Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 06:50

Une halte à Paris dans notre tour de France des maisons d'édition, avec la présentation d'une petite société spécialisée en particulier sur les témoignages relatifs aux conflits les plus récents, chose toujours rare et apprécié par les historiens.

François de Saint-Exupéry

  Editions Nimrod

NIMROD_LOGO_03.jpg Question : Pouvez-vous nous présenter l'origine de votre maison d'édition et ses principaux axes éditoriaux ?

Réponse : À l’origine ? La crise de la quarantaine et l’envie de faire quelque chose qui m’intéressait plus que mon activité précédente… Mais sans doute aussi un environnement familial avec un grand-père colonel ayant effectué la campagne de Tunisie dans les Chasseurs d’Afrique avant de débarquer en Provence et de poursuivre sur l’Allemagne. Ou un oncle dans les Troupes de Marine, fait prisonnier en tant que jeune lieutenant à Cao-Bang avant d’être libéré 4 ans plus tard pour finir Chef de corps du 1erRPIMa. Sans oublier un autre oncle, pilote de chasse sur Jaguar, etc. A chaque fois, de très fortes personnalités, mais une frustration immense de ne pas arriver à savoir véritablement ce qu’ils avaient vécu. Nimrod est donc né de la volonté de s’intéresser à ces anonymes qui ont des parcours souvent exceptionnels et au travers desquels il est possible d’appréhender l’Histoire par le prisme humain. Le titre du livre de Pierre Darcourt que nous avons publié, « L’honneur et le sang », prix Erwan Bergot de l’armée de terre en 2012, résume parfaitement ce que nous souhaitons éditer.

Question : Votre catalogue compte de nombreux ouvrages traduits de l'anglais : comment sélectionnez-vous vos manuscrits ? Accordez-vous une place particulière aux jeunes auteurs ?

Réponse : Nous avons initié notre catalogue avec des traductions de récits autobiographiques anglais ou américains, car les anglo-saxons témoignent beaucoup plus facilement d’expériences vécues contemporaines. Parallèlement à ces traductions, nous nous sommes mis en quête de récits français. Il nous a fallu attendre plus de 3 ans pour publier un premier témoignage français, celui du colonel Jean Sassi (Opérations spéciales, 20 ans de guerres secrètes) qui a mené une vie extraordinaire, et encore 3 ans de plus pour publier un récit français sur des événements plus récents, celui du sergent Yohann Douady (D’une guerre à l’autre). Le colonel Sassi était-il un jeune auteur ? Il avait 91 ans lorsque nous avons mis son livre en chantier, mais il n’en était pas moins un jeune auteur puisqu’il s’agissait de son premier livre. À l’inverse, le sergent Yohann Douady n’a que 31 ans aujourd’hui. L’âge importe peu. C’est l’histoire vécue qui nous intéresse, plus que l’âge de l’auteur ou sa bibliographie. Il ne faut pas nécessairement que celui-ci sache très bien écrire puisqu’il y a parfois un travail d’accompagnement. Il faut surtout qu’il sache raconter et qu’il ait une bonne mémoire.

Quant aux auteurs, certains entrent en contact avec nous par un simple mail. Il y en a d’autres que nous identifions car nous savons qu’ils ont vécu une expérience intéressante et nous cherchons à les convaincre de l’écrire ou de la raconter, comme cela s’est produit avec l’adjudant-chef Saulnier qui a passé 34 ans à la Légion étrangère, depuis Kolwezi jusqu’à l’Afghanistan (Une vie de légionnaire). Cela peut prendre deux ou trois ans avant que le projet n’aboutisse et il faut savoir être patient. Mais quel plaisir d’avoir apporté un nouvel éclairage sur le coup de force japonais en Indochine avec Pierre Darcourt, d’avoir fait découvrir les Jedburghs, la Force 136 et les maquis du GCMA avec les témoignages du colonel Jean Sassi et du Prince Michel de Bourbon-Parme, ou encore les conflits en Côte d’Ivoire et en Afghanistan avec le sergent Douady. Ce sont à chaque fois des rencontres exceptionnelles, mais aussi la possibilité de témoigner des sacrifices et du courage des anonymes héroïques que sont les militaires.

Legion_Portraits_Small.jpg

(à paraître)

Question : Dans le contexte globalement morose de l'édition aujourd'hui, comment envisagez-vous l'avenir à court et moyen termes ? Quels sont vos principaux projets de développement ?

Réponse : Très honnêtement, nous ne savons jamais vraiment de quoi sera faite l’année à venir. Nous lisons plus d’une centaine de livres anglo-saxons chaque année pour en retenir deux ou trois et nous travaillons parallèlement sur des projets de récits autobiographiques français qui peuvent déboucher à échéance d’un an ou deux, ou jamais... Mais il y toujours la possibilité d’un mail ou d’une rencontre pouvant amener un projet concret qui viendrait s’intercaler dans notre planning. D’une manière générale, notre horizon de travail est plutôt de 9 mois.

À court terme, nous publierons un beau livre photos et textes comme cela nous arrive de temps à autre. Il s’agit en l’occurrence d’un ouvrage de 3 kg consacré à des portraits de légionnaires. Le photographe, Jean-Baptiste Degez, avait entamé son travail il y a 5 ans déjà ! Et en juin prochain, nous publierons ce que nous considérons comme le premier vrai témoignage d’un pilote de chasse français depuis le récit de Pierre Clostermann qui était paru en 1948 ! Nous aurons également quelques belles surprises à l’automne, dont un récit français et des témoignages anglo-saxons.

Question : Le récent salon du livre de la Porte de Versailles accordait une place importante à l'édition électronique et aux e-books, or il semble que ceux-ci ne connaissent qu'une croissance relativement marginale en France par rapport aux pays anglo-saxons. Quelle est votre politique en la matière ?

Réponse : Nous nous y intéressons, mais d’un œil distant. Un livre est peut-être lourd et parfois volumineux, mais il ne tombe jamais en panne et ne nécessite aucune mise à jour. Et quel plaisir que d’avoir une belle bibliothèque chez soi !

GUERRE_DU_CIEL_Small.jpg(à paraître)

 Question : Pensez-vous que la source de témoignages français puisse éventuellement se tarir ?

Réponse : 99,9% des écrits militaires français (j’exagère sans doute) sont des livres d’histoire, des livres doctrinaires sur la tactique, la stratégie ou des livres dédiés aux histoires des régiments, des uniformes... En France, les vrais témoignages militaires rédigés à la première personne sont encore rares bien que notre histoire soit très riche en expériences vécues. Que ce soit sur l’Indochine ou l’Algérie, je suis persuadé - en tout cas, j’espère ! - que l’on peut encore trouver des témoins de ces conflits qui accepteraient de partager leur vécu. Un de nos grands regrets reste de n’avoir pas réussi à convaincre le commandant Roger Faulques de partager ses souvenirs. Une page d’histoire s’est éteinte avec lui... Quant aux conflits plus contemporains, il y a quantité de sujets à aborder. Il manque toujours le récit des opérations du 11e Choc en Algérie, ou celui de la prise d’otage de Loyada en 1976. Que sait-on des combats français à Mogadiscio en 1993 ? Quelles ont été les histoires des soldats français déployés au Liban ? En ex-Yougoslavie ? En Côte d’Ivoire ? Au Rwanda ? En Libye ? Les trois ou quatre récits biographiques parus sur l’Afghanistan suffisent-ils réellement à rendre hommage aux actions des Français menées dans ce pays ? Qui étaient et que sont devenus les hommes d’Uzbeen ? Les accrochages très sérieux qui se produisent actuellement au Mali donneront-ils lieu plus tard à des témoignages ? Et demain, en Centrafique ?

Ecrire un témoignage n’est pas se vanter ou se mettre en avant, mais simplement chercher à faire comprendre ce que peut être la réalité du terrain sur un plan humain et opérationnel - souvent à des années lumière des clichés ou de ce que peut imaginer le citoyen. Le devoir de réserve est important, mais à l’heure d’Internet et de la fulgurance de l’information, le devoir de mémoire l’est parfois encore plus et il ne peut exister que sous la forme d’un livre. Ces témoignages qui reflètent la réalité du terrain sont d’autant plus importants que l’avenir de l’armée peut paraître bien sombre au regard des informations circulant sur le prochain livre blanc.

Merci beaucoup pour cette quasi-profession de foi d’éditeur, bon courage et plein sucès dans vos entreprises !

Partager cet article

Repost0

commentaires

julie 03/04/2013 09:13

Merci pour cette présentation. je ne connaissais pas cette maison d'édition. Les documents qu'elle publie ont l'air intéressants

guerres-et-conflits 03/04/2013 10:34



Oui, et c'est bien pour cela, et parce que nous aimons les livres et l'histoire, que nous essayons de présenter ceux qui publient des ouvrages originaux, afin d'aider à les faire connaître.


Amicalement.


REMY


 



Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile