Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 mars 2013 1 11 /03 /mars /2013 07:00

Louis-Ferdinand Céline à Sigmaringen

Chronique d'un séjour controversé

Christine Sautermeister

  Celine-Sigmaringen841.jpg

Christine Sautermeister, docteur en littérature et spécialiste de Céline en Allemagne, entreprend, à travers Louis-Ferdinand Céline à Sigmaringen. Novembre 1944 - mars 1945, chronique d’un séjour controversé, de faire la lumière sur la vérité historique du récit de ce séjour par Céline lui-même, en démêlant les faits véritables de la part d’invention de l’auteur. Elle s’attache plus particulièrement à l’ouvrage relatant la villégiature de Céline à Sigmaringen, la ville emblématique de la dynastie Hohenzollern, D’un château l’autre.

« Céline laisse entrevoir les coulisses de l’Histoire sans expliciter ni expliquer,

ce que ne manquerait pas de faire un historien ».

Ce travail, qui s’appuie sur une riche bibliographie, traduit une véritable démarche historique et scientifique. Les dires de Céline sont soumis à un croisement méthodique des sources, ce qui permet de déterminer les zones d’ombres du récit, lequel souffre alors de la confrontation avec la véracité de témoignages et autres mémoires. Dès lors, « on le voit, la source est la même, mais la description est tout autre ». Connaissant parfaitement l’œuvre littéraire ainsi que la vie personnelle de l’auteur, C. Sautermeister est tout-à-fait à même de déterminer que le « goût de l’anecdote est une des raisons qui poussent Céline à décrire des évènements auxquels il n’a pas participé (…), ou même à inventer des scènes qui n’ont pas eu lieu ». Il ne faut pas pour autant glisser vers une remise en doute permanente des faits avancés par le narrateur et, C. Sautermeister en convient, nombreux sont les événements avérés, au premier rang desquels les pénuries, les alertes, les bombardements et autres insalubrités, épidémies, afflux de réfugiés : « l’affluence, le piétinement, la prostitution et le manque d’hygiène sont certes confirmés par les témoins interrogés. Mais personne ne se souvient d’un piano à la buvette ».

Par cette subtile maitrise et ces discrètes modifications apportées aux faits historiques, Céline ne met-il pas en place sa stratégie « consistant à garder ses distances dans le roman, pour éviter toute accointance éventuelle avec le monde de Vichy » ? C’est l’une des hypothèses soulevées par C. Sautermeister, qui expliquerait notamment pourquoi le narrateur passe sous silence ses rapports avec certains dignitaires de la Collaboration (Abel Bonnard, Maurice Gabolde). L’ambivalence du docteur Destouches, alias Céline, accusé de collaboration, et, si l’on en croit Sartre, d’avoir touché de l’argent des Allemands (mais, bon, les affirmations historiques de Sartre…), trouve ici à s’exprimer et il prend soin d’afficher ses distances, de réaffirmer sa francité en employant le terme de « boches », en faisant écho dans le rejet de « l’ennemi héréditaire », se dédouanant ainsi de toute connivence personnelle avec cet ennemi. Dans D’un Château l’autre, le narrateur conforte les clichés que l’on sait, l’aspect militarisé, perfide, fourbe et cruel des allemands qui «  se caractérisent par leur méchanceté foncière et leur brutalité ».  Bien qu’il semble admis aujourd’hui, que Céline se soit tenu ou ait été tenu, pendant l’occupation, relativement « à l’écart des institutions de la collaboration », il a tout de même profité du crédit dont il jouissait auprès des plus fervents collaborationnistes, ne dédaignant pas de les fréquenter. Se présentant comme le « résistant de Sigmaringen », Céline préfère mettre en avant la marginalité politique du médecin, isolé de la petite communauté en exil et ne participant peu ou pas aux manifestations politiques et culturelles.

Toute la rigueur et l’intérêt du présent ouvrage sont de parvenir à faire la part des choses avec un grand souci de précision chronologique, à l’épreuve de la narration et des inventions de l’auteur. « En résumé, Céline manipule la chronologie comme il l’entend ; il décrit ou mentionne de nombreux évènements historiques sans se soucier de vérifier s’ils se sont déroulés pendant le temps de la narration. L’important pour le romancier, est que l’événement choisi s’intègre dans le dessein visé par le texte. (…) Malgré ce désordre et cet arbitraire, Céline parvient à évoquer des évènements qui marquèrent la vie de la colonie française à Sigmaringen ». Il ne « procède pas en historien », prétendant même avoir sciemment cherché l’occasion de se compromettre pour en tirer matière à roman, révélant également qu’il s’est « jeté dans la gueule du loup à Sigmaringen », pour échapper aux « hautes heures de l’épuration » car « les médecins qu’ils soient noirs jaunes ou blancs en prennent un vache coup… ils en savent trop, ils se tiennent trop, ils sont trop intimes, on leur passe rien ».

Il peut être nécessaire, avant d’aborder cet ouvrage et pour en apprécier tout l’intérêt, d’avoir une bonne connaissance de l’œuvre célinienne dans son ensemble, et D’un château l’autre en particulier, mais l’on remarquera qu’il s’agit davantage d’une étude scientifique et historique, riche et pertinente, que d’un essai littéraire : de ce point de vue, l’ouvrage de C.  Sautermeister apporte une indiscutable plus-value à notre connaissance de la vie quotidienne, des relations entre les individus et du rôle de chacun dans cet ultime réduit de la collaboration en exil.

Bérenger Caudan-Vila

Ecriture éditions, Paris, 2013, 359 pages, 23 euros.

ISBN : 978-2-35905-095-0.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Qui Suis-Je ?

  • : Guerres-et-conflits
  • : Guerres et conflits XIXe-XXIe s. se fixe pour objectif d’être à la fois (sans prétendre à une exhaustivité matériellement impossible) un carrefour, un miroir, un espace de discussions. Sans être jamais esclave de la « dictature des commémorations », nous nous efforcerons de traiter le plus largement possible de toutes les campagnes, de tous les théâtres, souvent dans une perspective comparatiste. C’est donc à une approche globale de l’histoire militaire que nous vous invitons.
  • Contact

  • guerres-et-conflits
  • L'actualité de la presse, de l'édition et de la recherche en histoire

Partenariat

CHOUETTE

Communauté TB (1)

Recherche

Pour nous joindre

guerres-et-conflits@orange.fr

Cafés historiques de La Chouette

Prochaine séance : pour la rentrée de septembre. Le programme complet sera très prochainement mis en ligne.

Publications personnelles

Livres

 

doumenc-copie-1.jpgLa Direction des Services automobiles des armées et la motorisation des armées françaises (1914-1918), vues à travers l’action du commandant Doumenc

Lavauzelle, Panazol, 2004.

A partir de ma thèse de doctorat, la première étude d’ensemble sur la motorisation des armées pendant la Première Guerre mondiale, sous l’angle du service automobile du GQG, dans les domaines de l’organisation, de la gestion et de l’emploi, des ‘Taxis de la Marne’ aux offensives de l’automne 1918, en passant par la ‘Voie sacrée’ et la Somme.

 

La mobilisation industrielle, ‘premier front’ de la Grande Guerre ? mobil indus

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2005 (préface du professeur Jean-Jacques Becker).

En 302 pages (+ 42 pages d’annexes et de bibliographie), toute l’évolution industrielle de l’intérieur pendant la Première Guerre mondiale. Afin de produire toujours davantage pour les armées en campagne, l’organisation complète de la nation, dans tous les secteurs économiques et industriels. Accompagné de nombreux tableaux de synthèse.

 

colonies-allemandes.jpgLa conquête des colonies allemandes. Naissance et mort d’un rêve impérial

14/18 Editions, Saint-Cloud, 2006 (préface du professeur Jacques Frémeaux).

Au début de la Grande Guerre, l’empire colonial allemand est de création récente. Sans continuité territoriale, les différents territoires ultramarins du Reich sont difficilement défendables. De sa constitution à la fin du XIXe siècle à sa dévolution après le traité de Versailles, toutes les étapes de sa conquête entre 1914 et 1918 (388 pages, + 11 pages d’annexes, 15 pages de bibliographie, index et cartes).

 

 caire damasDu Caire à Damas. Français et Anglais au Proche-Orient (1914-1919)

 14/18 Editions, Saint-Cloud, 2008 (préface du professeur Jean-Charles Jauffret).

Du premier au dernier jour de la Grande Guerre, bien que la priorité soit accordée au front de France, Paris entretient en Orient plusieurs missions qui participent, avec les nombreux contingents britanniques, aux opérations du Sinaï, d’Arabie, de Palestine et de Syrie. Mais, dans ce cadre géographique, les oppositions diplomatiques entre ‘alliés’ sont au moins aussi importantes que les campagnes militaires elles-mêmes.

 

hte silesieHaute-Silésie (1920-1922). Laboratoire des ‘leçons oubliées’ de l’armée française et perceptions nationales

‘Etudes académiques », Riveneuve Editions, Paris, 2009.

Première étude d’ensemble en français sur la question, à partir du volume de mon habilitation à diriger des recherches. Le récit détaillé de la première opération civilo-militaire moderne d’interposition entre des factions en lutte (Allemands et Polonais) conduite par une coalition internationale (France, Grande-Bretagne, Italie), à partir des archives françaises et étrangères et de la presse de l’époque (381 pages + 53 pages d’annexes, index et bibliographie).

 

cdt armee allde Le commandement suprême de l’armée allemande 1914-1916, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général von Falkenhayn 

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Le texte original de l’édition française de 1921 des mémoires de l’ancien chef d’état-major général allemand, accompagné d’un dispositif complet de notes infrapaginales permettant de situer les lieux, de rappeler la carrière des personnages cités et surtout de comparer ses affirmations avec les documents d’archives et les témoignages des autres acteurs (339 pages + 34 pages d’annexes, cartes et index).

 

chrono commChronologie commentée de la Première Guerre mondiale

Perrin, Paris, 2011.

La Grande Guerre au jour le jour entre juin 1914 et juin 1919, dans tous les domaines (militaire, mais aussi politique, diplomatique, économique, financier, social, culturel) et sur tous les fronts. Environ 15.000 événements sur 607 pages (+ 36 pages de bibliographie et d’index).

 

 Les secrets de la Grande Guerrecouverture secrets

Librairie Vuibert, Paris, 2012.

Un volume grand public permettant, à partir d’une vingtaine de situations personnelles ou d’exemples concrets, de remettre en lumière quelques épisodes peu connus de la Première Guerre mondiale, de la question du « pantalon rouge » en août 1914 à l’acceptation de l’armistice par von Lettow-Vorbeck en Afrique orientale, après la fin des hostilités sur le théâtre ouest-européen.

 

Couverture de l'ouvrage 'Mon commandement en Orient'Mon commandement en Orient, édition annotée et commentée des souvenirs de guerre du général Sarrail

14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2012

Le texte intégral de l'édition originale, passé au crible des archives publiques, des fonds privés et des témoignages des acteurs. Le récit fait par Sarrail de son temps de commandement à Salonique (1915-1917) apparaît véritablement comme un exemple presque caricatural de mémoires d'autojustification a posteriori

 

 

Coordination et direction d’ouvrages

 

Destins d’exception. Les parrains de promotion de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr

SHAT, Vincennes, 2002.

Présentation (très largement illustrée, 139 pages) des 58 parrains qui ont donné leur nom à des promotions de Saint-Cyr, entre la promotion « du Prince Impérial » (1857-1858) et la promotion « chef d’escadrons Raffalli » (1998-2001).

 

fflLa France Libre. L’épopée des Français Libres au combat, 1940-1945

SHAT, Vincennes et LBM, Paris, 2004.

Album illustré présentant en 191 pages l’histoire et les parcours (individuels et collectifs) des volontaires de la France Libre pendant la Seconde guerre mondiale.

 

marque courageLa marque du courage

SHD, Vincennes et LBM, Paris, 2005.

Album illustré présentant en 189 pages l’histoire des Croix de Guerre et de la Valeur Militaire, à travers une succession de portraits, de la Première Guerre mondiale à la Bosnie en 1995. L’album comporte en annexe une étude sur la symbolique, les fourragères et la liste des unités d’active décorées.

 

  90e anniversaire de la Croix de guerre90-ANS-CROIX-DE-GUERRE.jpg

SHD, Vincennes, 2006.

Actes de la journée d’études tenue au Musée de l’Armée le 16 novembre 2005. Douze contributions d’officiers historiens et d’universitaires, français et étrangers, de la naissance de la Croix de guerre à sa perception dans la société française, en passant les décorations alliées similaires et ses évolutions ultérieures.

 

france grèceLes relations militaires franco-grecques. De la Restauration à la Seconde guerre mondiale 

SHD,Vincennes, 2007.

Durant cette période, les relations militaires franco-grecques ont été particulièrement intenses, portées à la fois par les sentiments philhellènes qui se développent dans l’hexagone (la France est l’une des ‘Puissances protectrices’ dès la renaissance du pays) et par la volonté de ne pas céder d’influence aux Anglais, aux Allemands ou aux Italiens. La campagne de Morée en 1828, l’intervention en Crète en 1897, les opérations en Russie du Sud  en 1919 constituent quelques uns des onze chapitres de ce volume, complété par un inventaire exhaustif des fonds conservés à Vincennes.

 

verdunLes 300 jours de Verdun

Editions Italiques, Triel-sur-Seine, 2006 (Jean-Pierre Turbergue, Dir.).

Exceptionnel album de 550 pages, très richement illustré, réalisé en partenariat entre les éditions Italiques et le Service historique de la Défense. Toutes les opérations sur le front de Verdun en 1916 au jour le jour.

 

DICO-14-18.jpgDictionnaire de la Grande Guerre

(avec François Cochet), 'Bouquins', R. Laffont, 2008.

Une cinquantaine de contributeurs parmi les meilleurs spécialistes de la Grande Guerre, 1.100 pages, 2.500 entrées : toute la Première Guerre mondiale de A à Z, les hommes, les lieux, les matériels, les opérations, les règlements, les doctrines, etc.

 

fochFerdinand Foch (1851-1929). Apprenez à penser

(avec François Cochet), 14/18 Editions - SOTECA, Saint-Cloud, 2010.

Actes du colloque international tenu à l’Ecole militaire les 6 et 7 novembre 2008. Vingt-quatre communications balayant tous les aspects de la carrière du maréchal Foch, de sa formation à son héritage dans les armées alliées par des historiens, civils et militaires, de neuf nations (461 pages + 16 pages de bibliographie).

Sur la toile