Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 octobre 2013 1 14 /10 /octobre /2013 16:00

Flash urgent

Café historique de La Chouette

mercredi 16 octobre

Nos intervenants ayant été contraints de renoncer à effectuer le déplacement sur Paris, nous nous voyons dans l'obligation d'annuler pour la deuxième fois depuis la rentrée de septembre nos réunions mensuelles. Mais promis, juré, en novembre, ce sera maintenu ! Quitte à mettre en place un "plan B" !

A TRES BIENTOT !

Le sort s'acharne...
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Débats et actualité
commenter cet article
14 octobre 2013 1 14 /10 /octobre /2013 06:35

Guerres et armées napoléoniennes

Nouveaux regards

Hervé Drévillon, Bertrand Fonck et Michel Roucaud (Dir.)

Voici les actes du colloque tenu à l'Ecole militaire en décembre dernier, qui complète et prolonge les nombreux travaux publiés en 2012 sur la geste impériale.

Près d'une trentaine de communications très diverses et très riches composent ce volume. Elles sont classées en quatre grandes parties : "La Grande Armée en campagne", "Les hommes de la Grande Armée", "La Grande Armée dans la société du Premier empire" et "Traces et mémoires des campagnes de la Grande Armée". Il s'ouvre sur une analyse et une présentation par François Houdecek et Michel Roucaud (très présent dans cet ensemble) des "Archives de la Grande Armée" et de l'histoire de la publication de la correspondance impériale ; et se termine sur une évocation par Emilie Robbe "Entre histoire et mémoire" de la place et de la présence de Napoléon au musée de l'Armée. Parmi bien d'autres, signalons les interventions qui nous semblent les plus originales et qui retiennent l'attention : celle de Martin Barros sur les places fortes et les sièges dans la guerre napoléonienne (sujet rarement évoqué), celle de Jean-François Brun sur la "Répartition et l'emploi des effectifs de l'armée impériale" (extrêmement bien documenté), celle de Jean-Paul Bertaud sur "Le regard des civils sur les militaires sous l'empire" ou celle d'Hervé Drévillon sur "De la guerre napoléonienne au système napoléonien : les enjeux de la caractérisation des guerres de l'empire".

Un très bon complément à l'ensemble de la littérature récemment publiée et une masse d'informations particulièrement précises (et précieuses) au fil des pages.

Nouveau Monde Editions, Paris, 2013, 562 pages, 29 euros.

ISBN : 978-2-36583-851-1.

Histoire globale de l'Empire
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Révolution et Empire
commenter cet article
14 octobre 2013 1 14 /10 /octobre /2013 06:30

Churchill

Sophie Doudet

Pari osé et risqué que de se lancer dans une nouvelle biographie en petit format de Churchill, alors que les livres sur le grand homme d'état britannique paraissent à un rythme soutenu ! Pari osé, mais beau pari.

Rappelant dans les premières pages que, selon le vieux lion britannique, "Ceux qui prétendent que rien n'a jamais été réglé par la guerre disent des âneries. En fait, rien dans l'histoire n'a jamais été réglé autrement que par la guerre", l'auteure, spécialiste de littérature, nous offre un portrait complet de son "héros-sujet", de la guerre des Boers à Gallipoli, du ministère de l'Armement à l'entre-deux-guerres, de la crise de 1939-1940 à son échec électoral de juillet 1945, mais à aussi son activité dans l'immédiat-après deuxième guerre mondiale. Pour ceux qui s'intéressent aux conflits du XXe siècle, l'intérêt est évident. En proportion toutefois, les chapitres consacrés à la période du deuxième conflit mondial occupent une place plus importante. L'ensemble s'appuie sur de très nombreuses citations, de multiples anecdotes. Quelques erreurs factuelles (l'évacuation de Gallipoli ne se termine pas le 8 décembre 1915) et un sentiment de défense et de promotion de Churchill au fil des pages sont à souligner. Mais ces réserves n'interdisent pas de considérer qu'il s'agit là d'un volume que chaque étudiant doit connaître, tant cet homme excessif et entreprenant mérite que l'on s'intéresse très tôt à lui. Au hasard des chapitres, nous croisons en effet pratiquement tous les grands hommes politiques et chefs militaires britanniques, européens et américains du XXe siècle, généralement décrit avec ironie, verve et parfois un zeste de méchanceté.

Un petit livre qui doit figurer dans la bibliothèque de travail de chacun et qui invite aussi à se plonger dans d'autres ouvrages plus détaillés.

Folio Histoire, Paris, 2013, 260 pages. 8,20 euros.
ISBN : 978-2-07-044741-1.

Le vieux lion
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Biographies
commenter cet article
13 octobre 2013 7 13 /10 /octobre /2013 06:35

La Grande Guerre

Carnet du centenaire

André Loez et Nicolas Offenstadt

Un double sentiment à la lecture de ce livre : une vraie richesse et une vraie diversité, mais aussi un manque cruel : les auteurs font le choix de parler de la Grande Guerre sans traiter des questions militaires ... C'est pour le moins paradoxal : tout est abordé, ... sauf la guerre ou quasiment. Autre position de principe : "La Première Guerre mondiale sera ici éclatée, pour au final retrouver plus d'épaisseur, non celle d'un récit aggloméré, mais celle produite par le feuilletage de multiples voix" ... Mais à force "d'éclater" le sujet ? ...

Beaucoup d'informations et de pistes sont rappelées dans ce volume, au fil des neuf chapitres, dont le premier ("Récit") est supposé fixer le cadre des événements (une à deux pages -avec photos- pour raconter de façon très succinte chaque année de guerre). L'intérêt essentiel est de donner vraiment une image mondiale et transdisciplinaire du conflit à travers les "Lieux", "Acteurs", "Mots", "Objets", "Documents", "Travaux", "Mémoires" et "Oeuvres". Mais cette présentation de la guerre mondiale repose parfois sur des a priori ou des méconnaissances (En août 14, "les troupes françaises refluent dans une atmosphère de panique" ? En 1916, "Lawrence contribue à susciter la révolte arabe" ? ou sur la "dictature du GQG" en 1914-1915, etc.) qui entretiennent des idées reçues. On observe également que les travaux des historiens militaires sont soit passés sous silence, soit systématiquement dénigrés et que le bilan historiographique des études repose (semble-t-il) essentiellement sur les travaux  antérieurs des deux auteurs... Dans l'opposition devenue quasiment existentielle des deux écoles françaises pour la première place sur les plateaux télé, on n'est jamais si bien servi que par soi-même ...

Pour faire un point à peu près complet de la thématique Grande Guerre en dehors de son aspect militaire, ce volume sera indiscutablement très utile. Il lui manque, hélas, ce qui fait quand même (quoique certains puissent affirmer) le coeur du sujet.

Albin Michel, Paris, 2013, 255 pages, 19,90 euros.

ISBN : 978 2 2262 25149 7

Synthèse et coups de projecteur "choisis"
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Première Guerre mondiale
commenter cet article
13 octobre 2013 7 13 /10 /octobre /2013 06:30

Expérience combattante XIXe - XXIe siècles  -  III

Les environnements du combattant 

François Cochet (Dir.)

Voici donc le troisième volume du cycle initié en 2011 par François Cochet (voir les tomes 1 et 2, ici et ici). Après la formation du soldat, puis l'obéissance au feu, voici la question de l'environnement (compris au sens large) dans lequel doit évoluer le combattant.

Parmi la vingtaine de communications présentées, classées en trois grandes catégories ("Les horizons repères", "L'environnment-culture", "Les environnements techniques et leurs évolutions"), on apprécie tout particulièrement celles d'Ivan Cadeau sur "Le combattant face au milieu hydroterrestre : l'exemple de l'Indochine", de Claude Weber sur "La robotisation du champ de bataille", de Philippe Frin sur "L'environnement juridique du combattant", de Thierry Bouzard sur "Le répertoire militaire : la chanson comme environnement musical du combattant", de Francis Balace sur "L'armée belge et la question des permissions, 1915-1918", d'Andrzej Niewazny sur "1939 : cavaliers polonais contre panzers, des environnements technologiques mythifiés", de Frédéric Médard sur "L'environnement technologique en guerre d'Algérie : des contingences budgétaires à la défiance du 'baroudeur', 1954-1962" ou de Xavier Boniface sur "L'environnement logistique des forces terrestres françaises lors de l'opération de Suez (1956)". De la fin du XIXe siècle aux premières années du XXIe, de la conquête du Soudan à l'Afghanistan, le champ ratissé dans l'espace et dans le temps est immense et ce volume vient parfaitement en complément des deux premiers. Dans sa conclusion, Hubert Heyriès renvoie à la géographie, à la culture et à la technique comme larges ensembles et disciplines permettant d'aborder plus concrètement et plus complètement le phénomène guerrier. 

Une approche transdisciplinaire qui ne peut que nous satisfaire et qui donne à cette série de communications d'histoire militaire à la fois toute leur richesse et toute leur cohérence.

Riveneuve éditions, Paris, 2013, 364 pages, 26 euros.

ISBN : 978-2-36013-178-5

Le milieu ambiant, et tout le reste !
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Histoire sociale et culturelle
commenter cet article
12 octobre 2013 6 12 /10 /octobre /2013 06:30

Les fantassins du Chemin des Dames

R.-G. Nobécourt

Réédition d'un ouvrage paru pour la première fois en 1965, ce livre est en partie dépassé par l'historiographie, mais il est néanmoins resté un classique.

L'auteur précise en introduction qu'il a essentiellement utilisé comme base de sa documentation les monumentales AFGG (Armées Françaises dans la Grande Guerre) et les JMO (Journaux de marche et d'opérations), complétés par des carnets et correspondances personnelles "d'une centaine de fantassins du Chemin des Dames", ce qui donne au travail une ampleur considérable. Après avoir dans les premiers chapitres rappelé l'historique des guerres dans ce secteur, et de cette guerre en particulier depuis 1914, il décrit les lieux (château de Soupir, caverne du Dragon, etc.) et les hommes. Le grand quatrième chapitre est consacré à la seule journée du 16 avril sur l'ensemble du Chemin des Dames et pour tous les types d'unités, les fantassins certes, mais aussi les artilleurs, les cavaliers, les Sénégalais, les chasseurs et les cuirassiers, etc, à Vauclerc, Cerny, Heurtebise ou Craonne, au moulin de Laffaux comme au mont des Singes. Il insiste également sur le fait que les combats dureront plusieurs semaines, traite (un peu rapidement) de la relève de Nivelle par Pétain et aborde (encore plus rapidement) la question des "mutineries". Dans une grande seconde partie de l'ouvrage, il revient sur les événement d'avril à début mai à partir des témoignages de combattants, dans des lieux très précis (telle ferme, tel ravin, tel éperon rocheux, etc.), où il suit les hommes au raz du terrain, d'heure en heure et parfois de minute en minute. Après cet hommage, il termine par les combats de l'automne 1918 et la victoire.

Un livre qui n'est plus suffisant à lui seul pour aborder la question mais qui, par le détail avec lequel le sujet est traité et par les aller-retour entre le commandement et la troupe, reste une lecture indispensable sur le sujet.

Albin Michel, Paris, 2013, 447 pages, 25 euros.

ISBN : 978-2-226-25150-3

Réédition...
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Première Guerre mondiale
commenter cet article
12 octobre 2013 6 12 /10 /octobre /2013 06:25

Les Bretons dans la Grande Guerre

Images et histoire

Didier Guyvarc'h et Yann Lagadec

Si les presses universitaires commencent à faire des albums aussi beaux que ceux des meilleurs éditeurs spécialisés, ceux-ci ont du souci à se faire !

En un peu plus de 200 pages et 200 photos, avec des illustrations souvent très peu connues voire inédites, les deux auteurs nous proposent en huit chapitres ("Défendre la grande et la petite patrie", "Combattre", "Tenir", "Accueillir le monde en Bretagne", Faire face loin du front", "Sortir de guerre et retrouver la Bretagne", "Commémorer", "Construire et utiliser une image", "La Grande Guerre, une forme bretonne") une histoire illustrée de la mobilisation de la Bretagne pendant la Grande Guerre et de ses suites mémorielles. Des aquarelles, des photos, des dessins au crayon, des tableaux, des sous-verres, des affiches, des journaux, des cartes postales, des prospectus, des ..., des ..., etc., extraits des archives publiques ou privées : l'ensemble est parfaitement construit, cohérent et pour tout dire presque exhaustif. Les prisonniers, les femmes, la religion, le camouflage des soldats, l'arrivée des Américains, l'école, les avions, les gaz de combat : le nombre de thématiques abordées à travers le prisme d'une "approche bretonne" de la guerre est impresionnant. Et l'album lui-même est beau.
Sur le fond comme pour la forme, un livre qui doit doit connu de tous les amateurs, ... et qui à l'approche de l'hiver peut donner une judicieuse idée de cadeau ! 

Presses universitaires de Rennes, 2013, 208 pages, 45,00 euros.

ISBN : 978-2-7535-2726-3.

 

Superbe album
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Première Guerre mondiale
commenter cet article
11 octobre 2013 5 11 /10 /octobre /2013 06:35

La France et les Maronites du Mont-Liban

Naissance d'une relation privilégiée, 1831-1861

Yann Bouyrat

Nous chroniquions le 6 juin dernier le livre de Yann Bouyrat Devoir d’intervenir ? L’intervention humanitaire française au Liban, 1860 (ici) et nous en disions le plus grand bien. Voici en quelque sorte, sous la forme d’un volumineux ouvrage de plus de 600 pages, le récit particulièrement détaillé des trente années qui précèdent.

Partant de la définition de la communauté maronite et de son espace géographique, l’auteur en décrit d’abord l’ancienneté des rapports avec la France jusqu’au début du XIXe siècle. Puis, il aborde l’étude très précise de la période 1830-1831 à 1861 en s’intéressant successivement au rôle de l’Egypte (dont on oublie trop souvent qu’elle retrouve une forme de puissance régionale à cette époque), les questions communautaires et religieuses (y compris dans les schismes et les sectes), le rôle ambigu des agents consulaires britanniques (étonnant !), les ambitions de tous les protagonistes et leurs tentatives (parfois croisées) pour obtenir des uns et/ou des autres davantage de bénéfices, les guerres confessionnelles des années 1840, la place désormais prise par les Druzes et finalement « les paradoxes des années 1850 » avec un renouveau de l’hégémonie française dans la région mais aussi l’apparition de résistances plus fortes, le rôle des Missions latines et des congrégations et bien sûr « Les tragiques événements de l’été 1860 », avec l’échec relatif du corps expéditionnaire.

Pour tous ceux qui s’intéressent non seulement à la relation franco-libanaise, mais au-delà à la situation kaléïdoscopique du Proche-Orient, voilà un livre particulièrement important. Vous croiserez, parmi les responsables et dignitaires de l’époque cités, presque exactement les mêmes noms de grandes familles que l’on entend encore aujourd’hui et vous trouverez (sous certaines limites du fait des évolutions dans le temps) l’explication d’une structure encore très clanique (au sens des liens étroits dans une famille élargie), qui règle souvent les rapports et les relations sur ces territoires aujourd’hui. Le type même de l’ouvrage de référence indispensable pour qui veut comprendre et approfondir.

Geuthner, Paris, 2013, 675 pages, 48 euros.

ISBN : 978-2-7053-3873-2

Levant français
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Corps expéditionnaires
commenter cet article
11 octobre 2013 5 11 /10 /octobre /2013 06:30

Histoire et mystifications

Comment l'histoire est fabriquée et enseignée

Michael Parenti

Auteur bien connu comme « penseur progressiste américain », Michael Parenti considère globalement que l’histoire est écrite par les vainqueurs (toujours les mêmes, les « puissants »), ce qui n'est pas absolument faux, et qu’à ce titre elle est un moyen de désinformation, si ce n’est d’aliénation, ce qui est une autre histoire (sans jeu de mots).

Le livre est donc un ouvrage à charge contre l’utilisation de l’histoire type « bibliothèque rose », pardon, la couleur est mal choisie, type « bibliothèque bleue ». Charge contre les millionnaires et grands patrons qui contrôleraient tout (même si évidemment ce n’est pas totalement inexact), charge contre la religion catholique qui conserve aux femmes un statut inférieur (à la limite de « l’opium du peuple ») et exemple de l'inquisition, charge contre les rapports officiels de Haig pendant la Grande Guerre et les historiques ultérieurement publiés qui seraient faux (en fait ils sont essentiellement exacts, mais essentiellement seulement), etc. On a donc droit aux « masses bâillonnées », aux purges de la période MacCarthy, aux débats autour de la culpabilité de la CIA dans l’assassinat de Kennedy, et bien d’autres thèmes, dont il faut souligner qu’ils sont étroitement liés à l’histoire et à la culture américaine. Ceci ne suffit pas à dégager les historiens européens de tout défaut, mais mérite d’être souligné.

Le problème essentiel de ce type d’ouvrage est le caractère extrêmement militant du discours tenu et la nette volonté de l’auteur de défendre à tous prix une thèse à partir d’un postulat politique. Tout n’est certes pas faux dans ce qu’explique Michael Parenti, et nous sommes bien d’accord pour considérer qu’une « information répétée assez souvent par des ‘experts et autres sources fiables’ est acceptée comme vraie. A côté du journalisme de Panurge, nous avons l’historiographie de Panurge ». Mais le problème est que les gardiens du troupeau de moutons (de Panurge) ne sont pas toujours du même côté : combien reste-t-il de « scories » de l’histoire revisitée à l’aune des théories marxistes et marxisantes des années 1950-1960 ? Pour ne parler que de la Grande Guerre, comment ne pas évaluer le poids des idées pacifistes de l’entre-deux-guerres, ou des analyses sociales de la fin du XXe siècle ? Et que dire du "poids social" sur la recherche, par exemple à l'université ?

En résumé, un livre intéressant par tous les thèmes qu’il aborde et les exemples qu’il donne, mais qu’il convient d’aborder avec la prudence qu’impose l’engagement très militant de son auteur. Un livre à connaître, à intégrer dans sa réflexion, sans en faire une référence.  

Editions Demi-Lune, Plogastel Saint-Germain, 2013, 302 pages, 20 euros.

ISBN : 978-2-917112-25-0.

A trop vouloir démontrer...
Repost 0
Published by guerres-et-conflits
commenter cet article
11 octobre 2013 5 11 /10 /octobre /2013 06:25

Les Pieds-Nickelés s'en vont en guerre

L. Forton

Saviez-vous que les célèbres Pieds-Nickelés ont également été enrôlés en 1915 dans la guerre totale contre l'Allemagne ? La bande dessinée, dont les personnages sont avant la Grande Guerre très populaires parmi les jeunes garçons, commence à paraître en feuilleton en janvier 1915 et participe ainsi à sa façon à la mobilisation intellectuelle et morale de "l'arrière". 

On apprécie dans cette réédition la colorisation des planches, avec un vrai souci du réalisme, tout en conservant leur fraicheur aux dessins d'époque. Préfacée par Jean Tulard, que l'on n'attendait pas dans cet exercice, elle nous montre Croquignol, Ribouldingue et Filochard contractant un engagement pour la durée de la guerre, "hurlant à plein gosier : 'Vive la France ! Mort aux Boches !". La guerre de mouvement, l'artillerie, la guerre de position, les tranchées, les mines, la capture du général Choukroutmann et de sa "machine à nettoyage par le vide", les attaques de nuit, l'aérostation, le camouflage, les troupes coloniales, les prisonniers, et même une citation à l'ordre du jour, etc. Autant de thèmes traités sur le mode de la dérision, avec forces farces et ruses de potaches, pour ridiculiser les Allemands. La dernière image les montre conservant le même esprit : "Vive la France ! Vice l'armée ! A bas les Turcs ! Aux Dardanelles !"

Un petit volume sympa, pour les amateurs comme pour leurs enfants...

Librairie Vuibert, Paris, 2013, 85 pages. 14,90 euros

ISBN : 978-2-311-10014-3.

CLASSIQUE DE LA BD
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Première Guerre mondiale
commenter cet article

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile