Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 octobre 2014 5 03 /10 /octobre /2014 06:17

L’armée des Indes à Givenchy

Tranchées - n° 19

Le magazine accorde toujours une place importante aux combats (souvent) oubliés de cet automne 1914 et il propose dans ce numéro deux articles tout-à-fait originaux : l’un sur les engagements (et les difficultés) de la Landwehr allemande en Lorraine au début de la guerre (par François Hoff), l’autre sur ceux de l’Indian Expeditionnary Force de l’armée des Indes à Givenchy en décembre 1914 (par Yves Buffetaut). Chacun de ces deux textes est également l’occasion de quelques considérations plus larges sur l’emploi des unités. Les questions navales ne sont pas absentes, avec le début d'un article sur l’affaire d’Héligoland le 28 août (par Yoann Marlière). On apprécie également un texte intéressant sur les deux premières batailles de Gaza, défaites britanniques en 1917 -malgré une inversion légende/photo, simple détail- (par Yves Buffetaut).

Inadaptation partagée
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Presse "Histoire"
commenter cet article
3 octobre 2014 5 03 /10 /octobre /2014 06:10

Koursk 1943 - Le choc des matériels

2e Guerre Mondiale thématique - n° 36

Encore un dossier sur Koursk. Non pas sous l'angle de la stratégie ou de la tactique, mais cette fois sous celui des matériels. Après une rapide introduction rappelant les grandes lignes de l'immense bataille, c'est donc presque un test comparatif, en quelque sorte, T34 contre Panther, chasseurs de chars, avions : 22 fiches, pour la plupart sur deux pages, dont 6 traitent de matériels soviétiques. Les amateurs y retrouveront le profil de chaque matériel.

Inventaire des matériels
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Presse "Histoire"
commenter cet article
3 octobre 2014 5 03 /10 /octobre /2014 06:00

Les 'As' de l'armée impériale japonaise

Aéro Journal - n° 43

Le long article consacré aux 'As' japonais de la Seconde guerre mondiale ne se contente pas de comptabiliser les victoires des uns et des autres et nous entraîne aussi dans une approche culturelle de la place de ces pilotes exceptionnels dans l'armée de son temps. On apprécie également l'article consacré à l'apport des raids civils et compétitions d'endurance de l'entre-deux-guerres sur les aviations de la Seconde guerre mondiale, et celui consacré au rôle et à la place des ingénieurs et cadres allemands qui fuyent l'Europe après 1945 dans le développement (?) de l'aviation militaire argentine des années 1950.

Guerre aérienne
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Presse "Histoire"
commenter cet article
2 octobre 2014 4 02 /10 /octobre /2014 06:20

Les Soviétiques quittent la RDA

Batailles & Blindés - n° 63

Une ambitieuse étude (pp. 42-57) sur les "erreurs" allemandes durant la Première puis la Seconde guerre mondiale dans le domaine des chars d'assaut. Un facteur essentiel semble peu pris en considération pendant les conflits eux-mêmes : les effets du blocus allié. Au-delà de l'engagement ou non en faveur des blindés pendant la Grande Guerre, le IIe Reich ayant fait le choix stratégique de l'entretien de son indispensable réseau ferroviaire (indispensable pour les bascules de forces entre les fronts), de l'artillerie et de la guerre sous-marine, les volumes en matières premières disponibles auraient tout simplement été insuffisants pour lancer une production massive. Plus novateur et original nous parait être l'article de Jean-Jacques Cécile consacré au départ des Soviétique d'Allemagne orientale : "Rapatrier 500.000 hommes et 4.000 chars !", très justement qualifié de "l'un des mouvements logistiques les plus ambitieux de l'histoire contemporaine"

Sous toutes les coutures
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Presse "Histoire"
commenter cet article
2 octobre 2014 4 02 /10 /octobre /2014 06:15

L'honneur

Inflexions - n° 27

Le périodique du dialogue entre civils et militaires dans le domaine des sciences humaines aborde avec ce numéro de l'automne 2014 un sujet de fond, qui devrait résonner nécessairement au plus profond de chaque soldat et de chaque citoyen.

Dans son très intéressant éditorial, Jean-Luc Cotard revient sur le débat autour de la personnalité et de la carrière d'Hélie de Saint-Marc, dont la vie d'engagement a brusquement basculé le jour où, commandant par intérim, il entraîne un régiment dans la rébellion... Qu'est-ce que l'honneur ? Pas moins de seize contributions (du général Georgelin à Hervé Drévillon, de Walter Bruyère-Ostells à Eric Deroo, de Bénédicte Chéron au général Bachelet) s'attachent à mettre à jour, à identifier, à faire comprendre, les ressorts et les limites, l'importance et les ambigüités, la pérennité et les évolutions de ce sentiment (cette valeur, cette notion, cette posture ?) théoriquement cosubstantiel de l'état militaire, en guerre comme en paix, et dont les manifestations peuvent être diverses. Dans les derniers articles en varia, notons un texte de Jean-Baptiste Murez sur "La Grande Guerre en chansons".

Un numéro qui confirme tout l'intérêt de cette publication (trois numéros par an).

Pour commander directement et s'abonner : ici.

Réflexions essentielles
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Presse "Défense"
commenter cet article
2 octobre 2014 4 02 /10 /octobre /2014 06:00

Prochaines activités de la

Commission française d'histoire militaire

5 octobre

Visite de la BA 113 de Saint-Dizier

18 octobre

Conférence de Fadi El Hage

"Un général d'armée emblématique de la France au début du XVIIIe siècle :

le maréchal de Villars"

20 - 21 novembre

Colloque international à l'école militaire

"Guerre préparée - Guerre vécue. L'année 1914"

17 décembre

Conférence de Jean-Paul Bled

"L'Autriche-Hongrie et la crise de juillet 1914"

Pour détails et inscriptions : michelloustau-at-numericable.fr

CFHM
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Débats et actualité
commenter cet article
1 octobre 2014 3 01 /10 /octobre /2014 06:10

Jean Norton Cru et la Grande Guerre

La 'vérité due aux poilus' contre les prix Goncourt

Jacques Verdier

Si le nom de Jean Norton Cru est bien connu des amateurs de récits de la Grande Guerre, il est souvent associé soit à des polémiques, soit à des louanges quasi-systématiques. Le grand intérêt de ce volume est, à la fois, de restituer la personnalité du célèbre auteur de Témoins et de rappeler les conditions de réalisation de l'étude comme les critères de rédaction retenus pour ce livre fondateur sur les témoignages de la Première Guerre mondiale.

En dix chapitres, Jacques Verdier retrace ainsi, à travers l'histoire de Témoins et de Du témoignage, mais aussi en utilisant abondamment des correspondances privées, la vie et l'oeuvre de Jean Norton Cru. Il apporte de très utiles précisions sur son environnement familial, sur l'importance de son éducation et de la foi protestante, sur la force de volonté et la détermination (certains pourraient dire l'entêtement) dont il fait preuve, sur les conditions de travail aux Etats-Unis. Surtout, il nous éclaire sur les débats et polémiques qui entourent la publication de Témoins, s'efforce de relativiser blâmes et louanges, précise les critères de sélection et d'analyse des quelques 300 ouvrages commentés, rappelle les arguments que Norton Cru donne pour sa propre défense. Il sait aussi reconnaître les faiblesses et les excès de celui qui voulait à tout prix dire la vérité sur la guerre, sans fard ni exagération. Les nombreux extraits d'articles et de correspondances qui viennent en appui du texte courant complètent utilement la démonstration et l'on quitte le livre en ayant le sentiment de pouvoir réellement mieux analyser et comprendre les textes ubliés pendant et après la Grande Guerre, les principe posés étant par ailleurs applicables pour l'essentiel aux autres conflits qui suivirent. Le dernier chapitre, consacré à "L'actualité de la démarche de Norton Cru" est relativement consensuel, alors que la double question du témoignage de guerre et du statut du témoin, sur laquelle ce livre nous fait utilement réfléchir, reste toujours d'actualité.

On ne peut que recommander la lecture de l'ouvrage. Presque un passage obligé, avant d'entreprendre celles des livres de Norton Cru et des innombrables carnets et autres journaux de guerre. 

Editions Ampelos, 2014, 191 pages, 17 euros.
ISBN : 978-2-35618-078-0.

Pour commander directement l'ouvrage : ici.

Du témoignage
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Première Guerre mondiale
commenter cet article
30 septembre 2014 2 30 /09 /septembre /2014 06:00

Dans la peau du soldat inconnu

Jean-Pierre Guéno

Je croyais naïvement que cette littérature s'était éteinte d'elle-même dans les années 60, après avoir connu son apogée durant l'entre-deux-guerres. Erreur. En dehors de quelques feuilles confidentielles antimilitaristes, il reste Jean-Pierre Guéno, écrivain et journaliste présenté comme historien, "un conteur de mémoire égaré dans les méandres de l'histoire". Un seul bémol, mais de taille : la mémoire en question est univoque et sélective.

Imaginant un personnage capable de se réincarner à volonté, l'auteur se voit successivement en tel ou tel soldat de la Grande Guerre, anonyme (parfois) ou célèbre (souvent), et en raconte sommairement l'histoire en employant le "je". Nous sommes donc dans le roman, avec la prétention de traduire la réalité, d'où confusions permanentes, voire tromperies pour le lecteur (mais c'est aussi du roman). Un exemple dès les premières pages : "En ce premier été de guerre, nous parcourions souvent 70 kilomètres par jour entre deux champs de bataille"... 70 km. par jour avec l'ensemble du barda ? Ceux qui ont effectué des raids d'une semaine avec équipement et étapes quotidiennes de 30 à 40 km. apprécieront. Un détail certes, mais qui illustre le style et donne le ton de l'ouvrage. Chapitre après chapitre, presque page après page, revient le même type de considérations : le soldat souffre, par la faute des officiers évidemment incompétents, et victime des généraux, bien sûr bouchers. Ces derniers doivent d'ailleurs manipuler les politiques et être probablement aux ordres des grands financiers : "La patrie, la politique, les nationalités, les principes économiques, tout ce dont on leurrait les foules, mensonges, mensonges, mensonges !" ; "Ce n'est pas la France que nous servions. Nous nous faisions casser la gueule pour les généraux. C'était une guerre d'argent et d'ambitions". Quelques personnages plus connus sont récupérés au passage : Driant (dont l'auteur rappelle, mine de rien, qu'il fut qualifié "de sous-Jules Verne", merci pour lui), ou Mata-Hari ("Femmes trop étrangère, trop libre, trop libertine, trop cosmopolite, trop moderne, trop fatale", un article bientôt dans la presse people ?), dont il fait finalement... le Soldat inconnu ! 

N'est pas Barbusse qui veut et il ne suffit pas de "s'inspirer" de quelques écrits soigneusement sélectionnés pour faire un grand livre d'histoire ou un bon roman ("Le texte de ce livre est composé à 80 % à partir de leurs lettres et de leurs carnets de tranchées"). L'immense flot des correspondances quotidiennes et les innombrables "carnets" et "journaux" personnels témoignent d'abord de la diversité et de la complexité des situations individuelles et collectives. Le même soldat peut, souvent, passer en quelques jours d'un sentiment à l'autre, en exprimer un puis son contraire. Le reconnaître et tenter de l'expliquer n'est pas nier la réalité des souffrances, des sacrifices et des deuils, c'est s'interroger sur une réalité multiforme. Diversité, complexité, multiforme, finesse, subtilité : autant de termes qui n'ont pas leur place dans ce livre. Jouer systématiquement sur les seuls ressorts du sentimentalisme le plus basique pour faire pleurer Margot (dans le style "la guerre c'est sale", et certaines phrases faisant irrésistiblement penser à des articles de L'Humanité du début des années 1930 en pleine campagne pacifiste et antimilitariste), même pour un roman, fait sans doute "vintage" mais n'apporte rien. Pas plus en tout cas que "l'inflation patriotique" et le bourrage de crâne de la grande époque, aussi ridicules, et justement condamné. Etre "monocolore" à ce point devient même impressionnant. Bref, navrant.

Rémy

Le Passeur éditeur, Paris, 2014, 188 pages, 16 euros.

ISBN : 978-2-36890-142-7.

Navrant...
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Première Guerre mondiale
commenter cet article
29 septembre 2014 1 29 /09 /septembre /2014 05:50

Kim Philby

L'espion qui trahissait ses amis

Ben Macintyre

Bien connu pour ses publications antérieures (cf. Les espions du débarquement), dans un style agréable et avec visiblement une excellente connaissance du dossier, Ben Macintyre nous propose aujourd'hui un ouvrage à la fois important et atypique. Il s'intéresse (après plusieurs autres) au célèbre espion britannique Kim Philby, mais le fait sous l'angle de l'histoire d'une amitié.

Il précise honnêtement dans l'avant-propos que que la modestie des sources fiables l'a obligé à faire des choix : "le contenu des pages qui suivent n'est pas une science exacte , mais se rapproche le plus de l'histoire telle qu'elle m'est apparue". L'histoire commence en 1939 avec Nicholas Elliott et la description d'un environnement et d'un réseau particulier (celui d'une partie de l'establishment britannique) dans lequel va essentiellement évoluer ensuite son ami Philby. Des premiers jours de la Seconde guerre mondiale à la guerre froide, nous suivons ainsi Philby non seulement dans ses actions mais aussi dans son milieu, au ministère des Affaires étrangères, avec ses camarades, pendant la Seconde guerre mondiale puis ensuite au début de la guerre "froide", nous voyons les services britanniques avoir des soupçons, le MI5 s'opposer au MI6 et tenter d'identifier le traître, les doutes de nombreux responsables ("Philby ne pouvait pas être un traître"), les désaccords entre les deux services de renseignement (qui correspondent aussi à une différence de constitution sociologique et d'état d'esprit général), les amis qui restent et ceux qui s'éloignent, les difficultés quotidiennes du héros déchu, les officiers traitants soviétiques et les malheurs de sa femme. Un ultime poste à Beyrouth comme "journaliste", simple étape finalement dans la descente aux enfers. Au passage, une audacieuse opération imaginée par Elliott à l'occasion de la visite en Grande Bretagne de Khrouchtchev à la fin des années 1950. Et une dernière rencontre entre Elliott et Philby, tendue, avant une exfiltration dans l'urgence vers l'Union soviétique, où il va mourrir quelques années plus tard.

Un récit parfois haletant, souvent surprenant, toujours intéressant et d'une lecture aisée. Une approche originale du "maître-espion".

Ixelles éditions, Paris, 2014, 399 pages. 23,90 euros.

ISBN : 978-2-87515-227-5.

Maître-espion
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Renseignement - Espionnage
commenter cet article
28 septembre 2014 7 28 /09 /septembre /2014 06:00

Système D

Les Robinsons des tranchées

A la fois livre et catalogue d'exposition, ce très bel ouvrage collectif (beau papier, présentation soignée, esthétique générale) a parfois des allures "d'OVNI" déroutant de l'édition.

En effet, voulant semble-t-il prouver à chaque page que ce fameux système D est d'une absolue importance durant la Grande Guerre, les différents contributeurs "en rajoutent" dans les textes qui accompagnent les très nombreuses (et souvent superbes) illustrations. On fini par avoir l'impression que ce système D est l'alpha et l'oméga des armées de la Grande Guerre en campagne. Constatons cependant, si vous le voulez bien, que cette aptitude à la "débrouillardise" (si fréquemment attribuée au soldat français au point d'en devenir l'une des caractéristiques) ou à l'initiative locale se retrouve bien avant 1914 et, pour tout dire, continue bien après 1918. Certains pourraient même dire que que cela existe toujours...

Pour en revenir à ce bel album, le lecteur retrouvera sur près de 300 pages tous les types (ou presque) des réalisations des "poilus bricoleurs", qu'il s'agisse d'initiatives de la base pour améliorer l'ordinaire et compenser la modicité des moyens officiels, ou qu'il s'agisse de trouver quelques loisirs et dérivatifs. Au fil des chapitres, sont traitées les questions liées à l'hébergement, à l'alimentation, à la protection, etc. L'art (ou l'artisanat) des tranchées est bien sûr abordé (même si l'on sait bien qu'il n'a souvent de "tranchées" que le nom) et, plus original, quelques pages sont consacrées à la fabrication des "journaux de tranchées". Dans ces différents domaines, il ne faut pas penser que le commandement de contact en est exclu : non seulement il accepte, il "tolère", mais souvent il pousse à ces initiatives, et dans le cas des journaux de tranchées fournit même les moyens. Dans la dernière partie de l'ouvrage, quatorze notices (chacune rédigée en 1914 caractères !) présentent un objet emblématique, original ou caractéristique fabriqué par des poilus avec des matériaux de récupération. Enfin, une longue bibliographie permettra aux amateurs d'aller plus loin s'ils le souhaitent.

Un beau livre, qui restera en particulier pour sa superbe iconographie.

Editions Mare & Martin, Paris, 2014, 299 pages, 24 euros.

ISBN : 979-10-92054-34-7.

Adaptations de fortune
Repost 0
Published by guerres-et-conflits - dans Première Guerre mondiale
commenter cet article

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile