Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 mai 2014 7 04 /05 /mai /2014 06:20

Pratiques militaires et globalisation

XIXe - XXIe siècles

Walter Bruyère-Ostells et François Dumasy (Dir.)

Ce volume constitue les actes d'un colloque tenu à Sciences Po. Aix-en-Provence du 30 mai au 1er juin 2012 avec pour objectif "de proposer une relecture de la place et du rôle des forces armées dans le processus de consolidation des Etats nation et d'expansion impériale, puis dans celui des nouvelles stratégies de projection militaire et de guerres périphériques".

Les dix-neuf contributions sont rassemblées en trois grands thèmes : "Les arts de la guerre : le combat dans la globalisation", "Globalisation et élaboration de pratiques militaires normées", et "Globalisation, administration militaire et transferts culturels". Difficile de faire un choix dans le large éventail de textes proposés. Après une première communication de Bernard Gainot ("Historiographie de la totalisation de la guerre et de ses mutations dans le champ colonial au tournant XVIIIe-XIXe siècles"), le lecteur peut suivre l'évolution des armes depuis 1870 (François Cochet) et passe du CEF en Italie (Julie Le gac) à la guerre des Boers (Fabrice Serodes) et à l'Afghanistan des années 2000 (Jean-Charles Jauffret et Christophe Lafaye). Dans la deuxième partie, nous distinguons en particulier pour leur originalité "Rentrer dans le rang ? L'intégration des combattants issus de la Résistance intérieure dans la Première armée française" (Claire Miot), "Grecs et Philhellènes : le choc des cultures combattantes, 1821-1830" (Hervé Mazurel) et "L'internationale napoléonienne au service des indépendances de l'Amérique latine, 1810-1835" (Patrick Puignal). Dans la troisième enfin, celles de Luc Chantre ("Contrôle maritime des flux des pèlerinages à la Mecque"), de Patrick Louvier ("Les puissances européennes et la crise crétoise de février-mars 1897") et d'Arthur Banga ("Le rôle des conseillers militaires français dans l'élaboration de l'outil de la défense ivoirienne de 1960 à 1980"), présentent la même qualité. Il manque (pour un problème technique dont je suis responsable) ma communication sur l'administration de la Cilicie en 1920-1921 par le colonel Brémond (mais la version orale est consultable sur le site du CHERPA).

Un large ensemble de coups de projecteur sur deux siècles et sur des territoires très différents, qui témoigne de la richesse de ce champ de recherche et qui intéressera de très nombreux amateurs.

Bernard Giovanangeli Editeur, Paris, 2014, 316 pages, 17 euros.
ISBN : 978-2-7587-0119-4.

Transfert des pratiques militaires
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Généralités
commenter cet article
3 mai 2014 6 03 /05 /mai /2014 06:20

Dictionnaire des révolutionnaires français

Pierre Brasme

Un belle galerie de portraits ! Sauf erreur, il y avait bien longtemps qu'un volume de ce type, véritable outil de travail, n'avait pas été édité. Et à coup sûr à un tarif aussi modeste.

De "A" comme "Armand Duplessis de Richelieu, duc d'Aiguillon" à "Y" comme "Claude Alexandre Ysabeau", Pierre Brasme dresse, plus ou moins rapidement, les biographies de près de 140 personnages plus ou moins célèbres de la période révolutionnaire. On retrouve, bien sûr, les Babeuf, Barras, Chénier, Desmoulins, Fouquier-Tinville, Guillotin, Hébert, Lafayette, Marat, Philippe-Egalité, Robespierre ou Talleyrand. Mais connaissiez-vous les deux Prieur ("de la Côte d'Or" et "de la Marne") ? Savez-vous combien de représentants de la noblesse figurent parmi eux ? Le nom de Claude Fournier L'Américain vous rappelle-t-il quelque chose ? Des citations, des anecdotes émaillent le propos (et l'on regrette d'ailleurs l'absence de références bibliographiques) et les textes (pour la plupart d'une à quatre pages selon la notoriété de l'intéressé) se lisent aisément.

Un bon ouvrage de départ avant d'aller plus loin et un manuel de travail qu'il convient de conserver à portée de la main. 

Coll. 'Biblis', CNRS Editions, Paris, 2014, 507 pages, 12 euros.

ISBN : 978-2-271-08001-1.

Portraits de révolutionnaires
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Révolution et Empire
commenter cet article
2 mai 2014 5 02 /05 /mai /2014 06:25

Felice Beato

(1832-1909)

Aux origines de la photographie de guerre

Catherine Pinguet

Vous vous intéressez à la conquête coloniale ? Vous voulez revoir les campagnes britanniques du XIXe siècle ? Voila le livre qu'il vous faut !

Entre le premier conflit qu'il couvre, la guerre de Crimée à l'âge de 23 ans, et les opérations de pacification en Haute-Birmanie, qu'il suit alors qu'il est âgé de presque 60, il nous entraîne en Inde, en Chine, au Japon, en Corée, au Soudan. Catherine Pinguet le suit tout au long de ses voyages professionnels, replace les prises de vues dans leur contexte (et explique ainsi comment il faut aborder la photographie de guerre), cite de très nombreux échanges avec ses différents interlocuteurs ou correspondants, aborde la question de l'utilisation de la photo pour le repérage et la préparation du terrain. Elle décrit aussi les scènes de pillages et la répression qui suivent l'arrivée des troupes britanniques à de nombreuses reprises ou nous explique l'avènement de l'ère Meiji au Japon en 1868. Le tout est très largement illustré de photos prises par Beato pour les journaux au profit desquels il travaille et les principales (ou les plus représentatives) sont décryptées.

Le récit d'une carrière donc, mais aussi une leçon d'analyse de la photo (de guerre), aussi bien dans ce quelle représente que dans ses caractéristiques techniques. Cette vie autour de monde de Felice Beato, reconstituée, "permet de constater comment l'armée britannique des années 1855-1860, instrumentalise un aventurier qui ne demande pas mieux que de photographier ce que ses commenditaires souhaitent montrer". Car si la photo ne ment pas dans ce qu'elle représente factuellement et ponctuellement, tout dépend en réalité de son contexte, de ce que le photographe a voulu faire regarder et de la "mise en scène" éventuelle qu'il a conçu. Un ouvrage qui touche à l'histoire militaire, à l'ethnographie et à la découverte de sites et monuments dans la deuxième moitié du XIXe siècle. Un livre tout particulièrement intéressant et agréable à lire comme à feuilleter.

CNRS Editions, Paris, 2014, 255 pages, 25 euros.
ISBN : 978-2-271-07885-8.

Premier photographe de guerre
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Histoire sociale et culturelle
commenter cet article
1 mai 2014 4 01 /05 /mai /2014 06:20

Il était une France

Conseils à mes petits-enfants et petits-neveux

1870-1970

René Cagnat

Ancien officier, diplomate, chercheur associé à l'IRIS, René Cagnat livre ici une partie de ses souvenirs de famille et de carrière, pour la période couvrant presque l'ensemble du XXe siècle. Son propos est très clair dès l'introduction, dans laquelle il s'adresse à ses petits enfants et appelle à "un retour vers la seule communauté qui pourra vous protéger quand tout s'effondrera et vers laquelle vousvous tournerez d'instinct, votre patrie française, et, peut-être, l'Europe des Nations".

Se définissant comme "tantôt de droite, tantôt de gauche, parfois libre penseur mais souvent catholique, royaliste à mes heures mais républicain dans l'âme, universaliste tout en étant profondément français", il raconte ainsi l'histoire de trois, voire quatre, générations d'une famille originaire d'Alsace, en grande partie installée dans l'empire (il raconte par exemple en détail la résistance des troupes fidèles à Pétain au débarquement britannique à Madagascar en 1942), son engagement moral et intellectuel très "gaulliste" (mais aussi ses sentiments de jeune favorable à l'Algérie française) et sa propre carrière d'officier d'infanterie, parachutiste, alpin, puis passé au SDECE, affecté à la mission militaire à Moscou enfin... A la fin du livre plus exactement, car sa carrière n'est pas terminée et la suite pourrait faire l'objet d'un tome 2.

L'ensemble du récit est ponctué de références à sa famille et de conseils à ses petits-enfants, sur la dignité morale de tel ou tel comportement à adopter dans des situations difficiles, ou sur l'importance d'un ancrage local. Un engagement clair, un discours qui vante un modèle traditionnel. Un style simple, presque oral, rend la lecture extrêmement aisée. Une apologie de l'attachement patriotique à travers l'histoire personnelle d'une vie bien remplie.

Editions du Rocher, Monaco, 2014, 165 pages, 17 euros.

ISBN : 978-2-268-07595-2.

Fierté d'appartenance
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Biographies
commenter cet article
30 avril 2014 3 30 /04 /avril /2014 06:25

Idées reçues sur la Première Guerre mondiale

François Cochet

Voici la réédition (très largement revue et augmentée) d'un petit volume initialement paru en 2008 et dans lequel François Cochet, avec sa très large connaissance de toutes les problématiques de la Grande Guerre, contribue à "préciser certaines approches de 'l'histoire des représentations', qui a parfois tendance à devenir une histoire des stéréotypes".

Le livre est divisé en quatre grandes parties ("Les prémices de la guerre", "Un nouveau type de guerre", "Hommes et chefs", et "La guerre de 14-18 : de l'après-guerre à aujourd'hui") qui permettent à François Cochet de revenir sur tous les grands thèmes classiques, de préciser les faits, de rétablir les responsabilités, de tordre le cou à un certain nombre d'idées encore trop largement partagées ou d'en préciser et expliquer d'autres. Sa très solide connaissance de la période lui permet d'aborder aussi bien les questions militaires que techniques, politiques que sociales, économiques que culturelles. Le système-tranchées, la définition des combattants, le travail des femmes, l'Union sacrée, les troupes coloniales, la place des Américains, sont autant de sujets qu'il aborde avec forces chiffres, références et citations pour appuyer son propos. Un propos toujours nuancé, équilibré, ce qui est particulièrement appréciable : "La Grande Guerre est rétive à la modélisation. Comme tous les grands drames humains, elle est plurielle, polysémique, complexe, voire contradictoire. Elle n'est en tout cas pas un 'bloc'. A trop vouloir lui trouver une cohérence qu'elle n'a pas, la Grande Guerre échappe finalement à la compréhension".

Le Cavalier Bleu, Paris, 200 pages, 19 euros.
ISBN : 978-2- 84670-533-2.

Idées reçues
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Première Guerre mondiale
commenter cet article
30 avril 2014 3 30 /04 /avril /2014 06:20

Un espion nazi à Paris

Interrogatoire du SS Roland Nosek

Olivier Pigoreau

Voici un document tout-à-fait exceptionnel, à partir du texte quasiment intégral du "debriefing" de l'un des responsables des services de renseignement allemands en France pendant la Seconde guerre mondiale.

Jeune officier subalterne lorsqu'il arrive à Paris quelques jours après l'armistice de juin 1940, Roland Nosek ne quitte la France qu'avec la défaite allemande en 1944. Durant ces quatre années, devenu "le plus parisien des Allemands de la capitale", il fréquente toutes les notoriétés, les élites (de la politique, de la presse, et ... du banditisme), rend beaucoup de services, noue d'utiles relations et termine la guerre en Autriche via l'Italie. Le document publié est le texte quasi-intégral du bilan rédigé par Nosek pour les services de l'armée française (275 pages !) et contient donc de nombreuses précisions sur l'action du SD en France et le rôle des uns et des autres. Le texte se présente donc de façon chronologique et se termine par une "Critique de l'activité des services en France", complété par quelques 75 pages d'annexes. On y apprend aussi le détail de l'organisation de chaque service allemand à Paris et en France, et l'on en sait plus sur le projet, en 1945, de larguer des agents français collaborateurs (membres du PPF) et d'organiser sur les arrières des Alliés, en territoire libéré, "l'équivalent" des maquis de la Résistance. De nombreux détails également sur les Français ayant travaillé pour les Allemands pendant la guerre, ou sur les activités (assez piteuses finalement) tentées en Afrique du Nord.

Bref, un récit "dans son jus", souvent d'une extrême précision, qui doit absolument être connu de quiconque s'intéresse à l'histoire des services "spéciaux" aussi bien qu'à celle de la Seconde guerre mondiale.

Histoire & Collections, Paris, 2014, 301 pages, 22 euros.
ISBN : 978-2-35250-357-6.

Témoignage
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Seconde guerre mondiale
commenter cet article
29 avril 2014 2 29 /04 /avril /2014 06:25

Les poilus juifs d'un régiment provençal

Le 112e d'Infanterie dans la Grande Guerre

Olivier Gaget

Nous avions lu avec beaucoup de plaisir il y a deux ans le précédent ouvrage d'Olivier Gaget, Un officier du 15e corps. Carnets de route et lettres de guerre de Marcel Rostin (1914-1916), ici, et nous le retrouvons avec cette analyse non pas limitée à la guerre du 112e RI, mais étendue à la façon dont les soldats juifs de ce régiment vécurent le conflit.

Dans son introduction, Jean-Yves Le Naour, parlant de micro-histoire, présente ce livre comme "un modèle de ce que représente le travail d'historien", en particulier sur le plan de la recherche des sources et de leur analyse. Le panel sur lequel travaille Olivier Gaget est effectivement limité (la plaque apposée dans la synagogue de Nice en 1923 compte 18 noms et quarante-neuf militaires au total ont pu être traités), mais il est tout aussi vrai que l'auteur tire le maximum de tous les éléments qu'il a pu retrouver. Après avoir présenté la communauté juive avant 1914 puis l'organisation du régiment avant la Grande Guerre, il tente une analyse statistique du devenir de ces soldats durant la guerre, et il faut sans doute prendre soin à ne pas donner à ces chiffres trop d'importance, tout au plus un ordre de grandeur ("Parmi les 2.820 morts pour la France du régiment entre 1914 et 1919, quinze poilus juifs ont été recensés, soit 0,53%"). Le chapitre 2 raconte, avec de nombreuses citations, la campagne de ces soldats sur les différents fronts ; puis le chapitre 3 dresse le portrait de trois officiers emblématiques : le député Moïse Maurice Bokanowski, le lieutenant Maurice Bertman, fantassin passé dans l'aéronautique ; et le capitaine Georges Ascoli, cinq fois cité. Les trois chapitres qui suivent sont plus originaux (chap. 4 "Foi religieuse et pratique du judaïsme", chap. 5 "Analyse du corpus et de quelques impressions suscitées par la guerre", chap. 6 "Anthropologie des combattants"), car ils centrent des thématiques assez classiques (la religon dans la guerre, la mort racontée, l'évolution du moral, les permissions, le statut personnel et familial de ces soldats, etc.) sur ce panel particulier des poilus juifs d'un régiment de Provence, et l'on constate qu'ils ne diffèrent pas substantiellement de leurs camarades, sauf peut-être dans l'expression d'un patriotisme peut-être plus fortement ancré encore. Dans les annexes, Olivier Gaget aborde la question de l'antisémitisme politique et l'on croise parmi d'autres Simon Sabiani, dont il détaille le parcours durant l'entre-deux-guerres.

Une étude originale et de belle qualité, sur un thème très rarement traité. A lire et à conserver avec soin.  

Publibook, Paris, 2014, 286 pages, 28 euros.

ISBN : 978-2-342-02108-0.

Monographie
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Première Guerre mondiale
commenter cet article
29 avril 2014 2 29 /04 /avril /2014 06:20

L'outre-mer français dans la guerre

(1939-1945)

Gilles Ragache

Déjà auteur de plusieurs ouvrages sur la période, Gilles Ragache propose aujourd'hui un tableau très large de la participation (sous une forme ou sous une autre) des différents territoires coloniaux français aux événements de la Seconde guerre mondiale et de la façon dont ils les vécurent.

Il commence par dresser le bilan de cette présence outre-mer en 1939, y compris dans les colonies les plus petites ou les plus éloignées. On y croise par exemple la compagnie de Cipayes des comptoirs des Indes, la compagnie de tirailleurs de Nouméa et la mobilisation de 80 jeunes de Saint-Pierre et Miquelon en dépit d'une tradition voulant qu'ils soient exemptés de tout service militaire. Après avoir rapidement traité de la 'Drôle de guerre', il aborde les armistices de juin 1940, les premiers ralliements à Londres, "le choc de Mers el-Kébir" et le détail des votes des élus d'outre-mer lorsque les parlementaires se réunissent à Vichy le 10 juillet. Gilles Ragache s'intéresse ensuite à la conférence de La Havane, voulue par Roosevelt que préoccupe la situation aux Antilles, puis aux choix différents effectués, dans des circonstances parfois difficiles, par les territoires : "Si l'Inde françaisse veut avoir avec nous des relations commerciales, il faut qu'elle se rallie au général de Gaulle", déclare par exemple Churchill. De même, se souvient-on qu'un référendum ft organisé à Tahiti ? Djibouti, La Réunion, la Guyane : un vrai tour du monde des sentiments pro-gaullistes ou pro-Pétain. Le chapitre 5, consacré à la problématique du blocus britannique, s'intéresse en particulier à la Côte française des Somalis et même à l'épisode très peu connu de l'utilisation des îles Kerguelen comme base par des croiseurs corsaires allemands. Plus politique, le chapitre 6 traite des efforts pour enraciner la Révolution nationale dans les territoires restés fidèles à Vichy (Antilles et océan Indien) et le suivant au difficile équilibre que de Gaulle s'efforce de maintenir dans le Pacifique avec les autorités britanniques. Le ralliement de Saint-Pierre et Miquelon en décembre 1941 et ses conséquences, la crise franco-américaine aux Antilles en 1942, les pressions anglaises dans l'océan Indien (Madagascar, Mayotte) la même année, puis la chute des derniers bastions tenus par Vichy font l'objet des chapitres qui suivent., tandis que l'ouvrage se termine sur la conférence de Brazzaville et ses effets outre-mer. 

Un ouvrage original car il traite de territoires souvent peu évoqués dans la "grande" historiographie. Riche de multiples détails, complété par quelques annexes et une belle bibliographie, il trouvera sa place dans toutes les bonnes bibliothèques.

Economica, Paris, 2014, 227 pages, 27 euros.
ISBN : 978-2-7178-6692-6.

L'empire français en guerre
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Seconde guerre mondiale
commenter cet article
28 avril 2014 1 28 /04 /avril /2014 06:25

Alvin York

A new Biography of the Hero of the Argonne

Douglas V. Mastriano

Porté aux nues par la propagande officielle à la fin de la guerre, en particulier pour avoir fait prisonnier 132 soldats allemands en octobre 1918, le sergent York est l'un des Américains les plus connus de la Grande Guerre.

L'ouvrage se présente comme une biographie complète, même s'il accorde naturellement une place importante à la participation de York à la Première Guerre mondiale (curieusement d'ailleurs, l'emplacement précis de ses hauts faits n'est pas connu avec certitude). De son Tennessee natal à la Seconde guerre mondiale et aux années 1960 (il décède en 1964), dans un contexte marqué par les difficultés et les questions financières. Le chapitre 7 ("One day in October") est consacré aux combats d'Argonne qui valent à Yrk sa notoriété, à travers les récits de l'intéressé mais aussi de nombreuses autres sources (dont une enquête conduite en 1919) et les recherches menées sur le terrain par l'auteur. Le chapitre 9 ("Emergence of a National Hero") raconte les manifestation préparées aux Etats-Unis (en particulier New-York et Washington) avant même son retour, l'insistance des autorités politiques (le gouverneur de l'Etat) à se mettre en avant à ses côtés, mais aussi les difficultés financières qui l'assaillent dès 1921.

En résumé, une étude modérée dans le ton et dans le propos, qui apporte aussi de très nombreuses informations sur le corps expéditionnaire américain, sa campagne militaire en France et les échos de ces évènements aux USA.

University Press of Kentucky, 2014, 323 pages.

ISBN : 978-0-8131-4519-8.

Pour commander le livre : ici.

Héros américain
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Première Guerre mondiale
commenter cet article
28 avril 2014 1 28 /04 /avril /2014 06:20

Hitler face à Staline

Le front de l'Est, 1941-1945

Philippe Richardot

A la fois synthèse et ouvrage grand public, ce dernier volume de Philippe Richardot consacré à la Seconde Guerre mondiale a pour ambition de présenter l'ensemble des problématiques liées au front de l'Est, de la signature du pacte germano-soviétique en août 1939 à la signature de la capitulation finale.

Au fil des pages, en quelques 35 brefs chapitres, il s'interroge sur ce que sait Staline avant l'attaque allemande ("Je savais que la guerre allait éclater, mais j'espérer pouvoir encore gagner quelques six mois"), sur le potentiel réciproque de chaque armée, sur le rôle des grands agents de renseignement, les choix politico-militaire d'Hitler, les crises internes propres à chaque armée, la question des partisans, les négociations secrètes et le rôle de l'ombre d'Heinrich Müller, la question des "collaborateurs" soviétiques, et bien sûr les opérations militaires elles-mêmes. Sur ce plan, la densité du texte et les limites de la pagination obligent l'auteur à être très concis, ce qui induit quelques phrases un peu rapides (Stalingrad, Koursk). La conclusion est sans surprise. Le différentiel géographique, démographique, politique et militaire entre le IIIe Reich et l'URSS de Staline ne pouvait qu'aboutir à une défaite pour l'assaillant : "Incapable de remporter sur mer une bataille de Salamine, ne pouvant gagner des batailles de Marathon contre les débarquements anglo-américains, le Reich ne peut que livrer une succession de Thermopyles contre l'Armée rouge pour différer son inéluctable chute". Notons que les références sont essentiellement tirées d'ouvrages déjà publiés.

Un volume de synthèse qui brosse très largement le tableau d'un espace géographique et d'une période, que complètent utilement une vingtaine de pages de notes et de bibliographie.

Belin, Paris, 2014, 383 pages, 25 euros.

ISBN : 978-2-7011-7690-1.

Front de l'Est
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Seconde guerre mondiale
commenter cet article

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile