Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 avril 2017 7 09 /04 /avril /2017 06:00

Les dix rendez-vous qui ont changé le monde

David Chanteranne (Dir.)

Le pari est original, il peut paraître anecdotique ou osé, mais il ne manque pas de charme et plaira sans doute aux amateurs qui aiment "picorer" des récits historiques au fil des siècles. David Chanteranne et les auteurs réunis autour de lui nous présentent en effet dix cas particuliers de "rencontres" ayant joué un rôle fondamental dans des évolutions historiques majeures, de l'Antiquité romaine à la guerre froide.

Le choix de ces "moments" prête bien entendu à discussion : pourquoi celui-ci et pas celui-là ? Pourquoi 10 et pas 15 ou 20 ? Chacun aura son avis sur ces questions et les débats peuvent se poursuivre sans interruption. David Chanteranne s'en explique en fin d'introduction : "Ces dix confrontations ont surtout permis d'éloigner le spectre de la guerre pour se rapprocher de la paix. Le sort de leurs contemporains tout autant que leur propre importance sur l'échiquier politique en aura été respectée. Ce ne fut pas le moindre de leur mérite." Eloigner le spectre de la guerre lors de la rencontre entre Poincaré et Nicolas II ? L'affirmation est pour le moins sujette à discussions... Parmi les thèmes abordés (car chaque rencontre est replacée dans son contexte), les relations entre Rome et l'Egypte (l'Orient) à travers Cléopâtre et César, la libération du "joug anglois" avec Jeanne d'Arc et Charles VII, la Russie dans l'Europe avec Pierre le Grand et Louis XIV comme avec Napoléon Ier et le tsar Alexandre ou Poincaré et Nicolas II, les équilibres européens entre Napoléon III et Bismarck ou entre De Gaulle et Churchill, la guerre froide et les relatons est-ouest avec Kennedy et Khrouchtchev. Chaque événement est contextualisé, le récit précis en est fait, des citations viennent compléter le texte courant et des références figurent en fin de volume pour chaque chapitre.

Une lecture agréable, facile, rapide. Un bon livre de vacances, un ouvrage intéressant car, mine de rien, sous une apparence très grand public, il revient sur un certain nombre de sujets importants.

Editions du Cerf, Paris, 2017, 203 pages, 19,- euros.

ISBN : 978-2-204-10399-2.

Le poids des hommes dans l'histoire
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Généralités
commenter cet article
8 avril 2017 6 08 /04 /avril /2017 06:00

Les seuils du Moyen-Orient

Histoire des frontières et des territoires

Olivier Hanne

Déjà auteur d'une dizaine d'ouvrages sur les mondes arabes et musulmans, Olivier Hanne propose ici une forme de très vaste synthèse des évolutions des territoires moyen-orientaux dans le temps long.

Les premières lignes rappellent la destruction symbolique par un groupe armé de l'Etat islamique d'un poste frontière irako-syrien sur l'ancienne ligne Sykes-Picot héritée du début du XXe siècle, au nom de l'Umma, la communauté des croyants. A partir de cet événement, à la fois marginal au plan tactique mais à forte portée symbolique dans le conflit, l'auteur s'interroge sur ce que représentent les frontières dans cette région, leurs sens profond, leurs évolutions, etc. : "Réalité juridique, administrative, fiscale, militaire, la frontière incarne toutes les dimensions de la vie politique ... La frontière est seuil parce qu'elle définit le sol de la communauté, et donc celle-ci ; elle est seuil en tant que passage entre le semblable et l'étranger ... Derrière l'idée de seuil respire la culture".  Il discute bien sûr longuement la définition même de "Moyen-Orient" et s'interroge sur les constructions étatiques qui ont émergé et se sont écroulées au fil des ans dans cette vaste région. Il remonte même dans son premier chapitre jusqu'à plusieurs millénaires avant l'ère chrétienne, lorsque l'Egypte pharaonique cherchait ses limites et que les peuples assyriens émergeaient. C'est dire l'ambition du volume, qui s'appuie en particulier sur une très riche cartographie (près de 150 cartes dont plus de 80 dans un cahier central en couleurs) qui illustre toutes les époques jusqu'à la situation actuelle et tous les régions entre l'Anatolie, la côté sud-arabique, la Perse et l'Afrique du Nord. Tout change avec l'émergence de l'Islam, la conquête musulmane, le schisme chiite, les évolutions du califat et son installation à Constantinople. Désormais, au-delà des questions territoriales et tribales, une religion unique, à vocation universelle bien que traversée par de profondes fractures, s'impose comme point de référence. Près de 300 pages sont ainsi consacrées à la période antérieure au XXe s., ce qui peut parfois paraître un peu long mais permet de fournir aux lecteurs un large ensemble de données précises et d'exemples particuliers. En regard, on peut parfois regretter que ce XXe s. n'occupe pas davantage de pages, car la densité des événements très différents qui se succèdent aurait pu justifier de plus longs développements sur les questions hachémites, israéliennes, du panarabisme et des ingérences des deux super-puissances. Olivier Hanne en synthétise en conclusion les leçons, telles qu'il les perçoit : les frontières et les mouvements de frontières au Moyen-Orient remontent bien avant les accords franco-britanniques de 1916, rpondent à un nombre somme toute limité de contraintes et pressions, et sont de plus en plus sujettes aux influences extérieures. 

Plusieurs index et une imposante bibliographie terminent ce volume qui, s'il soulève des questions, apporte aussi beaucoup d'éléments de réflexion par son approche dans le temps long.

Editions du Rocher, Monaco, 2017, 539 pages, 26,- euros.

ISBN : 978-2-268-09047-4.

Vaste synthèse géopolitique
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Monde arabe et Moyen-Orient
commenter cet article
7 avril 2017 5 07 /04 /avril /2017 06:00

Dictionnaire des institutions du Consulat et de l'Empire

Thierry Lentz (Dir.)

Une présentation très complète de tous les institutions relevant de l'Etat, "politiques, administratives ou de cour". Un ouvrage à la fois accessible à tous et extrêmement complet, qui doit figurer dans toute bibliothèque bien tenue.

On sait bien qu'au-delà de ses qualités de grand capitaine, Napoléon a profondément marqué la France moderne. Avec quelques 800 entrées scandent ce dictionnaire, de A comme "Académie de législation", à V comme "Voyages officiels", vous saurez tout grâce à ce livre sur les institutions napoléoniennes qui, aujourd'hui encore à bien des égards, organisent encore notre vie collective. Les notices sont généralement relativement limitées, mais l'essentiel y est, et l'on retrouve les auditeurs du Conseil d'Etat comme le Baccalauréat ou la Banque de France, les Chambres de commerce comme les congrégations, les divisions militaires comme les écoles supérieures, les fonds spéciaux de l'Etat, les forêts de la couronne ou  les fonction de Grand aumônier, les inspecteurs généraux de l'administration ou les lieutenants de police, les maisons d'éducation de la Légion d'honneur et l'administration des monnaies, les notaires ou l'observatoire de Paris, la préfecture de police comme les receveurs généraux des Finances, les sénateurs comme la symbolique impériale, les tribunaux de marine ou le vote des femmes. On le voit, l'ampleur du chantier est particulièrement impressionnante et le volume se pose dès à présent en outil de travail (et de référence) indispensable pour tout amateur de la période impériale. Mais au-delà, connaissez-vous l'académie celtique, fondée en mars 1804 ; le statut des armes d'honneur ; le catéchisme impérial ; le Conseil de salubrité de la ville de Paris ; la direction des haras ; la réalité du droit de grâce ; la définition du franc germinal ; l'existence des jours fériés ; l'organisation des maisons d'arrêt ; la direction générale des mines ou le régime des passeports ; etc. ? C'est dire toute la richesse de cette publication.

Quels que soient vos centres d'intérêt, la période du consulat et de l'empire est d'une telle importance dans notre histoire depuis deux siècles que vous trouverez nécessairement beaucoup dans ce volume de référence. Un "indispensable" à conserver précieusement.

Tallandier, Paris, 2017, 773 pages. 29,90 euros.

ISBN : 979-10-210-2340-6.

(Re)Construire un Etat et une administration
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Révolution et Empire
commenter cet article
6 avril 2017 4 06 /04 /avril /2017 06:00

L'amiral d'Argenlieu

Thomas Vaisset

Exceptionnelle biographie d'un personnage dont le nom est bien connu (cf. l'Indochine de l'immédiat après-Seconde guerre mondiale), mais dont la réalité du parcours et encore plus la personnalité sont très largement ignorés.

A partir d'une thèse brillante, plusieurs fois primée, Thomas Vaisset nous offre avec ce volume une biographie passionnante. Que l'on aime ou que l'on n'aime pas l'amiral Thierry d'Argenlieu et en particulier son rôle en Indochine, il est indispensable de la lire et de la connaître. La personnalité, à bien des égards déchirée, de ce marin très tôt attiré par l'Eglise (ou de ce croyant passionné par la mer, on ne sait), issu d'un milieu militaire et marin catholique pratiquant, est visiblement beaucoup plus complexe que la doxa généralement répétée ne le laisse entendre. Son approche comme marin de la Première Guerre mondiale est intéressante, mais son entrée au Carmel à l'issue de la guerre ne pose pas moins de questions, même si Thomas Vaisset s'efforce d'y répondre avec beaucoup de finesse. En 1940, il "entre en gaullisme" comme on entre dans les ordres, et son parcours pendant la Seconde guerre mondiale est exemplaire. Chancelier de l'ordre de la Libération, ce qui est particulièrement significatif, il est nommé à l'été 1945 haut-commissaire en Indochine, où la France doit totalement retrouver son ancienne place après le coup de force japonais de mars, l'émergence du pouvoir national-communiste sur fond de lutte entre mouvements nationalistes, et l'occupation anglo-chinoise. Les pages consacrées par Thomas Vaisset à ces épisodes sont absolument éclairantes (voir les divergences entre politiques et militaires), par la précision et la diversité des sources auxquelles il fait référence et la qualité de la démonstration (à laquelle on peut bien sûr ne pas adhérer, mais qui reste au minimum dès à présent un élément important de l'historiographie). "Victime expiatoire livrée à la SFIO pour dissimuler ses propres fautes" ? Les dernières semaines de 1946 et les premiers de 1947 forment une sorte de psychodrame, dont le détail nous est livré, se soldent quelques mois plus tard par un retour définitif au Carmel, l'amiral Thierry d'Argenlieu redevient Louis de la Trinité, même s'il conserve ponctuellement une présence (politique et militaire) à l'occasion de grandes manifestations gaullistes.

Entre gaullisme de guerre et guerre d'Indochine, une biographie de référence, indispensable pour tous ceux qui s'intéressent à l'histoire de France au XXe siècle.

Belin, Paris, 2017, 384 pages, 21,- euros.

ISBN : 978-2-410-00553-0.

Le moine-amiral
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Biographies
commenter cet article
5 avril 2017 3 05 /04 /avril /2017 06:05

1917 : année du Canada ?

Tranchées  -  HS n° 12

Un beau sujet pour ce nouveau hors-série, sous la double signature d’Eric Labaye (pour la bataille de Vimy) et de Christian Duquesne (pour celle de Lens). Il s’agit en effet de traiter des engagements fondateurs pour le Canada comme pour son armée (voir les impressionnantes commémorations actuelles) du printemps et de l’été 1917. Avec un grand souci du détail utile, Eric Labaye brosse en une cinquantaine de pages un tableau complet des opérations qui permettent de s’emparer de la crête de Vimy, mais aussi de leurs préparatifs, de leurs conséquences et de la mémoire qui en a été conservée. Christian Duquesne revient en une trentaine de pages sur l’importance de la dure bataille de Lens en août, selon un plan proche. Un dossier mérité en l’honneur du Canadian Expeditionary Corps et un hors-série à conserver soigneusement.

Corps d'armée canadien
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Presse "Histoire"
commenter cet article
4 avril 2017 2 04 /04 /avril /2017 06:05

Marine britannique

Los !  -  n° 31

Depuis plus de 5 ans maintenant, chaque numéro de Los ! nous transporte sur, sous, et au-delà des mers, et je n’ai pas le souvenir d’avoir été une seule fois déçu. Dans ce numéro de printemps, la Royal Navy est en particulier à l’honneur avec plusieurs gros articles : les portes-avions de l’entre-deux guerre de la classe Courageous, puis la carrière et la fin du ravitailleur allemand Altmark pendant la Seconde guerre mondiale enfin avec une belle synthèse sur la guerre des Malouines : « L’expérience britannique de 1982 », enfin avec une présentation des sous-marins de Sa Gracieuse Majesté depuis l’entre-deux-guerres. A recommander avec la même conviction.

Royal Navy
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Presse "Histoire"
commenter cet article
4 avril 2017 2 04 /04 /avril /2017 06:00

Des chars, encore des chars, … et des prédictions astrologiques

GBM  -  n° 120

Le dernier numéro de GBM confirme toutes les qualités du magazine avec un sommaire original et varié qui nous entraîne dans une très solide présentation par Jean-Pierre Fouché des caractéristiques aussi bien techniques que d’emploi des blindés Schneider à Berry-au-Bac, jusqu’à un très amusant article sur les prévisions des astrologues au début de l’année 1940… Visiblement, tous n’avaient pas un « sixième sens » très affuté ! Un bel article avec tableaux et récapitulatifs nous présente la compagnie d’infanterie de 1917, par Jean-Claude Latour ; et Guy François fait un bilan complet du canon de 220 L Mle. 1917 (« De la difficulté d’allier puissance et mobilité »). Rappelons que ces articles techniques sont toujours à recontextualiser dans le cadre de l’emploi des matériels, et qu’à ce titre ils apportent une véritable plus-value à la compréhension du déroulement des opérations. Enfin, Jacques Sicard et François Vauvilliers commencent la présentation d’une étude d’ensemble sur les automitrailleuses au Levant durant l’entre-deux-guerres.

Schneider et mitrailleuses
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Presse "Histoire"
commenter cet article
3 avril 2017 1 03 /04 /avril /2017 06:00

Guerre froide

Les dessous d'une guerre qui n'a pas eu lieu

Michael Kerrigan

Traduction en français d'un ouvrage paru à Londres en 2012, ce livre a en fait pour sujet les idées les plus surprenantes, les projets les plus "tordus", ayant germé dans les esprits de certains responsables américains et soviétiques pendant la guerre froide. C'est parfois proprement étonnant.

Ces affaires commencent dès le lendemain de la victoire sur l'Allemagne nazie en 1945 et vont se poursuivre pendant les années 1950 et 1960 (pour les projets les plus fous), jusqu'à envisager de faire exploser des armes atomiques sur la Lune ou de dresser...des chats équipés de matériels électroniques pour les transformer en postes d'écoute ! Si certains ont pu à l'époque des faits s'investir durablement dans tel ou tel projet, reconnaissons qu'aujourd'hui ils relèvent souvent de l'imagination aussi anecdotique que débordante. Il n'en demeure pas moins que très officieusement des études ont été conduites, parfois pendant de longs mois voire de longues années (l'affaire des "chats-espions" bénéficie de plus de 20 millions de dollars de budget). Elles témoignent, de la plus prosaïque à la plus délirante, que l'esprit humain ne manque pas d'imagination quand il s'agit de chercher à abattre un adversaire par des voies détournées, que la science est appelée à y jouer un rôle majeur, mais aussi qu'il existe heureusement des responsables plus censés qui font connaître les objections et finalement parviennent souvent à y mettre fin. Du Laos en Amérique latine et en Europe, un surprenant voyage au pays des professeurs Nimbus, des docteurs Jekyll et des Machiavel aux petits pieds.

Des données à intégrer dans le cadre plus large des actions subversives ou des recherches scientifiques, mais aussi des réalités des jeux de pouvoir. Il manque en fait à ce volume une conclusion ou une synthèse finale tirant les enseignements des cas concrets évoqués, et l'on tirera profit des exemples et des documents cités pour illustrer (souvent de façon très originale !) d'autres travaux.

Editions Jourdan, Paris, 2017, 261 pages. 18,90 euros.

ISBN : 978-2-87466-388-8.

Quand la 'guerre froide' était 'chaude'
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Généralités
commenter cet article
2 avril 2017 7 02 /04 /avril /2017 09:37

Le temps des bagnes

1748-1953

Michel Pierre

"Les peines doivent avoir un caractère sévère et quelque fois terrible, mais jamais un aspect hideux ... Jamais elles ne doivent s'entourer de circonstances qui excitent dans le public soit une curiosité corruptrice qui mène à l'insensibilité, soit une imprudente compassion qui mène à la mollesse". Cet extrait de l'ordonnance de décembre 1836 semble assez bien marquer la volonté des régimes et des législateurs successifs en ce qui concerne les bagnes : sanctionner durement, mais ne pas avilir.

Michel Pierre commence son étude par la fin des galères, dont la "force motrice" n'est constituée jusqu'au XVIIIe s. que par les bras des condamnés. Avec le développement de puissants navires de guerre à la grande époque de la marine royale, il faut trouver une autre solution pour les condamnations lourdes et, pendant un phase intermédiaire, de Louis XV à la Seconde république, les bagnes portuaires (Toulon, Brest, Rochefort) accueillent plusieurs milliers d'hommes employés à des travaux de constructions navales. Au début des années 1850 s'ouvre donc le temps des bagnes coloniaux, en Nouvelle-Calédonie et en Guyane, qui vont fortement marquer les imaginaires populaires. Le livre s'organise dès lors en cinq grands chapitres qui abordent successivement la montée en puissance de l'administration pénitentiaire sur ces territoires ("Terres d'exil"), l'organisation et le fonctionnement des bagnes, la typologie et les caractéristiques de la population des condamnés, les conditions de travail et de survie, etc. ; puis la question des enfants et adolescents, garçons et filles ("Mauvaise graine"), "pire que le pauvre, l'enfant pauvre". Ce chapitre nous semble toutefois un peu décalé car essentiellement métropolitain, même s'il s'ouvre en quelque sorte sur la décision de juillet 1763  de créer aux Antilles, sur l'île de la Désirade, un centre "pour la punition des jeunes gens de famille ... dont la conduite irrégulière aurait obligé les parents à demander leur exportation dans les colonies". Le chapitre 4 nous parle des Joyeux, de Biribi et des bataillons d'infanterie légère d'Afrique, autre sous-ensemble autour duquel un romantisme souvent déplacé à pu construire une mythologie qui n'a parfois pas grand chose à voir avec la réalité de ces bagnes militaires d'Afrique du Nord. Les deux derniers enfin évoquent successivement la lente disparition des bagnes coloniaux à partir de l'entre-deux-guerres mondiales (avec la création cependant dans les années 1930 de l'éphémère Territoire de l'Inini, dans l'intérieur guyanais, où sont installés des Indochinois condamnés), puis à leur disparition pure et simple (après la phase difficile des années 1942-43 qui voient par exemple le taux de mortalité grimper de 6% à plus de 40% !). "Le 1er août 1953, le 'San Mateo' débarque à Bordeaux les 140 derniers condamnés en cours de peine, accompagnés des fonctionnaires de l'administration pénitentiaire quittant définitivement Saint-Laurent-du-Maroni". Au fil des pages, l'auteur s'intéresse bien sûr au sort des condamnés, mais il met aussi ses recherches en perspective (y compris après la fermeture des bagnes) avec les projets de développement économique de ces territoires par exemple.

Un livre original, une étude approfondie, qui intéresse l'histoire de la Justice mais aussi l'histoire coloniale et qui ne manque pas d'évoquer la place de la justice militaire dans ce dispositif.

Tallandier, Paris, 2017, 526 pages. 23,90 euros.

ISBN : 979-10-210-0508-2.

De Biribi à Cayenne
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Histoire sociale et culturelle
commenter cet article
1 avril 2017 6 01 /04 /avril /2017 08:01

Le livre noir de la CIA

Yvonnick Denoël

Réédition largement actualisée d'un ouvrage paru au début des années 2000, ce volume format poche dresse en quelque sorte le procès des actions illégales de la CIA, de sa création à la présidence Obama.

En six grandes parties qui suivent chronologiquement les mandats présidentiels américains, de Truman à Obama, l'auteur revient sur 26 affaires qui ont toutes, en leur temps, défrayé la chronique. Certaines sont bien connues ("Quand l'Amérique protégeait les criminels de guerre nazis"), d'autre beaucoup moins ("Quand la CIA espionne les sénateurs chargés de la contrôler"), mais elles forment ensemble un total assez sinistre, surtout si l'on observe qu'il s'agit dans de très nombreux cas d'une longue succession d'échecs : il n' y même pas la justification de l'efficacité ! De l'Iran et de l'Amérique centrale des années 1950 durant lesquelles la CIA multiplie les opérations pour renverser des gouvernements, à l'extrême-Orient des années 1960 et 1970 marquées par les dossiers indonésiens, vietnamiens, cambodgiens et laotiens en particulier, nous arrivons au Watergate, et donc à l'utilisation des hommes et des moyens de l'agence sur le sol américain et dans le cadre d'une opération de politique intérieure. Les années Reagan, Bush père et fils, Clinton ou Obama ne changent finalement pas grand chose : "Après une période de sidération, les faucons de l'administration Bush-Cheney ont reconnu publiquement que Barack Obama avait tout simplement chaussé les bottes de son prédécesseur" . Le récit de la traque finale de Ben Laden lui-même est aujourd'hui contesté.

Chaque dossier s'appuie sur de nombreux témoignages et parfois des archives, puisque l'agence américaine commence à déclassifier différents documents (avec prudence bien sûr). Le bilan donne naturellement le sentiment d'un livre "à charge", au point que l'on en vient à se demander si, à un moment ou à un autre, la CIA a joué un rôle positif dans l'histoire récente des USA. Se pose alors une question plus fondamentale : et si, finalement, ces dérives n'étaient que l'écume des choses, et l'action de l'agence tout simplement "logique" en termes de puissance ? Ce qui ouvre sur bien d'autres perspectives...

Chronos, Paris, 2017, 431 pages. 9,90 euros.

ISBN : 978-2-36942-476-5.

Actions clandestines
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Amériques
commenter cet article

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile