Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 juillet 2020 6 04 /07 /juillet /2020 00:01

Dissidence - Dissonance

Contre la désinformation sur la guerre d'Algérie

Jean Monneret

A mi-chemin entre le pamphlet et le livre d'histoire, ce livre n'a pu être rédigé que par un fin connaisseur de la guerre d'Algérie qui, fatigué d'entendre toujours répétées les mêmes propos erronés, reprend presque mot à mot quelques publications "d'historiens officiels" de la guerre d'Algérie pour les corriger.

Les prises de positions sont tranchées et l'auteur ne mâche pas ses mots dès les premières lignes : "Durant les années 1990, la recherche historique concernant la guerre d'Algérie fut touchée par un mal insidieux et malheureusement profond. On vit monter au créneau une génération d'historiens jeunes et prétendument 'désinhibés' mais n'ayant rien connu du conflit et n'ayant surtout qu'une idée très faible des passions et des déchirements qu'il causa. Encensés par les médias auxquels ils facilitèrent l'étrange travail de repentance qui a transformé notre pays et qui se poursuit de façon plus feutrée aujourd'hui, ils acquirent vite le monopole de la parole publique". Jean Monneret répond ensuite point par point à Benjamin Stora ("Il a le monopole des interventions télévisées sur le sujet. Aucun échange contradictoire n'est possible avec lui"), en particulier pour sa préface au livre Ni valise, ni cercueil de Pierre Daum ; à Raphaëlle Branche à propos de l'embuscade de Palestro (il relève ce qu'il considère être des contradictions "pour être familiarisé avec sa thématique personnelle et sa façon particulière d'aborder les évènements de la guerre d'Algérie") ; à Sylvie Thénault à propos de l'OAS et des disparus ("On pouvait s'attendre à une analyse plus approfondie. Elle nous a paru sommaire, parcellaire"). Il s'intéresse ensuite au film Hors-la-loi de M. Bouchareb ("Apologie de la rébellion dirigée par le FLN ... Sur le plan strictement historique, le film en question est complètement caricatural et forme un tissu d'erreurs affligeantes"). Le dernier chapitre est consacré à "l'affaire Audin", dont il remet en cause les témoignages et dont il souligne l'engagement idéologique des soutiens, mettant finalement en porte-à-faux la parole présidentielle, donc celle de la France.

Au bilan, "tout ceci n'a d'autre but que d'entretenir une culture de la repentance ... L'université, que l'on pouvait espérer à l'abri des passions partisanes est largement dominée par l'anticolonialisme de principe ... Il ne s'agit même plus de terrorisme intellectuel, il s'agit d'un totalitarisme qui ne prend pas la peine de se cacher". Le ton est militant, le propos incisif et l'auteur ne cache rien de ses positions personnelles, qu'il argumente et base sur des chiffres, des faits et des références. Dans l'ambiance générale d'autoflagellation permanente, un livre qui détonne et qu'il est important de connaître pour ne pas se laisser entraîner par un flux à sens unique.

Fauves éditions, Paris, 2020, 195 pages, 19,- euros.

ISBN : 979-10-302-0335-6. 

Contre-désinformation

Partager cet article

Repost0
3 juillet 2020 5 03 /07 /juillet /2020 00:05

1940

Vérités et légendes

Merci à Christophe Lafaye, animateur du blog Expérience(s) combattante(s), pour cette longue et très sympathique présentation de mon livre, avec cette conclusion : "Un livre de très grande qualité qui se glisse aisément dans son sac de voyage pour un prix modeste de 13 euros". Votre lecture de l'été ?

Pour lire l'ensemble de la chronique : ici.

ECHOS (12)

Partager cet article

Repost0
3 juillet 2020 5 03 /07 /juillet /2020 00:01

Blindés français de mai 1940

GBM  -  n° 133

Ce riche numéro d'été consacre naturellement une grande partie de sa pagination à la campagne de mai-juin 1940 et à l'emploi des blindés français. Parmi ces articles, relevons celui consacré à De Gaulle avant-guerre dans ses efforts pour faire adopter le principe d'un corps motorisé professionnel (débats internes à l'institution militaire et environnement politique). Pour l'emploi des matériels, un gros article sur les pertes ("Près de 2800 blindés perdus en 28 jours") retrace le chemin de douleur des DCR et DLM avec cette conclusion : "Dans le désastre général, la cavalerie mécanique paie le plus lourd tribut". Concernant l'organisation de l'infanterie, le numéro revient sur les compagnies de fusiliers-voltigeurs entre 1936 et 1940 (effectifs, équipements, armements, etc.). Enfin, pour les unités, nous retrouvons le 38e BCC, au sein de la Ière Armée, dans les combats de Belgique et de Dunkerque. Pour la Grande Guerre, on note la poursuite des articles de référence de Guy François sur les matériels d'ALVF.

Etant donné les graves difficultés auxquelles est confrontée la presse magazine, pensez à acheter systématiquement votre journal chez le même buraliste ou kiosquier, ou mieux à vous abonner directement.

Pour s'abonner à GBM : ici 

1940

Partager cet article

Repost0
2 juillet 2020 4 02 /07 /juillet /2020 00:01

Cathédrales en guerre

XVIe - XXIe siècle

Xavier Boniface et Louise Dessaivre (Dir.)

Spécialiste d'histoire religieuse et des religions dans la guerre, Xavier Boniface a dirigé avec Louise Dessaivre, archiviste-paléographe, ce volume collectif consacré aux rapports entre les cathédrales, "symbole spirituel, patrimonial, culturel et politique", et les guerres des quatre derniers siècles.

Avec les seize auteurs réunis, ils nous proposent un livre divisé en trois grandes parties : "Destructions", "Mobilisation" et "Représentations". Si les cathédrales françaises tiennent naturellement une place importante, celles des autres pays européens ne sont pas oubliées : "Traces des guerres mondiales dans les cathédrales italiennes" de Matteo Caponi, "Garder les ruines. La question de la reconstruction de la cathédrale de Spire entre 1688 et 1957" par Ludolf Pelizaeus, "La cathédrale d'Oviedo pendant la guerre d'Espagne" de Stéphane Michonneau, ou "Deux expériences contrastées de cathédrales anglicanes face au blitz à l'automne 1940 : Coventry et Saint-Paul de Londres" d'Antoine Capet. Pour la France, les contributions s'articulent souvent autour de la Grande Guerre (cathédrales d'Amiens, de Verdun, de Reims, de Besançon), mais on note aussi un texte sur "Les Prussiens et la cathédrale d'Orléans (1870)", par Jérôme Grévy, et un autre sur "La cathédrale de Strasbourg dans le discours et l'iconographie de la France en guerre et en paix armée, de 1870 à 1945", de Jean-Noël Grandhomme. Le caractère pluridisciplinaire de nombreuses communications permet d'intéressantes approches, y compris grâce à l'informatique (reconstitution des trajectoires balistiques de l'artillerie allemande en avril 1918). La fonction hautement symbolique des cathédrales entraîne de très vives polémiques lorsqu'elles sont victimes d'opérations de guerre, mais aussi des débats non moins vifs lorsqu'il faut reconstruire. Aux différentes étapes, leur importance implique que les questions d'information (et de propagande) ne sont jamais bien loin ("La réception du maréchal Pétain à la cathédrale Saint Jean de Lyon par le cardinal Gerlier le 19 novembre 1940").

Un volume original sur une thématique qui ne l'est pas moins. Les contributions sont soigneusement référencées et certaines sont accompagnées d'une iconographie tout à fait adaptée. Un ouvrage collectif qui peut intéresser de nombreux amateurs.

Presses universitaires du Septentrion, Villeneuve d'Ascq, 2020, 281 pages, 23,- euros.

ISBN :  978-2-7574-3021-7.

Guerre et Religion

Partager cet article

Repost0
1 juillet 2020 3 01 /07 /juillet /2020 00:05

1940

Vérités et légendes

Merci à Philippe Chapleau, journaliste à Ouest-France et animateur du site de référence Lignes de Défense, pour sa présentation de mon livre. Il évoque une "lecture dépassionnée" de la défaite : "Au final, Rémy PORTE a réussi à éviter tous les pièges d'une approche militante de la défaite de 1940".

Pour lire l'article dans son intégralité : ici.

N'hésitez pas à relayer et faire suivre !

ECHOS (11)

Partager cet article

Repost0
1 juillet 2020 3 01 /07 /juillet /2020 00:01

La Jagdgeschwader 54

Les aigles au 'coeur vert' de la Luftwaffe (vol. 2)

Philippe Saintes

Gros tome 2 pour l'histoire de cette unité allemande, sur la période courant de janvier 1943 à mai 1945. La masse d'informations rassemblée est absolument impressionnante.

Les formations de la Jagdgeschwader 54 sont engagées "éparpillées" sur tous les secteurs de l'immense front de l'Est (mais aussi à l'Ouest) en 1943 et participent en particulier à la gigantesque bataille de Koursk, dont nous avons ici une rare approche par la troisième dimension. En dehors d'un séjour sur le front Ouest et en Allemagne la même année et en 1944 pour une partie de son effectif, l'essentiel de la formation retrouve le front russe dès le début de l'année 1944 et va se battre du ciel roumain à celui de Finlande, de Bielorussie en Pologne. Alors que certains pilotes sont toujours engagés à l'Ouest (Arnhem, bataille des Ardennes), les survivants de l'unité se partagent dans les derniers mois de guerre entre la défense de l'Allemagne stricto sensu et celle de la poche de Courlande. Au total, les différentes unités enregistrent près de 9.500 victoires pour l'ensemble de la guerre pour 733 pilotes tombés au feu. Outre les listes de pilotes et d'appareils ainsi que les extraits de Journal de marche et de témoignages, on apprécie les nombreux profils, très esthétiques, et les photos (entre 2 et 5 par pages !), dont certaines sont exceptionnelles. La richesse iconographique du volume est tout particulièrement à souligner.

Il semble difficile d'être plus complet dans l'historique d'une unité. Par le texte et par l'image, tout semble y être. Un gros volume qui séduira les amateurs d'histoire des armées de l'air comme ceux qui se passionnent pour la Seconde guerre mondiale. Une réussite pour ce type d'ouvrages.

Editions LELA Presse, Le Vigen (87), 2020, 333 pages, 49,- euros.

ISBN : 978-2-37468-029-3.

Luftwaffe

Partager cet article

Repost0
30 juin 2020 2 30 /06 /juin /2020 00:01

Les armes, les guerres et la violence

dans l'œuvre d'Hergé

Patrick Mérand

Un petit volume à la fois original et amusant qui, de Tintin au pays des Soviets à Tintin et les Picaros, recherche dans chaque volume les situations de conflit et les armes utilisées. 

Au fil des ouvrages, sont présentés non seulement les matériels de tous types (un camion Latil dès la page 6), militaires ou civils (un fusil de chasse à l'éléphant dans Tintin au Congo), mais aussi les unités (armées régulières,forces de sécurité ou milices locales), des personnalités (le marchand d'armes Basil Zaharoff dans L'oreille cassée) ou les sources d'inspiration (les Beefeaters de la Tour de Londres pour la garde du château de Kropow dans Le sceptre d'Ottokar). On retrouve L'escadron blanc et les méharistes dans Le crabe aux pinces d'or, ou l'Arado allemand dans L'île mystérieuse. Du Trésor de Rackham le rouge à Objectif Lune, de Tintin au pays de l'or noir à Vol 714 pour Sydney, vous passez alternativement d'hier à aujourd'hui, de la BD aux musées et à l'histoire, via le U-Boot de Coke en stock ou les chars de l'armée bordure dans L'affaire Tournesol, inspirés des Centurion, Chaffee 24 et Pershing.

Des textes brefs, des encarts nombreux, de multiples illustrations. Un petit volume sans prétention mais agréable à lire et qui peut, sans hésitation ni état d'âme, vous accompagner pendant les vacances qui approchent.

Editions Sépia, Paris, 2020, 103 pages, 15,- euros.

ISBN : 979-10-334-0185-8.

 

Le tour du XXe s. en BD

Partager cet article

Repost0
29 juin 2020 1 29 /06 /juin /2020 00:01

Mémoires d'un dragon de l'Empire

De la paix de Tilsit à la Restauration

Jacques-Joseph de Naylies

Partiellement publiés après la Restauration, ces souvenirs de l'épopée impériale, "par l'objectivité et l'exactitude de son témoignage" rejoignent selon Jean Tulard qui signe la préface, "enfin les meilleurs mémorialistes de l'Empire".

Après une introduction qui présente l'ensemble de la vie de Jacques-Joseph de Naylies, et alors que l'auteur s'est engagé en 1805 au 19e régiment de dragons, ces Mémoires commencent en juillet 1807 sur les bords du Niémen lors du traité de Tilsit. Nous suivons ensuite le régiment à travers l'Allemagne, la France et jusqu'en Espagne, où il arrive le 11 novembre 1808. Il va quadriller la péninsule jusqu'à Porto pendant trois ans. Plus de 120 pages sont consacrées à cette campagne, dont il nous donne un compte rendu aussi précis qu'équilibré, et que restaure par bien des aspects la notoriété des armées françaises. La partie suivante est consacrée à la campagne de Saxe de 1813, de Leipzig à Dresde. Il souligne le talent militaire de l'empereur, observe que ses maréchaux livrés à eux-mêmes sont battus et constate que le renouvellement massif de la troupe diminue la capacité opérationnelle des régiments : "Les soldats d'Austerlitz, d'Iéna, de Friedland, d'Essling, de Wagram sont morts dans de glorieux combats ou sont ensevelis dans les glaces de la Russie". Le livre se termine avec la campagne de France, la première Restauration, les Cent Jours, pendant lesquels Jacques-Joseph de Naylies reste fidèle aux Bourbons, ce qui lui vaudra d'intégrer en 1816 les Gardes de la Maison du roi. Au fil des pages, nous avons bien sûr le récit des batailles auxquelles l'auteur participe, mais aussi des lignes très intéressantes sur la vie de garnison, les relations au sein des régiments, les amours de passage, quelques rencontres avec les grands personnages de l'empire, la vie quotidienne du soldat, et du soldat blessé, dans la paix comme dans la guerre.

Un ouvrage absolument indispensable à tout amateur des campagnes napoléoniennes.

Editions SPM, Paris, 2020, 356 pages, 33,- euros.

ISBN : 978-2-37999-012-0.

Mémoires d'un cavalier

Partager cet article

Repost0
28 juin 2020 7 28 /06 /juin /2020 00:01

Les réfugiés des Ardennes

en Vendée, 1940

Christophe Dubois

Voici une étude absolument passionnante, entre grande histoire nationale et réalité humaine au quotidien. Elle nous raconte le parcours de dizaines de milliers d'habitants des Ardennes repliés en Vendée à la fin du printemps 1940.

Selon un plan national préparé en amont, les populations des régions frontalières devaient être évacuées en cas d'offensive allemande. Le 10 mai au matin, les habitants des Ardennes reçoivent l'ordre de quitter leurs domiciles, leurs villages, et de rejoindre la Vendée, département d'accueil (en pages 45-46 un tableau donne la correspondance entre les départements de départ et ceux d'arrivée en 1935 et en 1938). Après avoir fait le point de l'historiographie (et des études régionales), l'auteur détaille l'ensemble du processus, de la préparation de l'accueil des réfugiés à la mémoire conservée et entretenue jusqu'à nos jours. Il raconte en particulier les conditions dans lesquelles ces réfugiés doivent fuir leurs domiciles, dans une ambiance de panique : "Chacun s'emploie à préparer les ballots. Les autos sont chargées en hâte, un matelas placé sur le dessus pour préserver de la mitraille en cours de route. Les autres chargent voitures et chariots ; d'autres hélas une brouette ou une voiture à bras chargée de quelques hardes". Le premier convoi par chemin de fer (400 réfugiés) arrive à Olonne-sur-mer le 16 mai. Ils seront finalement 80.000 dans le département. Il détaille ensuite les conditions d'installation plus ou moins provisoire dans toutes les communes, les réorganisations administratives (les services préfectoraux et municipaux des Ardennes ont également été déplacés), les relations avec les habitants, etc. Les Ardennes étant placées dans la zone interdite, les retours sont impossibles (à de rares exceptions près) et l'installation doit se prolonger, sauf à rejoindre d'autres lieux d'exil. Certains vont se marier sur place, fonder une famille et éventuellement rester en Vendée. Christophe Dubois aborde enfin les liens qui vont subsister entre Ardennais et Vendéens après la guerre, comme entre Ardennais restés en Vendée. Une histoire profondément humaine, souvent douloureuse par moment, mais souvent aussi illuminée par une rencontre favorable.

Avec des chiffres, des faits, des exemples précis, l'exploitation intensive des archives et l'utilisation des témoignages des acteurs comme de la presse locale, l'auteur réalise un formidable travail qui fait honneur aux publications d'histoire locale, si souvent utiles aux historiens.

Editions du CVRH, La Roche-sur-Yon (85), 2020, 229 pages, 21,- euros.

ISBN : 978-2-911253-99-7.

EXODE

Partager cet article

Repost0
27 juin 2020 6 27 /06 /juin /2020 00:05

1940

Vérités et légendes

Très sympathique présentation de mon livre dans le numéro d'été de GBM qui parle d'un "ouvrage de référence" qui "remet les pendules à l'heure".

Pour lire l'ensemble de la chronique : ci-dessous

ECHOS (10)

Partager cet article

Repost0

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile