Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 juin 2017 2 13 /06 /juin /2017 06:00

Guerre, armées et communication

Eric Letonturier (Dir.)

La dense collection "Les essentiels d'Hermès" nous offre dans sa dernière livraison un numéro entièrement consacré à ces questions récurrentes que sont, dans le monde hyper médiatisé qui est le nôtre, l'information et la désinformation, la censure et la protection du secret, le devoir de réserve et l'entretien du lien armée-nation.

Dix contributions constituent ce volume, avec quelques signatures bien connues comme André Thiéblemont ("Phénomènes de communication en zone de combat") ou Bénédicte Chéron ("Les soldats de l'image au coeur de la communication de Défense française"). Tour à tour, sont présentées "L'opinion des Français sur leur armée", la problématique récente ds "Militaires dans l'espace public numérique", les questions des drones et des robots comme de la cyberguerre et "L'arme de l'information à l'ère du jihad numérique". Au bilan, un numéro extrêmement dense et riche qui, à la fois, fait un point sur la situation actuelle et dans le même temps soulève bien des interrogations pour les temps prochains.

A inclure sans réserve dans vos ouvrages de référence si le sujet vous intéresse.

CNRS Editions, Paris, 2017, 217 pages, 8,- euros.

ISBN : 978-2-271-09355-4.

Information et communication
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Généralités
commenter cet article
12 juin 2017 1 12 /06 /juin /2017 06:00

Les Français en guerres

de 1870 à nos jours

François Cochet

Il faut indiscutablement des années d'étroite fréquentation avec son sujet pour rédiger une aussi large synthèse, et François Cochet, qui travaille depuis de longues années sur l'histoire des conflits et l'expérience combattante (récemment ici, ici, ici et ici par exemple), organisateur et animateur de nombreux colloques, a cette capacité rare d'associer une grande puissance de travail et une connaissance profonde des dossiers.

Tous ceux qui s'intéressent à l'histoire militaire de la France trouveront dans ce volume de quoi satisfaire leurs attentes. En trois grandes parties ("Qui combat ?", "Pourquoi les Français se battent-ils ?", et "Les visages du combat"), avec un vocabulaire clair mais sans jamais céder à la facilité, l'auteur retrace non seulement plus d'un siècle et demi d'histoire militaire, mais s'intéresse aussi à tout l'environnement (humain, technique, matériel, politique, etc.) qui explique et/ou conditionne ces engagements. Il aborde des questions aussi différentes que les discours officiels sur les guerres de la France (de la conquête coloniale aux OPEX en passant par les guerres mondiales), rappelle l'incessant effort de modernisation et les grandes adaptations doctrinales, détaille qui sont au fil du temps ces soldats professionnels ou conscrits, se souvient de batailles souvent oubliées aujourd'hui (Koh Chang contre la Thaïlande en janvier 1941), mais ne néglige ni l'Indochine, ni l'Algérie, qu'il s'agisse des grandes opérations, du vécu des combattants ou des évolutions de l'opinion publique métropolitaine. Les OPEX sont traitées de Daguet au Mali, avec la double problématique des "soldats de la paix" (missions d'interposition parfois déstabilisantes) et des engagements en coalition. Enfin, un ultime chapitre s'intéresse à la question de la mort au feu aujourd'hui et à l'interrogation (demande ?) récurrente sur les manifestations de la reconnaissance de la nation.

Au bilan, un solide volume qui doit impérativement figurer dans toute bibliothèque de base sur les questions militaires et l'histoire militaire récente de la France. Un livre qui doit même rester à l'angle de votre bureau, à portée de la main, pour pouvoir être rapidement consulté.

Perrin, Paris, 2017, 541 pages, 25,- euros.

ISBN : 978-2-262-05036-8.

Des hommes, des techniques, des idées
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Généralités
commenter cet article
10 juin 2017 6 10 /06 /juin /2017 06:00

Les poilus de Harlem

L'épopée des Hellfighters dans la Grande Guerre

Thomas Saintourens

Le propos est intéressant et le récit agréable, mais nous sommes ici à la limite de la définition du livre d'histoire : un discours qui ne comporte aucune référence et qui ne soutient qu'une thèse, celle du "double combat" des soldats noirs du 369e RIUS, héroïque et oublié contre les Allemands avec l'armée française, mais aussi plus sournois, plus dur et plus long contre la ségrégation dans leur propre pays.

Cela nous donne quelques approximations cocasses (un régiment de soldats marocains qui "avait déjà combattu sous les ordres du maréchal Joffre à Nancy, dès 1915" ?), qui malheureusement sèment plus largement le doute sur de nombreuses affirmations non référencées (c'est utile la méthodologie de l'historien...). Au fil des chapitres, l'auteur décrit l'incorporation et la formation sur le sol américain, le transfert, le complément d'instruction puis l'engagement au sein de la IVe Armée française, la vie quotidienne au front ou à l'arrière, le jazz avec le fameux orchestre de James Europe, le retour vers l'Amérique et les désillusions enfin. De nombreuses situations sont présentées, des portraits de soldats et d'officiers sont bien décrits, des incidents (parfois dramatiques) sont racontés, mais toujours sous l'angle du racisme dont étaient victimes les soldats noirs, véritable leitmotiv et fil rouge du livre, plus de dénonciation sociale que d'histoire militaire.

Un livre indispensable parce que les études régimentaires en français sur les unités de l'armée américaine de la Grande Guerre sont très rares, mais à considérer avec précaution dans ses affirmations qu'il conviendra de vérifier par un retour aux archives.

Tallandier, Paris, 2017, 284 pages. 19,90 euros.

ISBN : 979-10-210-1390-2.

Soldats noirs américains
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Première Guerre mondiale
commenter cet article
9 juin 2017 5 09 /06 /juin /2017 06:00

L'armée d'Hitler

Benoît Rondeau

Dans un format relativement réduit qui correspond aux caractéristiques générales des publications de l'éditeur, Benoît Rondeau, bien connu par ses articles de presse et par ses récentes publications (ici, ici et ici), nous propose une histoire de l'armée de terre (mais aussi dans une moindre mesure de la Luftwaffe et de la Kriegsmarine) allemande pendant la Seconde guerre mondiale.

Après deux premiers chapitre qui rappellent ce qu'a été le réarmement du Reich à partir de 1935 sur la base de la Reichswehr et ce qu'étaient les relations entre Hitler et le corps des officiers, l'auteur organise son propos de façon chronologique et par grandes zones géographiques : la Blitzkrieg en 1939-1940, le front oriental entre 1941 et 1944, la Méditerranée puis le front Ouest durant la même période, les dramatiques mois du premier quadrimestre 1945 et la capitulation militaire enfin. Au total, pour chaque ensemble, une bonne synthèse des évolutions au fil de la guerre. Il termine par une quinzaine de pages sur une question en train de devenir classique : la Wehrmacht était-elle la meilleure armée ?

L'iconographie est abondante, le texte rédigé dans un style clair, des tableaux récapitulatifs et des encarts ponctuels agrémentent les différents chapitres de ce livre agréable à lire. Pas de révolution dans la connaissance ici, ce n'est d'ailleurs pas l'objectif du livre, mais une solide synthèse d'ensemble qui remet bien chaque phase en perspective. Un petit livre bien utile, qui doit rapidement devenir un outil de travail à portée de la main.

Editions Ouest-France, Rennes, 2017, 143 pages. 16,50 euros.
ISBN : 978-2-7373-7503-3.

Wehrmacht
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Seconde guerre mondiale
commenter cet article
8 juin 2017 4 08 /06 /juin /2017 06:00

Les Français sous les bombes alliées

1940-1945

Andrew Knapp

Livre très intéressant, paru pour la première fois en 2014 en France (notre présentation ici). Dans toute la France, y compris dans la zone Sud jusqu'à Bordeaux, Avignon, Toulouse et Nice, les bombardements alliés ont causé entre 1940 et 1945 environ 57.000 morts, 74.000 blessés et la destruction de 300.000 habitations. Le livre raconte donc ces opérations aériennes, mais aussi tente de comprendre les choix des objectifs, le rôle de Vichy et la propagande, les évacuations des habitants, etc.

Nous n'avons rien à enlever à la présentation faite en 2014. Les soixante-dix pages de notes et références et les quinze pages de bibliographie ajoutent au solide texte courant une véritable plus-value. Un gros format "poche" qui doit figurer dans toute bonne bibliothèque sur la période.

'Texto', Paris, 2017, 631 pages. 12,50 euros.

ISBN : 979-10-210-2739-8.

Quelle utilité ?
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Seconde guerre mondiale
commenter cet article
7 juin 2017 3 07 /06 /juin /2017 06:00

Cheminots victimes de la répression

Mémorial

1940-1945

Tomas Fontaine (Dir.)

Ce livre-mémorial clôture un chantier lancé en 2011 par la direction de la SNCF (faut-il y voir une forme de réponse aux menaces de procès outre-Atlantique ?) et à mobilisé plusieurs dizaines de chercheurs et rédacteurs.

Cette véritable somme rassemble les fiches biographiques de 2.229 cheminots, agents ou anciens agents de la SNCF, victimes de l'occupant allemand ou des autorités de Vichy. Pas un mot donc des accusation portées contre la SNCF d'avoir sinon favorisé du moins facilité les déportations. L'ouvrage s'ouvre sur une solide introduction en trois grandes parties (une cinquantaine de pages) qui permet de contextualiser cette question des cheminots victimes de la répression ou morts pendant la Libération. L'essentiel du livre, soit plus de 1.600 pages, est consacré à la succession de fiches biographiques, classées dans l'ordre alphabétique et parfois accompagnées d'une photo. Un premier groupe de 2.229 fiches regroupe ceux qui sont morts en déportation ou dans les jours qui suivirent leur retour en France du fait de leur faiblesse et des maladies contractées. Un deuxième groupe permet de réunir un peu plus de 440 cheminots morts pendant ou du fait des combats de la Libération, y compris ceux qui avaient fait le choix d'un engagement militaire.

Complété par des index et une solide bibliographie sur une quinzaine de pages, cette volumineuse publication sera sans doute rapidement indispensable pour quiconque veut s'intéresser au rail en France pendant la Seconde guerre mondiale.

Perrin, Paris, 2017, 1761 pages, 25,- euros.

ISBN : 978-2-262-06963-6.

Mémorial
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Seconde guerre mondiale
commenter cet article
6 juin 2017 2 06 /06 /juin /2017 06:00

"Vous n'oublierez rien, colonel"

Aide de camp du président de la République

Peer de Jong

Ancien colonel des troupes de marine et considéré par beaucoup comme l'un des meilleurs de sa génération, Peer de Jong a été pendant trois ans, de 1994 à 1997, aide de camp des deux présidents de la République successifs. Véritable ombre du chef de l'Etat, toujours disponible et toujours sur la brèche, "véritable couteau suisse" du président, il nous livre ici un témoignage passionnant, agréable à lire et qui a le bon goût de ne pas sombrer dans les détails douteux ou hasardeux.

Le récit des événements est toujours au bon niveau, souvent présenté de façon drôle, toujours avec retenue, qu'il s'agisse des plus anecdotiques ou de la vie quotidienne, comme l'écho des plus importants y compris dans le domaine diplomatique, dans les combats politiques fratricides (Mitterrand/Rocard, Chirac/Sarkozy) comme dans la cellule familiale. On y découvre le chef de l'Etat avec une forme d'humanité dont son image télévisée ne traduit pas la profondeur, mais aussi une impatience (voire une forme de mépris pour le reste du monde) qui peut s'exprimer de manière extrêmement dure. Véritable "mère poule" du président de la République, celui qui fait disparaitre toute les aspérités dans la journée et rend tout possible, l'aide de camp noue avec le chef de l'Etat une relation personnelle directe, complexe mais qui repose sur la confiance, sans équivoque mais qui fait du premier une forme de confident du second.

Ce rare témoignage sur cette fonction est livré sans que l'auteur ne se mette inutilement à titre personnel en avant. Il nous ouvre bien des portes et propose des clefs de compréhension pour d'autres présidents, confrontés à la guerre, à la maladie, à la mort, et pourtant toujours contraints de tenir leur rang et d'honorer leurs responsabilités. Un livre qui, sous une apparence anecdotique, nous livre aussi une approche à la fois humaine et institutionnelle, sous les projecteurs et en privé, de la fonction présidentielle.

Tallandier, Paris, 2017, 283 pages. 19,90 euros.
ISBN : 979-10-210-2638-4.

L'ombre du président
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Généralités
commenter cet article
5 juin 2017 1 05 /06 /juin /2017 06:00

Histoire de l'Islam radical

et de ceux qui s'en servent

Général (2S) Jean-Bernard Pinatel

Docteur en sciences politiques et déjà auteur de plusieurs ouvrages (ici par exemple), Jean-Bernard Pinatel est devenu dirigeant d'entreprise à l'international après une belle carrière militaire.

Partant du constat initial qu'en dépit des hautes affirmations politiques selon lesquelles "Nous sommes en guerre", la plupart des responsables "n'ont pas compris ou ne veulent pas comprendre" la nature du conflit auquel nous sommes confrontés, l'auteur recherche dans le temps long les formes et les manifestations de ce radicalisme islamique qui "mène depuis trois siècles une guerre révolutionnaire à finalité religieuse". Il construit donc son livre en trois grandes parties chronologiques et une quatrième partie d'interrogations et de recherche d'une stratégie globale. La première s'intéresse à la naissance et au développement du Wahhabisme et aux Frères Musulmans, organisation née en Egypte à la fin des années 1920 pour à la fois ré-islamiser le pays et le Moyen-Orient dans son ensemble mais aussi pour lutter contre les Anglais. Organisation à caractère proprement révolutionnaire, soucieuse de l'encadrement très tôt de la jeunesse, elle s'inspire sur ce terrain de deux modèles : "l'un britannique, les 'scouts', l'autre allemand, les 'HitlerJugend'. Or, "tant sur le plan théologique que sur celui de l'objectif final (installer partout des Etats islamiques guidés par la Charia), il n'y a aucune différence notable entre les Frères et les wahhabites. Ce qui les distingue, c'est leur stratégie et leurs modes d'action". La deuxième partie revient sur les maladroites et désastreuses tentatives américaines pour manipuler l'Islam radical contre les Soviétiques jusqu'au début des années 1990, avec les épisodes que l'on connait en Egypte, en Iran, en Syrie, en Afghanistan. Cette politique "a été l'une des principales causes de l'introduction du djihadisme en Europe". Jean-Bernard Pinatel parle tout simplement d'erreurs stratégiques grossières. Au passage, il constate et regrette : dans "la tradition militaire américaine est en effet que la logistique commande aux opérations, alors que la tradition européenne est exactement l'inverse : c'est la tactique qui commande les opérations". La troisième partie étudie donc les faillites de cette politique jusqu'à la seconde guerre d'Irak (2003-2011). Il détaille également l'émergence de la famille Ben Laden dans les affaires du Moyen-Orient et n'oublie pas que ce sont les Etats-Unis qui armèrent "les Frères Musulmans bosniaques, accélérant l'implantation d'un foyer d'islam radical au coeur de l'Europe". Il revient aussi sur des excès de vocabulaire. Non, toutes les agressions ne sont pas nécessairement de "nouvelles formes de guerre". Ce que l'on nomme "guerre asymétrique" n'est jamais que la dernière version d'une "stratégie vieille comme le monde : la guérilla", avec ses IED, ses moyens de communication, etc. : "L'erreur stratégique des conseillers de G.W. Bush et d'Obama a été de croire ou de laisser croire que l'on pouvait gagner ce type de guerre avec des forces classiques", forces peu adaptées à la souplesse de la "guerre des réseaux", une stratégie globale contre laquelle seul le renseignement est réellement déterminant. S'appuyant sur des données chiffrées significatives (investissements américains dans les technologies d'armement en particulier), il en conclue : "Ces élucubrations sont alors relayées par des organismes comme l'OTAN, dont l'existence ne se justifie que dans un climat de guerre froide artificiellement créé. Les déclarations de ces responsables sont alors puissamment relayées et amplifiées par des médias en recherche permanente de sensationnel et par de soi-disant experts, véritables agents d'influence, rétribués par ces mêmes milieux". La dernière partie n'est pas plus tendre pour les principaux dirigeants occidentaux. Il parle de "désastreuse gestion de la crise syrienne" et il affirme que "la menace de l'islam radical ne s'éteindra pas avec la défaite de l'Etat islamique".

En résumé, un livre vif, engagé mais toujours argumenté, qu'il semble important de lire dans les temps actuels.

Lavauzelle, Panazol, 2017, 320 pages. 24,50 euros.

ISBN : 978-2-7025-1652-2.

Islam radical
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans XIXe siècle
commenter cet article
4 juin 2017 7 04 /06 /juin /2017 06:00

Bons pour le service

La caserne à la fin du XIXe siècle

Odile Roynette

Aujourd'hui considéré comme un "classique", le livre était paru en 2000 et était devenu très difficile à trouver. D'où tout l'intérêt qu'il y a effectivement a en assurer une réédition en format poche.

Le livre s'intéresse à la vie des soldats en temps de paix (elle parle d'une "histoire socio-culturelle du service militaire"), à la caserne, mais aussi dans la phase de sélection, globalement entre 1873 et 1905, période durant laquelle la république et ses grandes fonctions régaliennes s'ancrent définitivement en France et où le tirage au sort est remplacé par un service militaire de plus en plus universel. Le présupposé de l'auteure est net, puisqu'elle affirme dès l'introduction que "la caserne est un lieu où la violence et la brutalité persistent" et le livre est ponctué d'observations presque systématiquement critiques à l'encontre des sous-officiers et des officiers (qui sont d'abord alcooliques, p. 121). Au-delà de ce discours, l'ouvrage est important car il donne dans ses trois grandes parties ("Les représentations de la vie de caserne en 1872 : entre répulsion et salut" ; "L'adaptation de l'armée au service personnel et obligatoire" ; et "L'expérience de la caserne") de très nombreuses indications précises sur la vie quotidienne, des chiffres, des données factuelles, de éléments de références, des indications bibliographiques et des extraits de textes officiels qui permettent de mieux connaître et de mieux comprendre la naissance de cette armée de conscription qui sera celle de la Grande Guerre. Nombreux seront ceux qui en apprendront beaucoup sur la mise en oeuvre des lois militaires fondatrices de la IIIe République naissante et la réalité du corps social (ces jeunes hommes qui effectuent leur service militaire). Les détails donnés sont précis (l'ameublement de la chambrée pour une vingtaine d'hommes), mais auraient ponctuellement mérité d'être mis en parallèle avec ce qui existe alors dans la société : la chambrée est rustique et pauvrement meublée, certes, mais qu'en est-il des habitations civiles et quelles formes de "confort" peuvent alors exister dans les fermes bretonnes ou lorraines ou dans les petites communes du Massif Central ou de Franche-Comté ? La discipline à la caserne est rude en 1880 ? Mais comment se manifeste-t-elle à la même époque à la mine ou à l'atelier ? Par ailleurs, si le cadre temporel est bien celui de la fin du XIXe s., on trouve assez souvent des exemples bien antérieurs (remontant à la Restauration), ce qui peut créer une certaine confusion.

En fait, l'explication des faiblesses du livre nous est donnée dans la postface ajoutée par l'auteure pour cette réédition. En fin d'ouvrage, elle reconnait en effet que le livre a été écrit "dans un contexte bien différent de celui d'aujourd'hui", qu'il "porte l'empreinte du moment où il a vu le jour", mais aussi qu'il est "empreint de nombreuses influences intellectuelles et historiographiques qui lui donne sa tonalité". En résumé et en français, du parti pris. L'explication en serait à rechercher en particulier dans une rupture brutale avec son frère, "marqué à vie par le choc culturel et les mauvais traitements subis (?) pendant ses trois années de lycée" (le Prytanée) à la fin des années 1970. La psychanalyse à la rescousse ?

En résumé un livre important, qu'il faut connaître et qui contient beaucoup de données très intéressantes, mais qu'il faut savoir au fur et à mesure dégager de sa gangue d'hostilité latente à l'institution militaire (dont il faut rappeler que tous les textes qui l'encadrent et organisent son fonctionnement sont votés par les parlementaires et traduisent en quelque sorte l'état général de la société au même moment).

Coll. ' Alpha', Belin, Paris, 2017, 640 pages. 11,90 euros.
ISBN : 978-2-410-00606-3.

Histoire culturelle
Repost 0
Published by guerres-et-conflits
commenter cet article
3 juin 2017 6 03 /06 /juin /2017 06:00

Caen 1944, bataille de blindés

2e Guerre Mondiale  -  Hors-série n° 42

Un numéro hors-série sous la signature de Benoît Rondeau, autour d'une sorte de "test comparatif" entre les commandements, les chars, les plans, britanniques et allemands dans le cadre de la bataille de Caen à l'été 1944. Une analyse des opérations (Perch, Epsom, Charnwood, Goodwood, Totalize) qui se succèdent pendant de longues semaines pour essayer de prendre enfin la ville. Une succession d'assauts sanglants qui marque l'échec du plan initial du Débarquement. Une belle étude d'ensemble sur ces batailles majeures de la campagne de Normandie.

Caen
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Presse "Histoire"
commenter cet article

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile