s'ouvre par ailleurs sur un intéressant "Et si Louis XIV n'avait pas révoqué l'Edit de Nantes" qui retrace l'histoire d'une famille protestante gardoise jusqu'aux années 1960. 

Place des religions dans les crises

Partager cet article

Repost0
21 septembre 2013 6 21 /09 /septembre /2013 06:35

La France, l'Allemagne et l'Europe monétaire de 1974 à 1981

La persévérance récompensée

Amaury de Saint-Périer

Dans le domaine de l’histoire économique, ce livre constitue sans aucun doute une véritable nouveauté. Amaury de Saint-Périer s’interroge en effet sur les modalités, les conditions, les formes d’action, etc., qui conduisent, « dans la logique du marché commun et du traité de Rome », de l’harmonisation progressive des politiques économiques à la création d’une monnaie unique.

Soulignons tout de suite que l’auteur non seulement ne remet pas en cause ce processus (le livre est publié avec le soutien de la mission historique de la Banque de France), mais y voit au contraire un facteur d’intégration croissante et pour tout dire une chance. Le cadre est donc fixé et sur ce point il sera inutile de chercher une critique nette de cette évolution. Ceci étant dit, l’ouvrage est particulièrement intéressant parce qu’il replace bien chacun dans son rôle et remet la création d’une monnaie unique dans son contexte politique et humain. Les seize chapitres de l’ouvrage sont organisés en quatre grandes parties : « Les initiatives de la France dans le domaine monétaire » (de la politique de relance de Jacques Chirac aux questions de ‘serpent monétaire’, de dispositifs de change et de dévaluation), « L’entente entre la France et l’Allemagne pour relancer l’Europe monétaire » (avec l’évolution des rapports entre Helmut Schmitt et Giscard d’Estaing, les relations au sein du G7, l’accord final sur le SME), « L’entrée en vigueur du SME » (partie plus technique peut-être, où il est question de montants compensatoires, et les négociations pour amener l’adhésion des hésitants comme le Royaume-Uni, l’Italie et l’Irlande), « Les premières épreuves » enfin (avec le second choc pétrolier, les tiraillements avec le dollar et des efforts accrus de convergence entre Paris et Bonn).

On le voit, les thèmes abordés résonnent avec une extraordinaire actualité par rapport aux difficultés actuelles et l’auteur, qui a pu non seulement consulter de très nombreuses archives mais aussi s’entretenir directement avec les principaux acteurs et recueillir leurs témoignages, fournit un luxe de détails et de précisions sur les événements politico-financiers de ces années 1974-1981, leurs interactions, le rôle particulier de certains hommes-clefs, les argumentaires utilisés pour convaincre les hésitants. Ne serait-ce que de ce point de vue, le livre est très riche d’informations et réellement intéressant. Puis, il y a le deuxième niveau de lecture (j'en suis désolé, mais du fait de l'environnement économique général, il s'impose rapidement à l'esprit) : peut-on finalement s’interroger sur la pertinence de certains choix relatifs à l’euro à partir de la description des modalités de création de l’Ecu et des objectifs qui lui étaient fixés ? Nous laisserons à chacun le soin de répondre en conscience, tout en ayant tendance à considérer pour notre part que persévérer (aggraver ?) dans une direction qui prive l’Etat de moyens d’action n’est peut-être pas le meilleur choix.

Un ouvrage parfois un peu ardu mais passionnant pour mieux comprendre les évolutions les plus récentes, jusqu’aux conséquences qui nous touchent presque quotidiennement, et décrypter les discours souvent convenus que l’on entend encore.

Les Presses de Sciences Po., Paris, 2013, 357 pages, 32 euros.
ISBN : 978-2-7246-1325-4.

Aux origines de l'euro

Partager cet article

Repost0
21 septembre 2013 6 21 /09 /septembre /2013 06:30

Corto Maltese

1904 - 1925

Hors-série L'Histoire et Marianne

Je crois bien m'être intéressé pour la première fois aux combats de la guerre civile russe très tôt, après la lecture des aventures de Corto Maltese en Extrême-Orient, avec l'histoire d'un train blindé chargé d'or et ce baron balte, Ungern-Strnberg, qui, avec sa division sauvage, se rêvait en successeur de Gengis Khan...

L’avant-propos est très justement titré « L’histoire et le rêve », et c’est avec plaisir que l’on plonge dans cette confrontation entre des historiens et les aventures de Corto Maltese, de la guerre russo-japonaise à l’Argentine des années 1920, et même dans deux étranges albums au milieu des illuminés suisses ou à la recherche d’un continent disparu sur l’île de Pâques. Les colonies allemandes du Pacifique avec les derniers pirates, la Guyane néerlandaise et le mythe de l’or amazonien, les champs de bataille de la Somme en Europe, l’indépendance de l’Irlande et une certaine compréhension de l’univers celtique, la corne de l’Afrique et une errance jusqu’à la région des Grands Lacs, le « trésor perdu de Koltchak » bien sûr aux confins de la Sibérie et de la Chine, Venise au moment de la montée en puissance du mouvement fasciste, les immensités turco-caucasiennes jusqu’à Samarkand sur les traces d’Enver Pacha, etc. : voilà tout l’univers du héros de bande dessinée, les grands mouvements du début du XXe siècle, des reproductions de planches originales, des photos, des textes de comparaison.

C’est sympa, agréable, intéressant, et tout d’un coup l’esprit s’évade. Pour quelques minutes, adieu le « métro, boulot, dodo », et vive l’aventure ! Je vous quitte : la division sauvage m’appelle !

Merci, donc, à L'Histoire et à Marianne de s'être associé pour me permettre en ce samedi de retrouver un vrai grand héros de bandes dessinées dont la vie croise si souvent de grands événements historiques. En bonus, l'émission de France Culture ("La Frabrique de l'Histoire") consacrée en juillet dernier à la parution de ce numéro hors-série : ici.

L'histoire et le rêve

Partager cet article

Repost0

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile