Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 mars 2021 1 22 /03 /mars /2021 00:01

Histoire des Cent-Jours

mars-novembre 1815

Charles-Eloi Vial

Spécialiste reconnu de l'empire (ici, ici et ici par exemple), Charles-Eloi Vial nous propose une véritable somme, une "histoire globale" des Cent Jours de 1815 à partir de ce constat : "Les Cent-Jours ne sont pas que l'aventure de tout un pays, mais un épisode global qui a occupé tout un continent et lui a donné de quoi réfléchir pour un siècle entier".

Le livre s'ouvre naturellement sur les conditions du séjour de Napoléon à l'île d'Elbe et sur le vol de l'Aigle "jusqu'aux tours de Notre-Dame", rappelant la phrase de Napoléon, "jusqu'à Grenoble j'étais aventurier, à Grenoble j'étais prince". Charles-Eloi Vial s'intéresse ensuite aux différents aspects de ce retour, y compris pour les Puissances européennes et pour la population française : la remise en route des institutions impériales (adaptées) dans le chapitre 2, les réactions en Europe (y compris parmi les membres de la famille Bonaparte, premiers surpris) et l'installation de Louis XVIII à Gand pour un nouvel exil dans le chapitre 3. Le quatrième s'attache à décrire les modalités (et les difficultés) de la reconstitution d'une "Grande" Armée et le cinquième revient sur les premières réactions parmi les Coalisés (ainsi que sur la chute de Murat à Naples). Les chapitres 6 et 7 nous entraînent successivement à travers les méandres du difficile contrôle policier de la population et des provinces pendant les évolutions législatives de l'empire restauré, puis dans le détail de la campagne de Belgique, qui se solde, on le sait, par la seconde abdication. Les chapitres 8 et 9 détaillent les manoeuvres et tractations des uns et des autres (Talleyrand, Fouché etc.) pour mener leur propre barque face au nouveau changement de régime ; et les deux derniers chapitres s'intéressent logiquement aux conditions du départ pour Sainte-Hélène, à la deuxième Restauration, à la Terreur blanche, aux difficultés politiques en France et à la légende impériale naissante.

Un volume tout à fait passionnant qui permet de retrouver toutes les grandes figures de l'époque dans un cadre espace-temps exceptionnel.

Perrin, Paris, 2021, 670 pages, 27,- euros.

ISBN : 978-2-262-07577-4.

Pour commander directement le livre : ici.

1815
Partager cet article
Repost0
21 mars 2021 7 21 /03 /mars /2021 00:01

L'agence Inter-France de Pétain à Hitler

Gérard Bonet

Avec ce volume extrêmement complet, nous disposons d'une étude de référence sur la propagande collaborationniste et pro-hitlérienne à travers les multiples canaux des très nombreux titres de la presse de province.

Spécialiste de l'histoire de la presse, Gérard Bonet nous raconte ainsi celle de l'agence Inter-France, "histoire d'un ralliement volontaire aux ambitions nazies". Créée sous l'influence du petit patronat de province sous le Front populaire, nationaliste, elle devient maréchaliste à l'été 1940 puis clairement collaborationniste à partir de 1942, réunissant en octobre de cette année-là "à l'Hôtel de Ville et au palais de Chaillot, 400 journalistes représentants 350 journaux de province". Profitant des crises internationales qui se succèdent et qui inquiètent, l'agence ne cesse de se développer, devenant un véritable "instrument de propagande et de combat". Présente aussi bien à Paris qu'à Vichy, Inter-France crée également une maison d'édition et une maison franco-allemande, Inter-France-Informations, grâce à laquelle elle peut se déployer d'Algérie en zone occupée. L'auteur analyse avec soin ce véritable empire de presse (passant d'un quart de la presse de province actionnaire à plus de la moitié des titres associés) et présente par région les journaux associés. Finalement, ayant fait le choix de Déat ("le jusqu'au-boutisme confine au fanatisme"), les dirigeants de la société sont poursuivis par la justice à partir de 1946-1947, "au fur et à mesure de leur identification, de leur repérage, et de leur arrestation". Mais 21 seulement sont réellement inculpés et 5 seront traduits en justice. Sous le titre "Crime sans châtiment", Gérard Bonet revient en conclusion sur le parcours ultérieur d'un certain nombre de membres importants d'Inter-France.

Plusieurs passionnantes annexes, une dense bibliographie et d'utiles index complètent le volume. Quand l'histoire de la presse rejoint directement l'histoire politique nationale au coeur de la Seconde guerre mondiale : un ouvrage important très sérieusement référencé.

Editions du Félin, Paris, 2021, 910 pages, 35,- euros.

ISBN : 978-2-86645-922-2.

Pour commander directement le livre : ici.

Histoire de la presse
Partager cet article
Repost0
20 mars 2021 6 20 /03 /mars /2021 00:01

Napoléon

Les derniers témoins racontent

David Chanteranne et Jean-François Coulomb des Arts

A l'occasion du bicentenaire de la mort de l'empereur à Sainte-Hélène, et après avoir pointé le honteux service minimaliste des responsables politiques ("On parle d'un temps où la grandeur se conjuguait au présent ... N'en déplaise aux commissaires politiques de tous ordres, aux petits marquis du révisionnisme, aux illuminés de l'extrême-gauche et aux récents déboulonneurs de statues, Napoléon est toujours dans le coeur des Français"), les deux auteurs structurent leur livre de façon très originale, en donnant la parole jour par jour aux différents témoins de l'exil.

Après avoir rapidement présenté les témoins du drame (Las Cases, Gourgaud, Bertrand et Montholon, mais aussi l'entourage féminin, les domestiques, les médecins, les Britanniques et les représentants des Puissances), le récit est chronologique, du samedi 14 octobre 1815 au samedi 5 mai 1821. Pour chaque jour, ou presque, ils citent de larges extraits des textes ultérieurement rédigés par les témoins. Ainsi, le mardi 7 mai 1916, Montholon se félicite de l'arrivée du navire anglais l'Adamante amenant du matériel de construction pour une nouvelle maison pour Napoléon, Marchand évoque le même sujet mais insiste sur la vive discussion entre l'empereur déchu et le gouverneur Hudson Lowe, tandis que Las Cases raconte une conversation de fin d'après-midi sur Homère et revient sur le diner. Chacun retient de la journée quelque chose de différent et l'ensemble compose une riche mosaïque. Tous n'écrivent pas tous les jours, et il n'y a souvent qu'un seul intervenant, mais cette présentation permet de commencer à "croiser les sources", ou à tout le moins de les comparer, B-A-BA du métier d'historien. On apprécie notamment les insertions des extraits de textes du médecin irlandais O'Meara, souvent évoqué mais rarement cité in-extenso (le récit que lui fait Napoléon de sa perception de la bataille de Waterloo par exemple, le 28 mars 1817). Qu'il s'agisse de la vie quotidienne à Longwood, des rapports entre les membres de la petite communauté, des conflits récurrents avec le geôlier britannique, de la perception des échos qui arrivent d'Europe avec beaucoup de décalage, des centres d'intérêt ou des mouvements d'humeur de l'empereur, le volume est donc particulièrement riche.

Un livre à la structure aussi originale qu'intéressante, qui passionnera tous les amateurs d'histoire napoléonienne.

Editions du Rocher, Monaco, 2021, 579 pages, 24,- euros.

ISBN : 978-2-268-10508-6.

Pour commander directement le livre : ici.

DERNIERS TEMOINS
Partager cet article
Repost0
19 mars 2021 5 19 /03 /mars /2021 00:01

De Staline à Hitler

Mémoires d'un ambassadeur

Robert Coulondre

Après l'heureuse publication en 2016 des "Souvenirs d'une ambassade" d'André François-Poncet (ici), les éditions Perrin récidivent avec ces mémoires de Robert Coulondre qui fut, dans la deuxième moitié des années 1930, successivement ambassadeur de France à Moscou puis à Berlin. Un témoignage majeur, indispensable.

D'URSS (d'octobre 1936 à octobre 1938), il tente de convaincre Paris de l'importance de resserrer les liens avec Moscou, sans ignorer ni les exactions de la police politique, ni les grandes purges staliniennes. Cette partie se termine sur les Accords de Munich, à l'issue desquels Coulondre est nommé à Berlin. Reçu à plusieurs reprises par Hitler, entretenant des relations régulières avec tous les personnages importants du régime, il poursuit l'oeuvre de son prédécesseur, sans illusion sur le régime et avec une vraie clairvoyance. Même s'il est un partisan sincère de la paix, il défend fermement les positions de la France. Au lendemain de l'occupation de Prague, il écrit : "Hitler est bien tel que je le redoutais. Les apparences, son apparence, ont pu donner le change. Mieux que quiconque, je comprends que beaucoup l'aient vu jusqu'ici tel qu'il paraissait être. Aujourd'hui, il a jeté le masque ; seuls, ceux qui n'osent pas regarder peuvent encore ne pas le voir tel qu'il est : un gangster chef du plus puissant Etat d'Europe". Il quitte le IIIe Reich le 4 septembre, et Robert Coulondre consacre le dernier chapitre de ses souvenirs à tenter de définir la personnalité d'Hitler.

Un témoignage de première main, certes rédigé cinq ans après la fin de la Seconde guerre mondiale, mais absolument indispensable en parallèle d'autres Mémoires pour quiconque s'intéresse aux années 1930. Très vivement conseillé.

Perrin, Paris, 2021, 378 pages, 23,- euros.

ISBN : 978-2-262-09487-4.

Pour commander directement le livre : ici.

De Moscou à Berlin
Partager cet article
Repost0
18 mars 2021 4 18 /03 /mars /2021 00:01

Les Bourbakis

Une page d'histoire franco-suisse

Gérard Tissot-Robbe et Paul-André Joseph

La dynamique maison suisse diffusée en France, dont le beau catalogue comporte de nombreux ouvrages sur l'histoire militaire liant les deux pays, s'intéresse aujourd'hui à la guerre de 1870-1871 avec l'entrée dans la Confédération helvétique, pour échapper aux Prussiens, de l'armée de l'Est.

Les deux co-auteurs, historiens régionaux, prudents, ne prétendent pas révolutionner notre connaissance de ces évènements, mais plutôt "affiner les choses" et apporter des informations précises et concrètes sur ce repli helvétique de l'armée du général Bourbaki, tout en mettant "un point d'honneur à mettre en valeur tous les sans-grade". Cet épisode finalement assez mal connu de la guerre de 1870-1871 retrouve donc toute son importance. Après avoir rappelé le contexte, précisé les acteurs et expliqué ce qu'était l'armée de l'Est, ils décrivent en particulier avec moult détails le combat oublié de La Cluse, "baroud d'honneur de l'armée française qui permet le passage en Suisse de toutes les troupes en retraite". Ils s'appuient essentiellement sur les témoignages ultérieurement rédigés des acteurs, puis s'attachent à évaluer les pertes réelles, à préciser le sort des blessés, etc. Un travail de fourmi qui s'appuie sur une rigoureuse recherche dans les archives françaises et suisses. On y croise, entre autres, le sous-lieutenant Déroulède à la tête d'une poignée de tirailleurs, qui assiste au passage de la frontière dans le village des Fourgs. Un souvenir personnel qui alimentera sans doute ensuite son engagement en faveur de la Revanche. Cet évènement, avec toutes ses conséquences, est bien sûr attentivement étudié dans son ensemble et le récit se termine sur un état des tombes des soldats français et sur les commémorations ultérieures.

Une série d'utiles annexes complète le volume qui offre également une belle bibliographie. Une excellente étude régionale qui s'intègre parfaitement dans la "grande" histoire. Un livre qui devrait passionner tous ceux qui s'intéressent à la guerre franco-prussienne.

Editions Cabédita, Divonne-les-Bains, 2021, 215 pages.

ISBN : 978-2-88295-912-6.

Pour commander directement le livre : ici.

Armée en déroute
Partager cet article
Repost0
17 mars 2021 3 17 /03 /mars /2021 00:01

BD

Herr Doktor

Un destin sans retour

Vivier et Denoël

Voici "l'histoire" d'un médecin strasbourgeois intégré dans l'armée allemande (dans la SS, c'est plus marquant) sur le front de l'Est et qui termine la guerre prisonnier des Soviétiques en route pour la Sibérie.

Le récit, compliqué à souhait, entre Paris Berlin, le Berghof et le front de l'Est, est purement de fiction, des conditions d'engagement à l'assassinat d'Hitler (rien de moins !) en passant par la rafle du Vel d'Hiv. Toute licence créatrice est bien sûr souhaitable, mais nous sommes ici dans le domaine de l'irréalisme absolu. Si le dessin est indiscutablement sympa, le reste est trop indigeste pour séduire l'amateur ayant une fibre d'historien.

Le volume, disponible en pré-commande auprès de l'éditeur, sera en librairie le mois prochain.

Editions Plein Vent, Monaco, 2021, 112 pages. 19,90 euros.

ISBN : 978-2-492-54700-3.

Pour commander directement l'album : ici.

BD
Partager cet article
Repost0
16 mars 2021 2 16 /03 /mars /2021 00:01

BD

BD

La bataille

Vol. 1, 2 et 3

Gil, Rambaud et Richaud

La campagne de 1809, d'Essling à Wagram, en trois beaux albums aux dessins et aux textes puissants. Il s'agit bien sûr d'une présentation romancée, mais cela permet de croiser toute une série de personnages de l'Empire et même plus largement du XIXe s.

Au-delà des impressions convenues (la réalité des pertes importantes sur les champs de bataille, ce qui d'ailleurs indirectement ramène à juste valeur la "brutalisation" de la Première Guerre mondiale...), une belle réussite, à offrir sans restriction.

Editions Dupuis. 15,95 le volume.

Pour les commander directement : ici, ici et ici.

BDBD
Partager cet article
Repost0
15 mars 2021 1 15 /03 /mars /2021 00:01

Histoire de l'Angleterre

Des origines à nos jours

Philippe Chassaigne

Une quatrième réédition pour ce grand classique devenu un indispensable outil de travail.

En quatre grandes parties chronologiques ("A la périphérie de l'Europe, des origines à 1558", "La gestation d'une grande puissance, 1558-1815", "L'hégémonie mondiale, 1915-1914", et "Une puissance de rang moyen, de 1914 à nos jours"), Philippe Chassaigne retrace intégralement et dans tous les domaines l'histoire de l'Angleterre, devenue Royaume-Uni, de la préhistoire et de la conquête romaine au Brexit. L'ambition est donc particulièrement forte, et l'on peut parfois regretter que tel évènement ou telle période ne soit pas davantage développé, mais en un peu plus de 600 pages tout ce qui devait être dit l'est effectivement. Au-delà du texte courant, solide, on apprécie en fin de volume la vingtaine de pages de bibliographie, classée par période, et les cartes, des "Villes et axes routiers de la Bretagne romaine" aux résultats par comté du référendum du Brexit (mais pourquoi ne pas les avoir insérées au fur et à mesure dans le fil de l'ouvrage ?).

Un véritable ouvrage de référence, un très sérieux outil de travail, pour le prix modique d'un livre de poche. Une bonne idée d'achat.

'Champs Histoire', Flammarion, Paris, 2021, 644 pages, 12,- euros.

ISBN : 978-2-0815-1274-0.

Pour commander directement le livre : ici.

Une référence
Partager cet article
Repost0
14 mars 2021 7 14 /03 /mars /2021 00:01

Jadis, si je me souviens bien

Jacques-Francis Rolland

Voici un témoignage d'autant plus intéressant qu'il traite bien sûr de la résistance en elle-même à travers les souvenirs de Jacques-Francis Rolland, mais aussi de l'évolution d'un intellectuel engagé, responsable des Jeunesses communistes mais qui quitte le PCF en 1956.

Après avoir consacré les premiers chapitres au récit de ses jeunes années de l'entre-deux-guerres, l'auteur aborde l'année 1939 vers la page 100 et évoque son entrée à l'université à Grenoble. Il consacre près de 200 pages à la période de la guerre, décrivant à la fois son rôle personnel dans la résistance mais aussi (et c'est particulièrement intéressant) ses environnements successifs et ses rencontres. Devenu grand reporter à la Libération, il accompagne l'armée américaine dans les dernières phases de la guerre, est présent au procès de Nuremberg puis revient à Paris. Après les rigueurs et les douleurs de la guerre, une ère nouvelle semble s'ouvrir : "Le bon vieux temps, c'était pour nous la courte période euphorique qui suivit le retour de la paix. Nous l'avons vécue essentiellement à Saint-Germain-des-Prés, notre "paroisse" comme a dit Jean Cau ... Dans un espace restreint dont le noyau dur était délimité par les quais de la Seine, le carrefour Danton-Buci, la place Saint-Sulpice et la rue du Bac, évoluait une forte concentration d'intellectuels et de créateurs ... qui naviguaient entre le Flore, les Deux-Magots, Lipp, la Reine Blanche, le Royal Saint-Germain, la Rhumerie martiniquaise avant de plonger dans les caves et les discothèques pour se retrouver, moins nombreux, mais titubants, à l'aube sur les banquettes du bar Bac". Il effectue ensuite un très long voyage de plusieurs mois à travers l'Orient, d'Egypte et de Palestine aux marches de l'Inde, puis décrit les premières années de la guerre froide et l'évolution politique en France et en Europe de l'Ouest, sous l'angle du journaliste communiste (néanmoins déjà un peu critique et de plus en plus distant de la ligne officielle), non sans une certaine verve. Ici également, les portraits des célébrités croisées sont souvent irrésistibles. Le Parti communiste des années 1950 n'en sort pas grandi.

Un livre de souvenirs qui couvre ainsi les années 40 et 50, avec deux grandes phases : la résistance à l'occupant puis la prise croissante de distance avec le PCF. Un témoignage sur une période charnière de l'histoire de France au XXe s.

Editions du Félin, Paris, 2021, 695 pages, 13,- euros.

ISBN : 9782866459253.

Pour commander directement le livre : ici.

Parcours d'un étudiant engagé
Partager cet article
Repost0
13 mars 2021 6 13 /03 /mars /2021 00:01

Histoire antique, histoire ancienne ?

François Lefèvre

Lorsque l'on dit un peu rapidement que "le passé éclaire le présent", on ne croit pas si bien dire, ce livre nous le prouve.

Le livre est divisé en deux grandes parties. La première revient en vingt brefs et vifs chapitres sur des situations de l'antiquité proches d'évènements actuels : l'incendie de Delphes parallèle à celui de Notre-Dame, les "fake news" pour influencer l'opinion publique et discréditer un adversaire, l'existence de sociétés "offshore", les jeux du cirque et la "marchandisation" du sport, le conseil amphictionique et l'ONU, la condition des professeurs mais aussi celle des étudiants, les manifestations de rues pour faire pression sur les gouvernants, la question de l'identité nationale, etc. Chaque chapitre de quelques pages se lit avec autant de plaisir que d'aisance. On apprécie la conclusion de cette première grande partie à propos du grec ancien : "Avec toutes les très vieilles choses que porte cette langue plus que quadrimillénaire mais non pas tout à fait morte, c'est un incomparable patrimoine de références, celles du monde occidental, qui se perdra si l'on n'en prend pas soin davantage. Plus singulièrement, préserver le grec ancien, c'est sans doute aussi défendre la langue de Molière et, avec ce trésor national, nous sauver un peu nous-mêmes". La seconde remet en perspective quelques 2.000 ans d'histoire antique, grecque puis romaine, de l'âge du bronze à l'épopée impériale : "On a rien inventé dit l'adage populaire. Et en effet, aucune autre période de l'histoire ne fut probablement aussi décisive et généreuse en créations de l'esprit".

Même (et surtout) si vous n'êtes pas un helléniste ou un latiniste distingué, ce volume agréable à lire vous convaincra sans doute (si ce n'est pas encore le cas) que l'histoire dans le temps long est un élément indispensable de toute réflexion solide.

Passés/Composés, Paris, 2021, 271 pages, 19,- euros.

ISBN : 978-2-3793-3510-5.

Pour commander directement le livre : ici.

L'antiquité est d'actualité
Partager cet article
Repost0

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile