Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 mars 2020 5 13 /03 /mars /2020 00:01

Les gardiens du pape

La Garde suisse pontificale

Delalande - Bertorello - Bidot

Dernière armée régulière composée de "mercenaires" suisses, la Garde pontificale assure la sécurité rapprochée du souverain pontife et le service d'honneur au Vatican. Héritière d'une tradition qui remonte à 1505 et dont la devise est Acriter et Fideliter ! (Courage et Fidélité), elle a connu une histoire aussi mouvementée que celle des Papes comme souverain temporel. Cette bande dessinée rend à ces hommes un hommage mérité. Elle nous raconte l'intégration du jeune Marc aujourd'hui, sa formation et ses missions, mais procède aussi par aller-retour avec hier (défense de Rome en 1527, bataille de Lépante). Vous apprendrez aussi, par exemple, au fil des pages que leur célèbre tenue n'a pas été dessinée par Michel Ange, mais date… du début du XXe s. (en s'inspirant quand même de fresques de Raphaël).

Une BD sur un sujet particulièrement original, au dessin sobre et aux couleurs souvent chatoyantes. Une réalisation bien sympathique.

Plus ancienne armée régulière

Partager cet article

Repost0
12 mars 2020 4 12 /03 /mars /2020 00:01

De Japon en Egypte par la France et la Russie

Avions  -  n° 234

Des sujets très différents sur le thème général de la guerre aérienne, avec en particulier la suite de la longue étude sur la fin de l'aviation de chasse japonaise en 1945, au bilan un ensemble d'articles qui, mis bout-à-bout, commence à ressembler à un vrai livre tant le niveau de précision est élevé. Autre étude "exotique", celle sur les débuts de l'aviation égyptienne (1929-1934), essentiellement civile. Pour la France, suite de la présentation du Salmon-Moineau SM1 de la Grande Guerre, et pour la Russie/URSS le puissant Tupolev Tu-160.

Tour du monde

Partager cet article

Repost0
11 mars 2020 3 11 /03 /mars /2020 00:05

De la Grande Guerre à l'Autriche des années 1970

Militaria  -  n° 414

Grande variété des sujets abordés dans ce numéro, avec de nombreux petits articles. Nous retenons en particulier, outre les nombreuses infos des rubriques d'histoire vivante et de bourses / militaria, la présentation d'un parachutiste du 14e RCP en Algérie, l'équipement du fantassin autrichien en 1973, la biographie du capitaine Legrand, compagnon de la Libération, SAS, mort en Indochine en 1955, l'opération Varsity des Alliés pour le franchissement du Rhin en 1945, et la présentation des Almanachs Hachette de la Grande Guerre.

Objets et Histoire

Partager cet article

Repost0
10 mars 2020 2 10 /03 /mars /2020 00:05

La chambre de derrière

Pechbonnieu, 1940-1944

Laurent Robène

Parmi les nombreuses études actuellement publiées sur la Résistance, souvent passionnantes mais qui abordent le phénomène de façon large, celle-ci se distingue par son ancrage local et son côté profondément humain.

A partir d'une grande diversité de sources, orales comme écrites, publiques comme privées, Laurent Robène reconstitue en effet pour nous l'histoire du village d'origine de sa famille, en Haute-Garonne, où pendant toute l'occupation de très nombreux fuyards et exclus trouvèrent un refuge plus ou moins long chez ses grands-parents, les époux Robène, faits 'Justes parmi les nations' en 1996. Il s'agit donc de la reconstitution de la vie villageoise, avec les effets de la guerre et la présence, connue mais passée sous silence, de ces "étrangers" pourchassés et chaque chapitre s'ouvre sur une citation d'un périodique (éventuellement clandestin) local. Il y a bien sûr le délateur anonyme qui hésite encore à prévenir la Gestapo, mais il y a surtout l'essentiel de la population de Pechbonnieu qui sait (dans un petit village tout se sait), éventuellement aide (le maire pour de faux papiers par exemple), mais surtout ne dit rien sur les passagers clandestins de cette "chambre de derrière" de la maison Robène. Des correspondances familiales apportent encore à cet ensemble de multiples précisions sur la vie quotidienne (jusqu'au magret de canard et au gavage des oies) et les habitants du village (où la présence militaire allemande sera tout à fait marginale), de l'instituteur à la boulangère, de l'épicière au curé, prennent ainsi vie sous nos yeux.

Un bel hommage à cette résistance (ils n'ont jamais appartenu à un réseau structuré) contre les persécutions des Juifs, associant aux époux Robène la plupart de leurs concitoyens. Un récit plaisant à lire et une modeste mais utile contribution à notre connaissance de cette période.

L'Harmattan, Paris, 2019, 211 pages. 21,50 euros.

ISBN : 978-2-343-15837-2.

Résistance

Partager cet article

Repost0
9 mars 2020 1 09 /03 /mars /2020 00:05

La guerre inéluctable

Les chefs militaires français et la politique étrangère, 1935-1939

Simon Catros

Le sujet est essentiel car, à l'automne 1939, dans une sorte d'inventaire à la Prévert, les dirigeants français derrière Gamelin ajoutent les divisions turques aux grecques, aux roumaines, aux yougoslaves pour se persuader que les "Alliés" disposent de davantage de soldats et de matériels que les Allemands… Par ailleurs, on sait que la distorsion entre les choix diplomatiques et les capacités militaires expliquent en grande partie l'abandon à deux reprises de la Tchécoslovaquie. La question est donc d'importance.

Simon Catros a divisé son étude en neuf grands chapitres. Il s'intéresse d'abord aux états-majors généraux des trois armées (cette approche comparative interarmées est indiscutablement l'une des forces de l'ouvrage, même si l'Armée -de Terre- est indiscutablement la plus importante), à leurs structures et à leur fonctionnement, puis au rôle des militaires dans l'élaboration de la politique étrangère. Si l'auteur scande bien les différentes périodes et souligne les innovations utiles, il se montre à notre sens un peu trop optimiste sur la réalité de cette influence. Les chapitres qui suivent (3 à 5) sont consacrés à la perception, via les services de renseignement, des principaux acteurs sur la scène internationale : l'Allemagne, bien sûr, mais aussi l'Italie, le Royaume-Uni, la Belgique, la Tchécoslovaquie, la Pologne, les Etats balkaniques et l'URSS. La surévaluation constante de la puissance allemande est une réalité, et l'on aurait pu insister sur la place des décisions britanniques dans les choix français. La dernière partie (chap. 6 à 9) traite de la période 1936-1939, de la remilitarisation de la Rhénanie aux déclarations de guerre, avec des points forts (la crise avec l'Italie, la guerre d'Espagne, l'affaire des Sudètes) et d'autres moins convaincants (la Rhénanie, l'alliance avec la Turquie, les projets de front de revers avec l'URSS). Tout en redonnant une vraie place aux états-majors généraux et à leurs chefs et en pointant un certain nombre de disfonctionnements, le livre nous laisse donc sur notre faim sur certains points. On doit cependant reconnaître son imposant appareil de notes de référence et la longue liste finale des archives consultées, autant de pistes ouvertes pour ceux qui veulent creuser davantage tel ou tel aspect.

Un volume d'autant plus important que le sujet n'avait pas encore été traité sous cet angle pour le grand public. Une étude indispensable dans toute bibliothèque sur les années d'avant-Seconde guerre mondiale.

Presses universitaires de Rennes, 2020, 291 pages, 25,- euros.

ISBN : 978-2-7535-7876-0.

MILITARO-DIPLOMATIQUE

Partager cet article

Repost0
7 mars 2020 6 07 /03 /mars /2020 00:05

Femmes de la résistance

Jean-Paul Lefebvre-Filleau

Elles ont été des milliers, leur rôle a souvent été irremplaçable, et pourtant elles sont longtemps restées ignorées, comme en témoigne en proportion leur faible nombre parmi les récipiendaires des principales décorations (6 femmes compagnons de la Libération pour 1.032 hommes).

Après une introduction qui aurait mérité d'être plus étoffée (notamment en termes de chiffres et de statistiques plutôt que des considérations généralistes sur le contexte et les postes tenus par les femmes), l'auteur nous présente successivement les portraits complets de 32 de ces héroïnes de Betty Albrecht à Marie-José Wilborts, puis de manière plus abrégée, une douzaine d'autres résistantes, de Joséphine Baker à la militante communiste Marie Treux. Quelques noms extrêmement célèbres, incontournables, émergent (Lucie Aubrac, Geneviève De Gaulle, Germaine Tillon), mais il n'est pas inutile de se remémorer avec précision leurs actions. D'autres, plus anonymes ou tout simplement moins connues du grand public (Jeanne Bohec, Danielle Casanova, ou Suzanne Savale) méritaient largement d'être mises à l'honneur.

"En 1945, la plupart des résistantes ont fait preuve d'une grande modestie : elles sont retournées dans leur foyer sans tambour ni trompette et ont repris leur vie de femme, d'épouse ou de mère".  Il était donc important de nous présenter cette galerie de portraits, ensemble qui par ailleurs complète notre connaissance générale de nombreux réseaux. Un livre assez imposant mais qui, de part sa construction, se lit facilement et par petits chapitres.

Editons du Rocher, Monaco, 2020, 676 pages, 24,- euros.

ISBN : 978-2-268-10315-0. 

Femmes héroïques

Partager cet article

Repost0
6 mars 2020 5 06 /03 /mars /2020 00:05

Les facéties du sapeur Camember

Christophe

Créé par Christophe (de son vrai nom Marie-Louis-Georges Colomb, professeur titulaire d'un doctorat en 1887) en 55 épisodes publiés entre 1890 et 1896 dans un magazine pour enfants, le sapeur Camember est l'un des grands précurseurs de la bande dessinée moderne. Rappelons que Christophe fut également le prolifique créateur de la Famille Fenouillard, du professeur Cosinus et de Plick et Plock.

Au fil des (modestes) aventures de Camembert, "sapeur facétieux et plein d'esprit" du Second empire, généralement liées à la recherche de l'application littérale d'un ordre "du quotidien" des casernes du temps de paix, nous croisons des personnages récurrents : le capitaine Brizard, les sergents Briquemol et Bitur, son camarade le fusilier Cancrelat, le conscrit Pitanchu, mais aussi à l'infirmerie le major médecin et aux cuisines mademoiselle Victoire. Entre langage châtié et mots inspirés du patois local, nous pouvons revivre le quotidien d'un soldat de base dans une garnison de province avec la (gentille) dénonciation de quelques dérives. Notons toutefois qu'après un séjour en Algérie, la guerre (de 1870) approche, conflit durant lequel il va sauver son colonel. La paix revenue, Camember qui "s'est battu partout et n'a été tué nulle part", rerouve sa garnison pour épouser mademoiselle Victoire, et termine sa vie comme "garde particulier dans la propriété du colonel devenu général".

C'est agréable, sans violence aucune et les "aventures" sont surtout basées sur des quiproquos ou des incompréhensions pour des détails de la vie quotidienne. Avec une pointe de malice et un petit ressort éducatif. Cette réédition complète des 55 épisodes, remarquable par la qualité de reproduction des dessins, mérite d'être connue de tous les amateurs.

Scriblerus Club Editions,  Saint-Etienne, 2020, 245 pages, 25,- euros.

ISBN : 978-2-49031-930-5.

FONDATEUR !

Partager cet article

Repost0
5 mars 2020 4 05 /03 /mars /2020 00:05

Saint-Just

L'archange de la Révolution

Antoine Boulant

Personnalité à la fois incontournable et pourtant assez mal connue de la Révolution française, Louis-Antoine de Saint-Just est un Conventionnel particulièrement important, dont la jeunesse (il est guillotiné à 26 ans) contribue à accroître l'intérêt.

Auteur de plusieurs ouvrages sur la période (voir ici par exemple), Antoine Boulant nous livre une biographie tout à fait passionnante, qui s'appuie à la fois sur les archives et sur l'historiographie la plus récente. En cinq grandes parties chrono-thématiques, il dresse un portrait mesuré du député de l'Aisne, élu à 25 ans en août 1792. Antoine Boulant consacre les 2e, 3e et 4e parties à suivre les actions de Saint-Just au cours des vingt-deux mois qui suivent, période d'une exceptionnelle intensité. Après avoir examiné les étapes de sa rapide marche vers le pouvoir (première participation à une réunion de la Convention le 20 septembre 1792, membre de plein droit du Comité de salut public le 5 juin 1793) et ses principales interventions devant l'Assemblée, notamment le rapport qui devait aboutir à la condamnation des Girondins, l'auteur consacre une passionnante troisième partie à son rôle (trop souvent méconnu) dans le domaine militaire, d'abord pour assurer la levée de plusieurs milliers d'hommes dans les départements des Ardennes et de l'Aisne, puis à Strasbourg pour renforcer l'armée du Rhin ("Nous jurons, au nom de l'armée, que l'ennemis sera vaincu !"), enfin à l'armée du Nord "avec les pouvoirs illimités de représentant du peuple, pour prendre connaissance de l'état de l'armée, pour surveiller particulièrement la situation des villes de Lille, de Maubeuge et de Bouchain, et prendre toutes les mesures que l'intérêt de la République exigerait", mission qui se solde par la victoire de Fleurus. Après avoir longuement décrit l'action de Saint-Just en ces circonstances, Antoine Boulant présente les idées développées par le jeune conventionnel dans le domaine économique et social, avant de s'attacher aux dernières semaines, à l'été 1794, à sa fidélité à Robespierre et à sa mise en accusation avant son exécution. Les mensonges propagés sur son compte par la réaction thermidorienne semblent aujourd'hui non seulement excessifs, mais irrationnels.
Un portrait équilibré pour un homme qui tenta d'agir avec conviction dans le maëlstrom des évènements révolutionnaire. Les amateurs qui souhaitent aller plus loin apprécieront les trente pages de sources et de bibliographie. Une biographie de référence.

L'Archange de la Terreur

Partager cet article

Repost0
4 mars 2020 3 04 /03 /mars /2020 00:05

Ma mission de paix au Proche-Orient

Miguel Angel Moratinos

Si le livre est par bien des aspects l'auto-justification d'une mission qui s'est soldée par un échec complet (voir la situation actuelle), il n'en demeure pas moins important car il permet de pénétrer au cœur d'un processus de négociations internationales, qui plus est dans le contexte de l'un des conflits les plus anciens.

Diplomate espagnol nommé à la tête d'une mission européenne entre 1996 et 2003 explique d'abord sa nomination, puis son installation à Chypre (pour être -un peu- à l'abri des pressions diverses) et enfin la constitution de son équipe (subtil équilibre des nationalités traduisant le poids relatif des principales grandes nations européennes). Il aborde ensuite les grandes étapes diplomatiques pendant cette période, ce qui est très éclairant sur le "jeu" américain d'une part, la mauvaise volonté israélienne d'autre partet les erreurs des exigences palestiniennes enfin. En un mot, ou plutôt une question, qui réellement veut la paix ?... Il s'intéresse enfin aux différents protagonistes de la crise, non seulement les Israéliens et les Palestiniens, mais aussi les différents voisins (Syrie, Liban, Jordanie, Egypte) où l'on trouve de nombreux réfugiés, et des pays musulmans plus éloignés comme ceux de la péninsule arabique (Arabie Saoudite, Qatar) et d'Afrique du Nord (Maroc et Tunisie). L'auteur consacre une longue troisième partie aux accords de Taba en 2001, dont la présentation "de l'intérieur" qu'il nous donne correspond assez peu à l'image que les grands médias en donnèrent (en particulier questions de Jérusalem et des réfugiés). Il termine enfin sur une conclusion optimiste ("La paix est possible"), que l'on peut raisonnablement ne pas partager au regard de l'actualité. On trouve à la fin du livre une rapide chronologie (depuis le premier congrès sioniste de Bâle en 1897) et en annexe une douzaine de textes officiels, de la déclaration Balfour de 1917 à la "Feuille de route" de 2003 (qui envisageait -naïvement ?- la paix pour … 2005 !).

Un livre qui laisse un sentiment un peu amer : une forte conviction de l'auteur, indiscutablement, mais le mur infranchissable de la réalité et, en deuxième niveau, l'impuissance avérée de l'Union européenne. Mais un livre important car il nous éclaire très utilement sur bien des aspects de cette diplomatie discrète qui se poursuit quotidiennement sans que nous nous en rendions compte au milieu de pays en guerre ou en crise.

L'Harmattan, Paris, 2019, 296 pages, 32,- euros.

ISBN : 978-2-343-16434-2.

Histoire d'un échec ?

Partager cet article

Repost0
3 mars 2020 2 03 /03 /mars /2020 00:05

Le secret des Templiers

Le Figaro Histoire  -  n° 48

Pas de révélation sur un "secret" qui relève en grande partie du fantasme, mais une dizaine d'articles tout à fait intéressants, sur la création de l'ordre, la défaite d'Acre en 1291, le procès en France et les divergences entre le roi et la papauté, ou sur le réseau des commanderies et les implantations de l'ordre à travers l'Occident. Un dossier solide, par ailleurs parfaitement illustré (certaines photos magnifiques). Parmi les autres articles, retenons en particulier celui sur la géopolitique de l'Iran après l'assassinat du général Soleimani, celui sur les relations entre la France et la Russie dans le temps long autour d'Hélène Carrère d'Encausse, et celui sur Vlad / Dracula dans les Carpates (ici aussi magnifiques photos).

Moines-soldats

Partager cet article

Repost0

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile