Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 février 2022 1 07 /02 /février /2022 00:01

Le soldat à travers l'histoire

Ligne de front  -  hors-série n° 45

Ce hors-série de début d'année présente à travers cinq types de soldats certains épisodes caractéristiques de l'histoire militaire mondiale (sans réelle cohérence apparente ?).

Le numéro s'ouvre sur "L'armée confédérée" par Sylvain Ferreira, se poursuit avec "Le légionnaire romain" par Thierry Noël, puis "Le grenadier à pied de la Garde impériale" par Gonzague Espinosa-Dassonneville, "Le Samouraï en guerre" (le soldat japonais des années 1931-1945) par Fabrice Jonckheere et enfin la bataille de "Grunewald-Tannenberg" et les chevaliers Teutoniques, par Sylvain Ferreira et Xavier Tracol. Pour chaque article, une chronologie précise les évènements, les armées des soldats retenus sont présentées dans leur organisation, leurs équipements, leurs principes d'emploi, etc. L'ensemble est accompagné de cartes et graphiques, et de présentations individuelles (tenues, armement, etc.), d'encarts détaillant ponctuellement tel ou tel point, et plus généralement d'une iconographie de qualité.

Si l'on cherche la cohérence d'ensemble du numéro, la lecture en reste agréable, chaque grande partie constituant un tout en elle-même.

Pour s'abonner à Ligne de front : ici.

Survol historique
Partager cet article
Repost0
6 février 2022 7 06 /02 /février /2022 00:01

La route

Inflexions  -  n° 49

La revue Inflexions ("civils et militaires : pouvoir dire") consacre son premier numéro de l'année 2022 au thème de la route. Un sujet que les militaires connaissent bien... Vers quels objectifs ? Par quels embranchements ? Empruntées par qui ?... Avec quelle sécurité ?

La vingtaine d'articles rassemblés sur ce thème, rédigés aussi bien par des civils que par des militaires, abordent le sujet de façon originale sous tous les angles et sous tous ses aspects. Comme le précise Nicolas Le Nen, "la guerre est donc consubstantielle à la route dans la mesure où celle-ci est à la fois un enjeu politique et un vecteur de puissance", et les lecteurs trouveront de nombreuses pistes de réflexion dans ces textes, des routes de l'empire carolingien aux routes numériques du XXIe s., en passant par les routes de la soie ("cette appellation, jamais remise en question, est trompeuse"), les patrouilles de gendarmerie en contre-insurrection, le rôle du génie dans l'aide à la mobilité, la Bosnie-Herzégovine, et les "sorties de route" comportementales... Je contribue pour ma part avec un article sur "Les armées et la route, une longue histoire partagée", qui traite essentiellement des convois automobiles, de la Grande Guerre à Barkhane. En varia, un texte évoque "Le rôle du front d'Orient dans la victoire alliée de 1918".

 Une revue toujours aussi originale, à la fois sérieuse et non ennuyeuse, qui permet dans chaque numéro d'aborder avec une vraie diversité de regards une thématique intéressant directement les militaires.  

Pour commander directement ce numéro : ici.

On the road again...
Partager cet article
Repost0
5 février 2022 6 05 /02 /février /2022 00:01

Commando Delta

Confessions d'un soldat de l'OAS

Edmond Fraysse

Nouvel opus dans cette collection de témoignages sur "le vécu" de la guerre d'Algérie par ses acteurs. Voici donc les souvenirs (sous pseudonyme) d'un membre de l'OAS, entré dans l'organisation alors qu'il n'a pas encore 22 ans.

En une trentaine de brefs chapitres, du putsch manqué d'avril 1961 à son procès en juin 1962, l'auteur, qui appartenait au 18e régiment de chasseurs parachutistes, retrace son parcours, sans que l'on apprenne réellement grand chose sur l'OAS et son fonctionnement. Par ailleurs, il ne semble pas regretter quoi que ce soit : "Le putsch a été tué dans l'oeuf, la folle aventure de l'Organisation armée secrète (l'OAS) ne fait que commencer. Elle va transformer ma vie de fond en comble". Il raconte son recrutement dans l'organisation, décrit son rôle, fait part de quelques observations, raconte le détail de quelques opérations, confirme la proximité avec certains policiers ou agents des services spéciaux toujours en poste. Le portrait qu'il fait de Degueldre lors de leur première rencontre n'est pas particulièrement favorable : "Je suis surpris par l'extrême froideur du personnage. L'homme semble démuni de toute sensibilité, de toute émotion". Il explique clairement son engagement par la volonté de maintenir les départements algériens dans la France et comme une réponse au terrorisme du FLN : "Non seulement nous ne fuyons pas nos responsabilités, mais la fureur mortifère de nos ennemis libère nos instincts vengeurs". Il se félicite notamment du combat mené contre les barbouzes envoyés par le pouvoir gaulliste et écrit : "L'opération Andréa restera sans conteste l'une des plus remarquables signées par l'Organisation". 

On sait bien que ce type de "souvenirs", publiés de très nombreuses années après les faits, n'est jamais exempt de "reconstitutions" et de "réinterprétations", d'oublis ou de mises en exergue injustifiées. Il faut donc être prudent avec ces témoignages et ne pas les prendre pour argent comptant. Toutefois, en tant que tel et avec les réserves d'usage, il constitue indiscutablement un apport à notre connaissance de ces évènements. 

Nouveau Monde éditions, Paris, 2021, 240 pages. 17,90 euros.

ISBN : 978-2-58094-240-8.

Pour commander directement le livre : ici.

Témoignage
Partager cet article
Repost0
4 février 2022 5 04 /02 /février /2022 00:01

Compagnons de la Libération

Grégoire Thonnat

Deuxième ordre national français après la Légion d'honneur, créé dès 1940 à Brazzaville par le général De Gaulle et déclaré fermé en 1946, l'ordre de la Libération méritait largement ce nouvel opus de la dynamique collection des "Petits Quizz".

1038 hommes et femmes, 18 unités militaires des trois armées et 5 communes ont été décorés de cet ordre qui présente la particularité de ne pas compter de "grades" : tous les Compagnons sont égaux. On apprend par exemple dans le volume que 76% d'entre eux s'engagent durant l'année 1940 et que 92% le font avant 1942. De même, et peut-être plus étonnant, "51% des Compagnons ont leur baccalauréat alors que, à la veille de la guerre, un peu moins de 10% des Français ont obtenu ce diplôme". De Pierre Messmer détournant un cargo italien au capitaine Jourdier commandant la dernière charge à cheval de la cavalerie française, de Kieffer à Clostermann, de la médaille de la Résistance au musée de l'ordre de la Libération, vous en apprendez sans doute beaucoup de façon plaisante avec ce petit volume, qui se termine par une chronologie de l'histoire des Compagnons et par la présentation de quelques pièces emblématiques du musée.

Alors que le dernier Compagnon vient de disparaître, une réalisation qui aide indiscutablement au "passage de témoin" et au maintien du souvenir. Pour un faible coût, une très sympathique réalisation.

Editions Pierre de Taillac, Paris, 2021, 98 pages. 6,90 euros.

ISBN : 9782364452015

Pour commander directement le livre : ici.

1038 HEROS
Partager cet article
Repost0
3 février 2022 4 03 /02 /février /2022 00:01

César et la guerre

Etudes d'histoire militaire

Yann Le Bohec

Grâce à son exceptionnelle connaissance de la période, fruit de longues années de travail et de recherches, Yann Le Bohec nous offre aujourd'hui cette belle synthèse qui parvient à compléter tous ses ouvrages antérieurs.

Pour ce livre passionnant, après un préambule qui fait le bilan des évolutions de l'historiographie depuis une quinzaine d'années, l'auteur structure son propos en trois grandes parties : "La chronologie - 1 : la guerre des Gaules", "La chronologie 2 : la guerre civile" et "Les thèmes". Il ne s'arrête pas en effet à la seule guerre des Gaules et embrasse toute la "carrière" militaire de César, sans pour autant en rédiger une biographie. Il reste parfaitement centré sur son sujet : la guerre. La première partie lui permet de revenir sur des épisodes particuliers : la guérilla des Eburons, la bataille de Gergovie et celle d'Alésia, avec un détour par les règles de la guerre de siège. La seconde lui offre l'opportunité de revenir sur un épisode moins connu et il insiste sur les préparatifs du combat, un siège particulier, celui de Marseille et de son port, la conduite de la bataille en plaine à l'occasion des opérations en Espagne. Il revient d'ailleurs sur la guerre de siège avec celui de Munda dont il décrit le système défensif. La troisième partie enfin lui permet de revenir sur une série de thèmes particuliers et d'en souligner les évolutions au fil des années comme pour la guerre de siège et la bataille en rase campagne. Il traite ainsi des questions économiques et logistiques (aussi bien du côté de César que pour Vercingétorix), de la place particulière des esclaves dans le dispositif romain (dont une tentative d'évaluation de leur nombre), et de l'importance de la religion pour César comme pour les troupes (mais aussi chez les Gaulois). Ponctuellement, quelques graphiques ou dessins (de la main de l'auteur) voire tableaux viennent en appui du texte courant (comme pour la bataille de Bibracte ou les récapitulatifs annuels des batailles de la guerre des Gaules.

L'impressionnante bibliographie sur une cinquantaine de pages donnera satisfaction aux plus exigeants. On en vient à se demander s'il est possible de rédiger une synthèse plus complète ! Indispensable pour quiconque s'intéresse à l'histoire romaine mais aussi pour tous ceux qui réfléchissent aux principes et à l'art de la guerre.  

CNRS Editions, Paris, 2021, 446 pages, 25,- euros.

ISBN : 978-2-271-13809-5.

Pour commander directement le livre : ici.

Grand capitaine
Partager cet article
Repost0
2 février 2022 3 02 /02 /février /2022 00:01

Secret Défense

Le livre noir

Pascal Jouary

Journaliste indépendant, Pascal Jouary livre ici le résultat de plusieurs années d'enquêtes sur une quarantaine d'affaires dans lesquelles les poursuites ont été entravées ou empêchées au nom du Secret Défense. Il affirme ne pas avoir enquêté "à charge" et pour chaque affaire évoquée donne la parole à un spécialiste, qui peut être "pour" ou "contre" : "Certes, 'livre noir' il y a, mais pas parce que nous aurions choisi de noircir le tableau : juste parce que le tableau qui dresse le portrait du secret-défense est pour le moins fuligineux".

Parmi les quarante affaires prises en compte (couvrant la Ve République), tous les domaines sont concernés, de la politique politicienne (affaire Robert Boulin) à la guerre d'Algérie (affaire Henri Curiel), de la police (assassinat du père Jacques Hamel) au terrorisme (affaire Merah) et au financement des djihadistes (affaire Lafarge), etc. La plupart des scandales de la Ve République sont présentés (affaires Luchaire, affaire de Karachi, Angolagate, etc.). Chacune est traitée en deux à cinq pages, y compris l'entretien avec un spécialiste, un acteur du dossier, un membre de la famille, un chercheur, un avocat, un élu ou ancien membre des équipes d'enquête. Parmi les partisans du Secret Défense, Alain Juillet explique sans fard pourquoi celui-ci est indispensable à son avis : "Dans une démocratie comme la nôtre, il y a ce qu'il faut dire, ce que l'on peut dire et ce que l'on ne peut pas dire. On doit pouvoir discuter, dialoguer, mais il y a des limites". La plupart des "témoins" interrogés sont toutefois des adversaires de ce Secret Défense et ne se privent pas d'en critiquer vertement la mise en oeuvre. Plusieurs dossiers sont directement liés à des questions qui intéressent les armées et la défense nationale, et à ce titre entrent dans notre thématique et méritent d'être lus, non pas pour "adhérer" à la thèse présentée (il ne s'agit pas de tomber dans une forme de complotisme) mais pour avoir une approche plus large du sujet.

Un livre très facile à lire, qui comporte sans nul doute quelques exagérations et des extrapolations trop rapides, mais qui sur un tel sujet est presque unique. A ce seul titre au moins il mérite de figurer dans une bibliothèque bien tenue : il est toujours bon que les citoyens responsables aient de ces questions les connaissances les plus larges possibles. A chacun ensuite, cas par cas, de se forger son opinion.

Max Milo éd., Paris, 2021, 293 pages. 21,90 euros.

ISBN : 9782315010028

Pour commander directement le livre : ici.

Raison d'Etat ?
Partager cet article
Repost0
1 février 2022 2 01 /02 /février /2022 00:01

Algérie 1914-1962

De la Grande Guerre à l'indépendance

Jacques Frémeaux

Grand spécialiste du monde musulman et de l'Afrique du Nord, Jacques Frémeaux nous livre ici la deuxième partie d'une grande histoire de l'Algérie française (le tome 1 allant du débarquement de 1830 à la Grande Guerre).

Avec un permanent souci de l'équité et de l'équilibre, sans méconnaître les erreurs des uns et les fautes des autres, il nous entraîne de la Première Guerre mondiale à l'indépendance de 1962 selon un plan chronologique qui, à la fois, va jusque dans le détail sur le territoire algérien, mas n'oublie jamais de faire l'aller-retour fréquemment entre Paris et Alger. Après la Grande Guerre, sur place comme en métropole pour les soldats et travailleurs recrutés dans les départements d'outre-Méditerranée, Jacques Frémeaux s'intéresse à l'entre-deux-guerres, avec l'apogée de l'exposition du Centenaire mais aussi l'émergence des mouvements nationalistes, deux tendances distinctes et durables se manifestant, l'une plus radicale, l'autre plus encline à négocier avec la métropole. Il s'intéresse aux deux communautés, sous l'angle politique, mais aussi dans leur diversité, dans leur contexte socio-culturel, dans leur environnement économique et éducatif. Après avoir traité de la Seconde guerre mondiale et de la contribution importante des "Pieds Noirs" à la reconstitution de la nouvelle armée française et à la victoire, l'auteur traite des difficultés économiques et sociales, et donc politiques, des années 1945-1954. La guerre d'Algérie proprement dite est particulièrement détaillée, en six chapitres chrono-thématiques et les lecteurs retrouveront tous les moments significatifs du conflits, en métropole comme sur le territoire, à travers le regard des Européens "Algérie française", des musulmans dans les deux camps, du FLN et du général De Gaulle et des gaullistes. La conclusion est pragmatique : "Au fond, la France échoue devant un problème gigantesque : gouverner une population en augmentation exponentielle en lui fournissant un niveau de vie décent, en l'absence d'une croissance économique suffisante, et alors que les structures sociales traditionnelles commencent à se transformer ou à s'effacer. Ce sont ici moins les ressources qui ont manqué au colonisateur que la légitimité politique, toujours contestée".

Une solide synthèse comme seul un spécialiste rompu depuis des années à l'étude de son sujet peut en produire. Un livre de référence à conserver.

Editions du Rocher, Monaco, 2021, 306 pages. 20,90 euros.

ISBN : 9782268105857

Pour commander directement le livre : ici.

L'Algérie du XXe s.
Partager cet article
Repost0
31 janvier 2022 1 31 /01 /janvier /2022 00:01

Dictionnaire de l'annexion de l'Alsace-Moselle

1871-1918

Yves Moritz

Intégrés de force au sein du Reich, les territoires d'Alsace-Moselle, devenus Reichsland, ne feront retour à la France que près de 50 ans plus tard, après la Grande Guerre. Durant cette période, ces régions changent considérablement, des organisations naissent, des personnalités émergent.

Ce dictionnaire nous les présente en quelques 350 notices qui nous permettent de mieux comprendre cette annexion, sur fond d'une double culture et de choix politiques très variables. Le livre commence par une chronologie des années 1970-1919, de la déclaration de guerre de la France à la Prusse en juillet 1870 à la suppression des commissions de triage en octobre 1919. Il s'ouvre ensuite sur le dictionnaire à proprement parler, de A comme "Acculturation" (imposition par l'Allemagne de sa langue et du modèle germanique) à Z comme "Frantz Zorn de Bulach" (diplomate puis évêque, né et mort à Strasbourg). On y retrouve les hommes politiques bien sûr, mais aussi les élites militaires, économiques, culturelles et sociales ; les grandes associations, allemandes, françaises mais aussi autochtones ; la législation (en particulier politique mais aussi sociale et religieuse) et l'évolution du statut administratif ; les musées et les associations cultuelles, les entreprises et les lieux emblématiques comme les grandes brasseries, etc. L'enseignement, le kulturkampf, la Légion étrangère, la presse régionale, les grandes villes, les soldats alsaciens-mosellans, l'autonomisme, autant de thèmes abordés au fil des pages parmi bien d'autres. Quelques annexes (dont la constitution d'Alsace-Lorraine de 1911, peu connue) et une bibliographie de référence complètent le volume.

Un livre qui aborde cette période de l'annexion, en réalité fort mal connue en France, et nous permet de mieux comprendre les évolutions de la région, hors du "diktat" des discours revanchards de la "France de l'intérieur" du début de XXe s. et de la Grande Guerre qui imprègnent encore la mémoire collective. Une publication utile, à conserver comme outil de travail.

Editions SPM, Paris, 2021, 231 pages, 23,- euros.

ISBN : 978-2-37999-075-5.

Pour commander directement le livre : ici.

Provinces perdues
Partager cet article
Repost0
30 janvier 2022 7 30 /01 /janvier /2022 00:01

Les Juifs dans l'Afrique romaine

Yann Le Bohec

Né à Carthage, le grand spécialiste de l'histoire romaine Yann Le Bohec nous propose aujourd'hui une étude absolument originale, consacrée à la population  juive dans l'Afrique romaine.

On a vaguement le sentiment, pour avoir lu ici ou là au détour d'un chapitre de différents ouvrages, qu'une minorité de confession juive était installée de longue date en Afrique du Nord. Mais voici, au plus près des dernières avancées historiographiques, une large synthèse de leur présence dans ces riches provinces de l'empire romain. De façon extrêmement pédagogique, l'auteur aborde de façon très large son sujet et nous le présente au fil d'une succession de brefs chapitres d'une à deux pages. A partir des sources à la fois assez nombreuses mais parcellaires, il nous parle de l'histoire générale de ces régions et de cette communauté, de leur répartition géographique ("Ils ont construit au moins dix synagogues, réparties depuis la Tripolitaine jusqu'à la Maurétanie de Tanger"), leur statut juridique dans l'empire et leur place dans l'économie de ces régions, les manifestations  de leur religion (les synagogues, les nécropoles, l'expression du sentiment religieux, etc.). Yann Le Bohec s'intéresse ensuite aux influences réciproques avec les autres populations locales ("Les conversions dans un sens et dans l'autre") et à la réputation de pratiquer la magie qui leur est accolée. Enfin, il consacre un chapitre aux conflits qui opposent païens et surtout chrétiens aux Juifs et à une législation clairement hostile à partir de 375 après J. C. et termine par une tentative d'évaluation de leur culture, dans ses grandes manifestations comme dans sa réalité populaire quotidienne. Il constate leur insertion dans la société locale de leur temps, tout en préservant leurs particularismes : "Les Juifs africains, loin d'être des barbares, connaissaient toutes les formes d'art, sans leur accorder une trop grande importance, car ils mettaient leur Dieu avant toute chose".

Les amateurs apprécieront l'importance des références et de la bibliographie en fin de volume. Un livre qui se lit avec aisance, excellente "vulgarisation" (au sens le plus positif du terme) sur un sujet difficile, témoignage d'une grande maîtrise de l'histoire de cette période. Un plaisir de lecture.

Editions Memoring, Saint Macaire, 2021, 115 pages, 22,- euros.

ISBN : 979-10-93661-23-0.

Pour commander directement le livre : ici.

En Afrique du Nord antique
Partager cet article
Repost0
29 janvier 2022 6 29 /01 /janvier /2022 00:01

Harald à la dent bleue

Viking, roi, chrétien

Lucie Malbos

Partons, en suivant Lucie Malbos, pour les contrées septentrionales de l'Europe au tournant de l'an mil à la recherche d'un personnage essentiel pour l'histoire de ces régions, Harald, "conquérant du Danemark tout entier et de la Norvège",  qui convertit les fiers Vikings au christianisme et intégra son pays au concert des puissances européennes de l'époque.

L'auteure présente modestement son livre comme "loin d'être un ambitieux ouvrage de recherche, ce livre se veut une modeste synthèse, accessible à un lectorat d'intéressés, de curieux, voire de rêveurs, malgré tout prêts à suivre une démarche rigoureuse". On ne peut que souhaiter voir publier, sur tous les sujets, de très nombreuses aussi modestes synthèses, tant le résultat est excellent. J'appartiens sans doute à la catégorie des rêveurs, car ni le Moyen-Âge, ni le Danemark n'appartiennent aux premiers cercles de mes centres d'intérêt habituels, mais une atmosphère particulière entoure l'histoire des Vikings... Sur la base des anciennes sagas, des récits ultérieurs plus ou mois enjolivés, de l'analyse des pierres runiques, des apports de l'archéologie, l'auteure s'efforce de reconstituer la vie et le règne de ce souverain si mal connu en France. Elle présente bien sûr le Danemark avant Harald, sous le règne de son père Gorm, et consacre de longs développements au "long et sinueux cheminement des Danois vers le christianisme" et au baptême d'Harald, "un évènement à l'échelle européenne", avec intégration progressive d'anciennes pratiques païennes. Elle accorde une importance particulière au site de Jelling, "capitale" (?) qui affiche dans le paysage le nouveau pouvoir royal et présente les importants travaux de fortification entrepris pour contrôler le pays et assurer la sécurité de sa frontière méridionale. Dans une deuxième partie, elle recherche quelle pouvait être la place d'Harald dans l'Europe de l'époque, au nord de l'empire romain germanique, et précise ce que furent les campagnes pour s'imposer sur les actuels territoires norvégien, suédois comme en Baltique. Il en résulte, dans les domaines économiques, financiers mais aussi culturels et cultuels une intégration progressive au monde occidental chrétien avec "l'émergence d'une culture scandinave originale". La dernière partie enfin est consacrée à la fin du règne, marqué par une profonde opposition avec son fils Sven, qui (avec l'aide des grands du royaume) contraint finalement son père à l'exil. "Mort en un lieu indéterminé, à une date incertaine, Harald est ensuite inhumé en un lieu tout aussi indéfini" : triste fin pour le souverain dont, rapidement, les principales réalisations sont abandonnées. L'ultime chapitre est consacré à la mémoire d'Harald et sa postérité, des récits médiévaux à sa redécouverte par les auteurs romantiques au XIXe s. et à sa place dans l'histoire officielle du Danemark d'aujourd'hui. Terminons par un clin d'oeil : "Toute personne possédant un smartphone ou une tablette croise quotidiennement le surnom de ce souverain en activant la fonction bluetooth. C'est à un ingénieur d'Intel, Jim Kardash, que reviendrait l'idée de ce nom ... La technologie bluetooth conecte plusieurs appareils au sein d'un même réseau, comme Harald a réuni le Danemark, une partie de la Norvège et jusqu'à un fragment de la Suède au sein d'un même royaume", tout en connectant son pays à l'Europe.

Une belle histoire, agréable à lire, où l'on en apprend beaucoup sur ces territoires qui pour le grand public semblent perdus dans les brumes glacées et où l'on imagine des Vikings aux casques cornus dressés à l'avant de leurs drakkars... Images d'Epinal héritées du XIXe s. auxquelles ce livre fait un sort. 

Passés/Composés, Paris, 2022, 286 pages, 22,- euros.

ISBN : 978-2-3793-3625-6.

Pour commander directement le livre : ici.

Danemark
Partager cet article
Repost0

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile