Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 septembre 2013 7 22 /09 /septembre /2013 06:25

Le XXIe siècle est religieux !

(à moins qu'il ne le soit pas)

Nouvelle Revue de Géopolitique - juillet/septembre 2013

Ce numéro ne comporte pas moins de seize articles traitant d'un aspect ou d'un autre de la question du poids relatif des religions dans le monde et de leur rôle ou influence dans les crises et les conflits. Au-delà des sujets désormais classiques, on apprécie la présentation initiale en chiffres et des thèmes plus originaux comme celui de "Chypre, les enjeux géopolitiques de l'axe orthodoxe", Il s'ouvre par ailleurs sur un intéressant "Et si Louis XIV n'avait pas révoqué l'Edit de Nantes" qui retrace l'histoire d'une famille protestante gardoise jusqu'aux années 1960. 

Place des religions dans les crises
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Histoire sociale et culturelle
commenter cet article
21 septembre 2013 6 21 /09 /septembre /2013 06:35

La France, l'Allemagne et l'Europe monétaire de 1974 à 1981

La persévérance récompensée

Amaury de Saint-Périer

Dans le domaine de l’histoire économique, ce livre constitue sans aucun doute une véritable nouveauté. Amaury de Saint-Périer s’interroge en effet sur les modalités, les conditions, les formes d’action, etc., qui conduisent, « dans la logique du marché commun et du traité de Rome », de l’harmonisation progressive des politiques économiques à la création d’une monnaie unique.

Soulignons tout de suite que l’auteur non seulement ne remet pas en cause ce processus (le livre est publié avec le soutien de la mission historique de la Banque de France), mais y voit au contraire un facteur d’intégration croissante et pour tout dire une chance. Le cadre est donc fixé et sur ce point il sera inutile de chercher une critique nette de cette évolution. Ceci étant dit, l’ouvrage est particulièrement intéressant parce qu’il replace bien chacun dans son rôle et remet la création d’une monnaie unique dans son contexte politique et humain. Les seize chapitres de l’ouvrage sont organisés en quatre grandes parties : « Les initiatives de la France dans le domaine monétaire » (de la politique de relance de Jacques Chirac aux questions de ‘serpent monétaire’, de dispositifs de change et de dévaluation), « L’entente entre la France et l’Allemagne pour relancer l’Europe monétaire » (avec l’évolution des rapports entre Helmut Schmitt et Giscard d’Estaing, les relations au sein du G7, l’accord final sur le SME), « L’entrée en vigueur du SME » (partie plus technique peut-être, où il est question de montants compensatoires, et les négociations pour amener l’adhésion des hésitants comme le Royaume-Uni, l’Italie et l’Irlande), « Les premières épreuves » enfin (avec le second choc pétrolier, les tiraillements avec le dollar et des efforts accrus de convergence entre Paris et Bonn).

On le voit, les thèmes abordés résonnent avec une extraordinaire actualité par rapport aux difficultés actuelles et l’auteur, qui a pu non seulement consulter de très nombreuses archives mais aussi s’entretenir directement avec les principaux acteurs et recueillir leurs témoignages, fournit un luxe de détails et de précisions sur les événements politico-financiers de ces années 1974-1981, leurs interactions, le rôle particulier de certains hommes-clefs, les argumentaires utilisés pour convaincre les hésitants. Ne serait-ce que de ce point de vue, le livre est très riche d’informations et réellement intéressant. Puis, il y a le deuxième niveau de lecture (j'en suis désolé, mais du fait de l'environnement économique général, il s'impose rapidement à l'esprit) : peut-on finalement s’interroger sur la pertinence de certains choix relatifs à l’euro à partir de la description des modalités de création de l’Ecu et des objectifs qui lui étaient fixés ? Nous laisserons à chacun le soin de répondre en conscience, tout en ayant tendance à considérer pour notre part que persévérer (aggraver ?) dans une direction qui prive l’Etat de moyens d’action n’est peut-être pas le meilleur choix.

Un ouvrage parfois un peu ardu mais passionnant pour mieux comprendre les évolutions les plus récentes, jusqu’aux conséquences qui nous touchent presque quotidiennement, et décrypter les discours souvent convenus que l’on entend encore.

Les Presses de Sciences Po., Paris, 2013, 357 pages, 32 euros.
ISBN : 978-2-7246-1325-4.

Aux origines de l'euro
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Histoire économique et technique
commenter cet article
21 septembre 2013 6 21 /09 /septembre /2013 06:30

Corto Maltese

1904 - 1925

Hors-série L'Histoire et Marianne

Je crois bien m'être intéressé pour la première fois aux combats de la guerre civile russe très tôt, après la lecture des aventures de Corto Maltese en Extrême-Orient, avec l'histoire d'un train blindé chargé d'or et ce baron balte, Ungern-Strnberg, qui, avec sa division sauvage, se rêvait en successeur de Gengis Khan...

L’avant-propos est très justement titré « L’histoire et le rêve », et c’est avec plaisir que l’on plonge dans cette confrontation entre des historiens et les aventures de Corto Maltese, de la guerre russo-japonaise à l’Argentine des années 1920, et même dans deux étranges albums au milieu des illuminés suisses ou à la recherche d’un continent disparu sur l’île de Pâques. Les colonies allemandes du Pacifique avec les derniers pirates, la Guyane néerlandaise et le mythe de l’or amazonien, les champs de bataille de la Somme en Europe, l’indépendance de l’Irlande et une certaine compréhension de l’univers celtique, la corne de l’Afrique et une errance jusqu’à la région des Grands Lacs, le « trésor perdu de Koltchak » bien sûr aux confins de la Sibérie et de la Chine, Venise au moment de la montée en puissance du mouvement fasciste, les immensités turco-caucasiennes jusqu’à Samarkand sur les traces d’Enver Pacha, etc. : voilà tout l’univers du héros de bande dessinée, les grands mouvements du début du XXe siècle, des reproductions de planches originales, des photos, des textes de comparaison.

C’est sympa, agréable, intéressant, et tout d’un coup l’esprit s’évade. Pour quelques minutes, adieu le « métro, boulot, dodo », et vive l’aventure ! Je vous quitte : la division sauvage m’appelle !

Merci, donc, à L'Histoire et à Marianne de s'être associé pour me permettre en ce samedi de retrouver un vrai grand héros de bandes dessinées dont la vie croise si souvent de grands événements historiques. En bonus, l'émission de France Culture ("La Frabrique de l'Histoire") consacrée en juillet dernier à la parution de ce numéro hors-série : ici.

L'histoire et le rêve
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Débats et actualité
commenter cet article
20 septembre 2013 5 20 /09 /septembre /2013 06:35

Lectures de poilus, 1914-1918

Livres et journaux dans les tranchées

Benjamin Gilles

Préfacé par John Horne, qui rappelle judieusement la complémentarité des archives militaires de Vincennes avec les archives nationales, et souligne au passage qu'à l'époque la France connait un taux de consommation de la presse écrite bien plus élevé qu'aujourd'hui, le livre de Benjamin Gilles analyse avec finesse ce que les soldats lisent, peuvent lire, où et comment.

Dès les premières lignes, l'auteur nous interpelle : "En 1914, le taux d'illétrisme de la population n'exédait pas 4 % ; près de cent ans plus tard il est deux fois plus élevé". Passons... Une pierre dans le jardin des maîtres de la pédagogie sur laquelle Benjamin Gilles n'insiste pas, mais qu'il n'est pas inutile de relever. Son très riche ouvrage se divise en trois grandes parties : "La lecture face à la guerre", "De nouvelles conditions pour la lecture", et "Pratiquer la lecture dans les tranchées". Il apparait ainsi que la France de 1914 est bien "une nation de lecteurs", motivés et curieux, qui n'hésitent pas à commander à leurs familles à l'arrière journeaux, revues et ouvrages, qui ensuite sont lus et relus et passent de mains en mains. Benjamin Gilles étudie aussi les conditions faites par le commandement à cette soif de lecture, la question de la censure, son évolution dans le temps , de l'interdiction à la réglementation, de la promotion des "bonnes lectures" aux stratégies de contournement mises en oeuvre par les intéressés, sans oublier le rôle particulier des associations et "oeuvres de guerre" diverses, ni les "journaux de tranchées" favorisés et contrôlé par l'autorité militaire. Il en résulte, avec de multiples nuances, la construction progressive "d'une représentation commune", auquel l'esprit ancien combattant de l'entre-deux-guerres devra beaucoup. Il n'oublie pas de traiter de l'échec (malgré ses adaptations successives) du Bulletin des armées de la République et de la méfiance face au "bourrage de crâne", ni des liens informels mais bien réels que la presse permet de créer entre "le front" et "l'arrière". Bien sûr, il est peu probable que les poilus, pour la majorité d'entre eux, lisaient beaucoup dans les tranchées de première ligne. Mais la guerre a aussi été faite de très longues périodes d'attente dans l'immédiat arrière-front, et la situation était là beaucoup plus favorable.

De copieuses annexes, dont un tableau général de la "Diffusion de la presse de 1910 à 1917" très instructif, d'excellentes références et une belle bibliographie, en font un ouvrage a connaître, à lire et à utiliser par tous les amateurs de la Grande Guerre, car au-delà de son seul titre il apporte beaucoup d'éléments sur l'ensemble des conditions sociales et culturelles dans lesquelles les poilus évoluent pendant plus de quatre ans. Un très, très bon livre.

Autrement, Paris, 2013, 329 pages, 23 euros.

ISBN : 978-2-7467-3324-4

Lire, pour dépasser le quotidien
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Première Guerre mondiale
commenter cet article
20 septembre 2013 5 20 /09 /septembre /2013 06:30

Nouvelle histoire des colonisations européennes, XIXe - XXe siècles

Sociétés, cultures, politiques

Amaury Lorin et Christelle Taraud (Dir.)

Une simple annonce de parution, dans un premier temps, avant de revenir plus longuement très vite sur le fond de l’ouvrage. Les deux co-directeurs se fixent, dans leur introduction, comme premier objectif de réintégrer dans l’histoire de l’Europe contemporaine sa composante coloniale comme « une donnée fondamentale et intrinsèque », dans une perspective résolument comparatiste. Ce volume est également conçu comme « le prolongement » du séminaire de recherche ‘Histoire des colonisations européennes’ du centre d’histoire de Sciences Po.

Il s’organise de façon assez classique en trois grandes parties (« Construire l’empire », « Acteurs et pratiques des colonisations européennes » et « Violences en situation coloniale ») et traite d’une grande diversité de territoires ultramarins pour la France, le Royaume-Uni, l’Allemagne, l’Italie, la Belgique et le Portugal.

Le livre est dès à présent disponible. Nous vous en proposerons une lecture critique dans les prochains jours. 

PUF, Paris, 2013, 234 pages, 20 euros.
ISBN : 978-2-13-061928-4.

L'Europe et son histoire coloniale
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Mondes coloniaux
commenter cet article
20 septembre 2013 5 20 /09 /septembre /2013 06:25

5e journée de l'étudiant 

dans les archives de la Défense

1er octobre 2013

Cette désormais traditionnelle activité de rentrée se tiendra comme tous les ans au château de Vincennes et associera le SHD et l'ECPAD. Vivement conseillée à tous les étudiants qui commencent un parcours de recherche, elle permet de faire connaissance avec les ressources, les inventaires, les procédures, etc. Du personnel spécialisé est présent pour répondre à toutes les questions, et stands et conférences sont ouverts à tous de 09h00 à 15h00.

SHD, château de Vincennes, Pavillon du Roi

Avenue de Paris

94306 Vincennes

Tel : 01 41 93 22 73

www.servicehistorique.defense.gouv.fr ou www.ecpad.fr

 

Se préparer en travailler en archives
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Débats et actualité
commenter cet article
19 septembre 2013 4 19 /09 /septembre /2013 06:35

Les Bulletins de la Grande Armée

Les campagnes de Napoléon au jour le jour

Jacques Garnier

Dans la très importante production éditoriale liée à l'histoire du Premier empire, voici un beau livre qui fournira aux amateurs de très nombreuses références.

Après avoir présenté en introduction les origines de ces Bulletins de la Grande Armée, en particulier durant la période révolutionnaire, l'auteur va bien au-delà puisqu'il nous livre, et commente, la totalité de ces messages, proclamations, correspondances, de la note du 19 janvier 1796 du jeune général Buanaparte au sujet de l'armée d'Italie, à la relation de la bataille du Mont-Saint-Jean (Waterloo) qui sonne le glas de l'empire. Tous ces textes ont bien sûr un rôle important dans la propagande en faveur de l'empereur, ils présentent les événements sous un jour favorable et donnent "le beau rôle" aux Français par rapport aux Coalisés. Mais, toujours rédigés à chaud à une époque où les communications vont encore à la vitesse du cheval, ils permettent aussi de décrypter les intentions de Napoléon et l'analyse qu'il fait au soir d'une bataille. Par ailleurs, la précision de la plupart d'entre eux met également en relief le rôle ponctuel de certains alliés ou de généraux (français ou étrangers) dont on parle parfois peu. Ils permettent enfin (en tenant compte de leur côté toujours volontairement orienté et positif) d'établir un bilan de chaque engagement (X participants, Y canons pris à l'ennemi, etc.) et souvent d'aborder des questions autres que strictement militaires aux échos très modernes : "L'Empereur est mécontent des désordres qui se commettent. Le pillage anéantit tout, même l'armée qui l'exerce. Les paysans désertent ; cela a le double inconvénient d'en faire des ennemis irréconciliables qui se vengent sur un soldat isolé, et qui vont grossir les rangs ennemis à mesure que nous les détruisons ; cela prive de tous les renseignements si nécessaires pour faire la guerre" (ordre à l'armée d'Espagne, 12 décembre 1808).

Bref, un "ouvrage-source" indispensable à qui veut étudier sur le fond les campagnes napoléoniennes, heureusement complété par une belle bibliographie, classée chronologiquement par date de publication. Un livre à connaître, et à utiliser ! 

SOTECA, Saint-Cloud, 2013, 623, 29 euros.

ISBN : 979-10-91561-52-5

Exceptionnelle base documentaire
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Révolution et Empire
commenter cet article
19 septembre 2013 4 19 /09 /septembre /2013 06:30

1917

L'année incertaine

Jérôme Estrada de Tourniel

Après "1914, la guerre est déclarée", "1915, la guerre d'usure" et "1916, le grand massacre", le partenariat entre le quotidien régional L'Est Républicain, l'Education nationale et les éditions SOTECA nous donne ce 1917, qui nous entraine en moins de 100 pages de la bataille d'Arras à la révolution russe.

Etant donné son objectif et son format, la brochure en reste souvent aux idées générales, mais elle bénéficie d'une bonne chronologie introductive et replace les événements dans leur environnement ("Un contexte difficile"). De nombreuses photographies accompagnent le texte courant, quelques cartes lisibles et colorées précisent les positions lors des principales batailles et au-delà des offensives militaires (Chemin des Dames, 3e bataille d'Ypres, Cambrai), sont évoquées les questions des mutineries, de l'entrée en guerre des Américains, de la défection russe et des tentatives de paix. Elle se termine sur quelques brèves présentations des "Principaux acteurs en 1917" (Benoit XV, Pershing, Kerenski, Lénine, Mata-Hari, Nivelle, Clemenceau, Wilson, etc.), quelques extraits de témoignages et documents (qui vont dans le sens des idées reçues évoquées en introduction), quelques exemples de "L'argot des tranchées" et une rapide présentation de certains lieux de mémoire.

Un volume semble-t-il tout-à-fait adapté aux scolaires et lycéens, dans le fond comme dans la forme. Les "connaisseurs" et amateurs éclairés regretterons certainement des raccourcis, des approximations ou l'emploi de qualificatifs faisant appel à l'émotion du lecteur, mais la brochure en tant que telle nous parait particulièrement bien adaptée pour appuyer l'action pédagogique et atteindre son "public-cible".

L'Est Républicain / SOTECA, 2013, 96 pages, 7 euros.

 

L'année de tous les doutes
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Première Guerre mondiale
commenter cet article
19 septembre 2013 4 19 /09 /septembre /2013 06:25

Histoires ouvertes

Rencontres historiques au château de Vincennes

Le programme de ce cycle de conférences-rencontres, organisées par le Centre des monuments nationaux, vient d'être publié pour cet automne (gratuit pour les moins de 26 ans).

Mardi 24 septembre à 18h30

Vincennes - Bastille, les prisons jumelles

par Claude Quétel

Mardi 8 octobre à 18h30

Le cardinal de Retz

par Simone Bertière

Mardi 5 novembre à 18h30

Mirabeau

par Guy Chaussinand-Nogaret

Mardi 12 novembre à 18h30

L'impératrice Joséphine

par Bernard Chevallier

Mardi 26 novembre 18h30

Les bijoux au Moyen-Âge

par Lydwine Scordia

Rrenseignements / Réservations : 01 48 08 31 20

et www.vincennes.monuments-nationaux.fr

Conférences historiques
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Débats et actualité
commenter cet article
18 septembre 2013 3 18 /09 /septembre /2013 06:35

Les espions français parlent

Archives et témoignages inédits des services secrets français

Sébastien Laurent (Dir.)

Réédition d'un ouvrage curieux dans sa forme paru pour la première fois en 2011, ce volume constitue effectivement sur le sujet, comme le précise l'éditeur, "une première en France"Sous la direction de Sébastien Laurent, l'un des grands spécialistes de ces questions, il s'agit en quelque sorte de "donner la parole aux espions", en classant par périodes et par thèmes les témoignages et les documents.

La première partie s'intéresse à l'Extrême-Orient et à l'Asie à l'époque de la victoire communiste en Chine et de la guerre d'Indochine, avec la question du financement de l'action des services par l'opium, un rapport du SDECE de novembre 1953 et une analyse du lieutenant-colonel Trinquier de 1955. La seconde précise "La formation du pré carré" après les indépendances africaines, de l'affaire Ben Bella à la fin des années 1980, en particulier sur la base des "archives Foccart" et de la correspondance de "Monsieur Afrique", avec trois coups de projecteur sur le Ghana, Dakar et l'Afrique australe. La troisième partie nous ramène vers l'Europe (territoire sur lequel l'action des services est aujourd'hui mieux connue) et trois textes retiennent en particulier l'attenbtion : "Collecter le renseignement derrière le rideau de fer", "Quand la DST surveillait et arrêtait un réseau d'espionnage est-allemand", et "Le cône sud au temps des dictatures". Enfin, la dernière partie s'attache aux évolutions dans le monde difficile ("sans polarité") que nous connaissons depuis la fin des années 1980. Ici aussi, témoignages, cas concrets et documents officiels alternent.

Un livre (très) précieux pour tous ceux qui s'intéressent à l'action des services français depuis la fin de la Seconde guerre mondiale.

Nouveau Monde poche, Paris, 2013, 623 pages. 9,50 euros

ISBN : 978-2-36583-844-3.

Témoignages et bilans
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Renseignement - Espionnage
commenter cet article

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile